Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/07/2013

BEAUCAIRE *FINALE DE LA PALME D'OR*

Lundi 29 juillet 2013

Loïc Auzolle assure

 beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▲ Loïc Auzolle et Moustic (4e)

Scipion (Saumade) meilleur taureau des quatre courses

En s'assurant la coupe, la cocarde, un gland et une ficelle sur Escamillo (3e), Loïc Auzolle , un temps titillé par Amine Chekade (à 10 points avant la finale), s'assure de la 85e Palme d'Or. Une édition en demi-teinte pour une finale qui avait très bien commencé avec Géricault (1er) et Escamillo (3e) et qui petit à petit s'est banalisée. En revanche, l'entrée est satisfaisante avec des gradins pratiquement pleins.

Mais le morceau de bravoure, la Palme en quelque sorte, doit être attribué aux services techniques municipaux qui face à une piste submergée par les orages nocturnes a travaillé d'arrache-pied pour que tout soit prêt pour 17h30. Brouettes, rateaux, pompes, camions de sable, dameuses... Un va-et-vient incessant et un ovale parfait à l'heure de la capelado. Carmen !

Le spectacle d'avant course, concoctée par Patrice Blanc, met à l'honneur les femmes. Bien vu pour cette moitié de l'humanité qui, le plus souvent dans l'ombre, apporte avec abnégation, sa fe, son savoir faire et son charme. Hommage apprécié "... aux femmes d'action, aux femmes de tradition, aux femmes de conviction, aux femmes de passion, ayant à cœur de maintenir, de transmettre, de vibrer avec cœur, générosité et force à la fé di Biou....  Vous montez à cheval en manade, vous portez le costume Arlésien lors de fêtes traditionnelles,Vous organisez des manifestations, vous assistez et supportez vos maris et compagnons dans leurs passions, ou tout simplement vous vibrez en spectatrices averties lors de courses camarguaises, d'Abrivado et Bandido...  Le costume est bien vivant, les traditions toujours aussi fortes grâce à vous... Vous êtes le symbole de la vie, de la beauté et de la force, cette aubade, cet hommage et cette capelado,vous sont dédiés..."

 beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

En piste alors, entrent les cavalières des Ecuries du Petit Claux de Barbentane pour une reprise menée de main de maître(sse). Quand les Camargue dansent sous des aides douces et fermes, l'équitation s'en trouve sublimée. L'attelage de frisons de Christian Dubois est... royal. Astrid Giraud et ses demoiselles en prennent des airs so british !

 beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

Plus traditionnel mais tout aussi charmant les Arlésiennes et danseurs des groupes Lou Velout Pescalune, Lou Riban de Prouvènco d'Avignon, le Temps du Costume de Nîmes, l'Etoile de l'Avenir d'Arles, Li Cabidoulo du Cailar et de Soie et Velours d'Argence de Beaucaire le comédien Michel Grisoni. Et, bien sûr, La Gardounenque sans qui une capelado n'aurait son point d'orgue !

Défilent alors Allouani (ne revient pas après l'entracte), Auzolle, Villard, Sanchis, Gros, Sabatier, Chekade pour les raseteurs droitiers, Aliaga, Errik, Martin, Allam (se retire blessé à l'entracte), gauchers, et les tourneurs : Bensalah, Khaled, Ull, T. Garrido, Duran.

Un seul tourneur à gauche, forcément ça déséquilibre et Khaled va se démultiplier toute l'après-midi. Sabri Allouani ne revient pas en piste après l'entracte, le litige pour la 2e ficelle d'Escamillo (à Villard ? à Allouani ?) a laissé des traces. Reste que l'absence du droitier a aussi pesé sur la deuxième partie de course. Toutes les ficelles des quatre derniers taureaux sont rentrées.

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaiseGéricault (Chauvet) ► Photo avec Jérôme Martin.- Attaque tambour battant, agressif, passant le poitrail aux planches. Cul aux bois et réactions violentes. Du haut de ses 13 ans, l'expérimenté Géricault n'a rien perdu de son caractère et de sa difficulté. Il sélectionne et envoie la bane. Aïe les avant-bras. Des ripostes serrées (Martin, chekade) et dans la bourre sur la 1re ficelle, tape sur Auzolle, anticipe Allam. Il se bat comme un diable et garde une ficelle.3 Carmen et retour.

Marcellin (Rouquette).- Un bon coup de tête lui aussi pour repousser les ardeurs. Les blancs ne lui sautent pas dessus. Navigue un peu sans finir ses actions, puis élit domicile au toril d'où il accompagne ses adversaires jusqu'au bout. Se cabre sur Allouani. Tout ça sur un petit périmètre. Garde ses ficelles. 1 Carmen et retour.

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise◄ Escamillo (Raynaud).- Il a du caractère et le montre vite. Aliaga se fait embarquer, Escamillo généreux sur le raset, prend une rafale et de rage en démonte la contre-piste. Allam, attrapé par la chaussure, à la planche, manque de prendre une brave rouste. Heureusement la basket lâche... Les planches volent, le banet aussi... Froid en apparence, Escamillo, placé, surveille et répond méchamment. Coup de barrière sur Villard, le raset d'Aliaga est superbe la réponse d'Escamillo instantanée. Fait du petit bois, sélectionne, se retient parfois mais sur Allouani, c'est une bombe qui explose... Un presque quart d'heure trépidant et un litige sur l'octroi de la 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Agassoun (Blanc), tête haute, il tient tout le monde en respect. Plutôt remuant au début. Puis se colle aux planches, passe le pitre après Errik, s'évade. Petit à petit, ses répliques perdent en mordant. Avec la pression, conclut sur Auzolle. Navigue, puis au toril, il faut alors le rentrer davantage. Mais les blancs aussi manquent d'assiduité. les ficelles rentrent. 2 Carmen et retour.

Moustic (Richebois).- Premier passage en grande piste pour l'espoir de la manade Salonnaise. Moustic s'approprie vite l'espace et au terme d'un enchaînement s'envoie sur Auzolle. Sa force sera tout le quart d'heure de se sortir de l'emprise. Mais quand il se cale, il faut le serrer de près. La Palme est jouée, les blancs pas assez solidaires. Les rasets individuels ne suffisent pas à faire monter la sauce pour un quart d'heure très cocardier mais un peu trop austère pour une 5e place. Les ficelles rentrent en silence.

Germinal (Lautier).- Même constat, s'il est bon cocardier, la 6e place de la finale aurait mérité un peu plus de panache. Germinal se livre avec vivacité, bon placement, et une anticipation émotionnante sur Sabatier, belle poussée dangereuse sur Gros en musique. Pas assez pour enflammer. Ficelles à la maison.

Marcia (Fabre-Mailhan).- (Compte rendu de Christian Itier, NDLR). Un bon final avec des poursuites serrées et deux ou trois bons coups aux planches pour 8 Carmen. Et les ficelles au toril en musique.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Auzolle, 21 points ; Chekade, 11 ; Villard, 7 ; Aliaga, 4 ; Gros, 4 ; Allouani, 2 ; Martin, 2 ; Errik, 2.


PALME D'OR : 1. AUZOLLE. 2. CHEKADE. 3. VILLARD
MEILLEUR TAUREAU : SCIPION DE SAUMADE

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▲ Escamillo (3e) avec Jérémy Aliaga

▼ Agassoun (5e) avec Errik

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▼ Moustic - Chekade

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▼ Martin et Marcia 7e

 

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise


*****************





 

 

 



Les commentaires sont fermés.