Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/07/2013

LUNEL-VIEL *AS*

Mardi 9 juillet 2013

L'effet Sabri

lunel-viel,trophée des as,sabri allouani,albator de rousseau,course camarguaise

Sabri Allouani la main sûre à la tête de Raimu

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : PFM. Président : Florent Tedeschi. Raseteurs droitiers: Allouani, Bruschet, Guyon, Jockin, Oufdil. Gauchers : A. Benafitou, Four, Ouffe. Tourneurs : Fouque, Kerfouche, Ull, Joseph.

A croire que les blancs attendaient leur meneur. Maintenant que Sabri Allouani affiche à nouveau ses prétentions, les troupes s’en trouvent galvanisées. Comme en cet après-midi où ce concours de manades raseté en rythme se révèle très intéressant, tous les raseteurs se piquant au jeu. Les noirs les plus costauds (la plupart) y trouvent leur compte comme Albator de Rousseau qui s’adjuge ce 2e Trophée des commerçants ou encore Raimu et Beleu. Le Vendarguois remporte donc le prix du jour, et son collègue Frédéric Jockin a droit à une mise à l’honneur pour ses derniers rasets à Lunel-Viel.

En préambule, trois taureaux de Vellas montrent de belles dispositions face à l’école de raseteurs de Vauvert où le jeune Vincent Félix fait ses premières armes... Un futur "petit Chat" ?

Maï (Les Baumelles).- Un peu à l’étroit, il baroule, se centre parfois, chasse mais peut à tout moment frapper méchamment. Les dernières minutes sont animées pour la 1re ficelle ouverte par Allouani et très convoitée. Maï fait le ménage et rentre les deux. 3 Carmen et retour.

Othello (Félix).- Sa mobilité le sort des griffes avides. Il ne refuse rien et se livre avec vivacité. Pour peu qu’on l’allonge, il pousse aux planches. Un peu décollé, il reste disponible pour 11’30 plaisantes. 1 Carmen et retour.

Albator (Rousseau).- Il a du gaz et du caractère. Placé, il sort en force et fait le ménage le long des planches. Ne se laisse pas aborder facilement d’autant que quand les blancs tardent, il monte au combat. Des poursuites serrées (Ouffe, Allouani, Four), une série qui déclenche la musique. Les blancs calculent, Albator maîtrise et reste propriétaire de ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Capucin (Les Montilles).- Il se fait cueillir par l’envie des hommes. Avec son gros gabarit, il s’engage de tout son poids aux planches (Guyon) mais ses répliques se font petit à petit plus molles. Se chauffe et met la corne après Allouani. Mais 11’30 suffisent. 2 Carmen et un discret au retour.

Raimu (Fabre-Mailhan).- Il prend une rafale aux rubans. Raimu laisse passer l’orage, reste attentif et enchaîne sans sourciller. Aux ficelles, ça s’éclaircit pour lui, un temps. Mais les séries reprennent et Raimu ponctue sur Guyon (Carmen). Sans refus, se livre sur un rythme cadencé. Anticipe Guyon et termine en se cabrant sur Ouffe. Après ce beau combat, rentre une ficelle avec les honneurs.

Beleu (Pantaï).- Placé, vif, et cette corne qu’il envoie dangereusement après Ouffe. Quelques actions frappantes (Allouani) et du cœur dans les enchaînements. Il sait se sortir de l’emprise et passer la vitesse supérieure. Ecarte Four, bascule après Guyon mais au jeu des séries, il doit s’incliner en 11’30 trépidantes. 6 Carmen et retour.

Vibre (Lafon, hp).- Svelte et rapide, il se livre avec fougue. Se jette dans les rasets et brille avec Four, tape droit sur Guyon, enfile des séries endiablées. La dernière ficelle est pour Jockin sous les applaudissements. La musique pour Vibre, c’est mérité !

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Allouani, 23 points ; Four, 17 ; Bruschet, 10 ; Ouffe, 8 ; A. Benafitou, 4.

 lunel-viel,trophée des as,sabri allouani,albator de rousseau,course camarguaise

▲ Albator et Bastien Four

▼ La ficelle de Vibre dans le crochet du futur retraité Frédéric Jockin

lunel-viel,trophée des as,sabri allouani,albator de rousseau,course camarguaise

********************

 

Les commentaires sont fermés.