Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/07/2013

BEAUCAIRE *FINALE DE LA PALME D'OR*

Lundi 29 juillet 2013

Loïc Auzolle assure

 beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▲ Loïc Auzolle et Moustic (4e)

Scipion (Saumade) meilleur taureau des quatre courses

En s'assurant la coupe, la cocarde, un gland et une ficelle sur Escamillo (3e), Loïc Auzolle , un temps titillé par Amine Chekade (à 10 points avant la finale), s'assure de la 85e Palme d'Or. Une édition en demi-teinte pour une finale qui avait très bien commencé avec Géricault (1er) et Escamillo (3e) et qui petit à petit s'est banalisée. En revanche, l'entrée est satisfaisante avec des gradins pratiquement pleins.

Mais le morceau de bravoure, la Palme en quelque sorte, doit être attribué aux services techniques municipaux qui face à une piste submergée par les orages nocturnes a travaillé d'arrache-pied pour que tout soit prêt pour 17h30. Brouettes, rateaux, pompes, camions de sable, dameuses... Un va-et-vient incessant et un ovale parfait à l'heure de la capelado. Carmen !

Le spectacle d'avant course, concoctée par Patrice Blanc, met à l'honneur les femmes. Bien vu pour cette moitié de l'humanité qui, le plus souvent dans l'ombre, apporte avec abnégation, sa fe, son savoir faire et son charme. Hommage apprécié "... aux femmes d'action, aux femmes de tradition, aux femmes de conviction, aux femmes de passion, ayant à cœur de maintenir, de transmettre, de vibrer avec cœur, générosité et force à la fé di Biou....  Vous montez à cheval en manade, vous portez le costume Arlésien lors de fêtes traditionnelles,Vous organisez des manifestations, vous assistez et supportez vos maris et compagnons dans leurs passions, ou tout simplement vous vibrez en spectatrices averties lors de courses camarguaises, d'Abrivado et Bandido...  Le costume est bien vivant, les traditions toujours aussi fortes grâce à vous... Vous êtes le symbole de la vie, de la beauté et de la force, cette aubade, cet hommage et cette capelado,vous sont dédiés..."

 beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

En piste alors, entrent les cavalières des Ecuries du Petit Claux de Barbentane pour une reprise menée de main de maître(sse). Quand les Camargue dansent sous des aides douces et fermes, l'équitation s'en trouve sublimée. L'attelage de frisons de Christian Dubois est... royal. Astrid Giraud et ses demoiselles en prennent des airs so british !

 beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

Plus traditionnel mais tout aussi charmant les Arlésiennes et danseurs des groupes Lou Velout Pescalune, Lou Riban de Prouvènco d'Avignon, le Temps du Costume de Nîmes, l'Etoile de l'Avenir d'Arles, Li Cabidoulo du Cailar et de Soie et Velours d'Argence de Beaucaire le comédien Michel Grisoni. Et, bien sûr, La Gardounenque sans qui une capelado n'aurait son point d'orgue !

Défilent alors Allouani (ne revient pas après l'entracte), Auzolle, Villard, Sanchis, Gros, Sabatier, Chekade pour les raseteurs droitiers, Aliaga, Errik, Martin, Allam (se retire blessé à l'entracte), gauchers, et les tourneurs : Bensalah, Khaled, Ull, T. Garrido, Duran.

Un seul tourneur à gauche, forcément ça déséquilibre et Khaled va se démultiplier toute l'après-midi. Sabri Allouani ne revient pas en piste après l'entracte, le litige pour la 2e ficelle d'Escamillo (à Villard ? à Allouani ?) a laissé des traces. Reste que l'absence du droitier a aussi pesé sur la deuxième partie de course. Toutes les ficelles des quatre derniers taureaux sont rentrées.

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaiseGéricault (Chauvet) ► Photo avec Jérôme Martin.- Attaque tambour battant, agressif, passant le poitrail aux planches. Cul aux bois et réactions violentes. Du haut de ses 13 ans, l'expérimenté Géricault n'a rien perdu de son caractère et de sa difficulté. Il sélectionne et envoie la bane. Aïe les avant-bras. Des ripostes serrées (Martin, chekade) et dans la bourre sur la 1re ficelle, tape sur Auzolle, anticipe Allam. Il se bat comme un diable et garde une ficelle.3 Carmen et retour.

Marcellin (Rouquette).- Un bon coup de tête lui aussi pour repousser les ardeurs. Les blancs ne lui sautent pas dessus. Navigue un peu sans finir ses actions, puis élit domicile au toril d'où il accompagne ses adversaires jusqu'au bout. Se cabre sur Allouani. Tout ça sur un petit périmètre. Garde ses ficelles. 1 Carmen et retour.

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise◄ Escamillo (Raynaud).- Il a du caractère et le montre vite. Aliaga se fait embarquer, Escamillo généreux sur le raset, prend une rafale et de rage en démonte la contre-piste. Allam, attrapé par la chaussure, à la planche, manque de prendre une brave rouste. Heureusement la basket lâche... Les planches volent, le banet aussi... Froid en apparence, Escamillo, placé, surveille et répond méchamment. Coup de barrière sur Villard, le raset d'Aliaga est superbe la réponse d'Escamillo instantanée. Fait du petit bois, sélectionne, se retient parfois mais sur Allouani, c'est une bombe qui explose... Un presque quart d'heure trépidant et un litige sur l'octroi de la 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Agassoun (Blanc), tête haute, il tient tout le monde en respect. Plutôt remuant au début. Puis se colle aux planches, passe le pitre après Errik, s'évade. Petit à petit, ses répliques perdent en mordant. Avec la pression, conclut sur Auzolle. Navigue, puis au toril, il faut alors le rentrer davantage. Mais les blancs aussi manquent d'assiduité. les ficelles rentrent. 2 Carmen et retour.

Moustic (Richebois).- Premier passage en grande piste pour l'espoir de la manade Salonnaise. Moustic s'approprie vite l'espace et au terme d'un enchaînement s'envoie sur Auzolle. Sa force sera tout le quart d'heure de se sortir de l'emprise. Mais quand il se cale, il faut le serrer de près. La Palme est jouée, les blancs pas assez solidaires. Les rasets individuels ne suffisent pas à faire monter la sauce pour un quart d'heure très cocardier mais un peu trop austère pour une 5e place. Les ficelles rentrent en silence.

Germinal (Lautier).- Même constat, s'il est bon cocardier, la 6e place de la finale aurait mérité un peu plus de panache. Germinal se livre avec vivacité, bon placement, et une anticipation émotionnante sur Sabatier, belle poussée dangereuse sur Gros en musique. Pas assez pour enflammer. Ficelles à la maison.

Marcia (Fabre-Mailhan).- (Compte rendu de Christian Itier, NDLR). Un bon final avec des poursuites serrées et deux ou trois bons coups aux planches pour 8 Carmen. Et les ficelles au toril en musique.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Auzolle, 21 points ; Chekade, 11 ; Villard, 7 ; Aliaga, 4 ; Gros, 4 ; Allouani, 2 ; Martin, 2 ; Errik, 2.


PALME D'OR : 1. AUZOLLE. 2. CHEKADE. 3. VILLARD
MEILLEUR TAUREAU : SCIPION DE SAUMADE

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▲ Escamillo (3e) avec Jérémy Aliaga

▼ Agassoun (5e) avec Errik

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▼ Moustic - Chekade

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise

▼ Martin et Marcia 7e

 

beaucaire,finale palme d'or,loïc auzolle,course camarguaise


*****************





 

 

 



28/07/2013

SAINT MARTIN DE CRAU *AVENIR*

Samedi 27 Juillet 2013

NOIRS ET BLANCS À L'UNISSON…

Entrée: 1/20ème Organisateur: CTPR St Martinois Présidence: J Alvarez Droitiers: Ayme, D Maurel, Moine. Gauchers: Errik, Martin Cocher, Oleskevich. Tourneurs: Dumas, Khaled, D Martinez, Sanchez.

Des courses comme celle-ci on aimerait en voir plus souvent. Des taureaux combatifs face à des hommes unis, soudés et avec un état d'esprit irréprochable qui fait souvent défaut aux courses des As. Tous sont a citer avec mention particulière a Errik et Martin Cocher le récent vainqueur de la cerise d'or. Côté taureaux Mari-Peu peut passer à l'échelon supérieur.

Si ICARE (Allard) sort ses ailes aux attributs durant deux minutes, il se les brûle aux ficelles en durcissant beaucoup trop ses réponses après les gauchers. A droite, il reste coopératif et conserve un petit bout de sa seconde ficelle. 3 Carmen et retour. La brigade légère blanche sonne la charge sur le brave LANCIER (Cavallini) qui perd ses rubans en une minute trente. Aux ficelles, il se montre très volontaire dans les séries mais la troupe blanche lui impose le retour au toril après sept vaillantes minutes. 1 Carmen et rentrée. Sans tricher, FILOU (Les Baumelles) ruse avec un placement quasi parfait le long des planches. Calé près de son pelot qui lui conseille "reste là", il s'engage avec conviction et ferme sèchement le raset a Martin Cocher. Dix minutes pour arriver aux ficelles. Excellent comme les hommes il en conserve une. 3 Carmen et rentrée.

Décidé, JUPITER (Lautier) lance quelques éclairs au ras des planches. Brillant dans les séries, il excelle sur les reprises et met beaucoup de cœur dans la bataille. La planète bouvine est à l'unisson pour dix minutes pétillantes. 4 Carmen et retour. Cocardier, MARI-PEU (Gillet) a la méchanceté au bout des cornes. Il en impose et élargit le cercle. On sent le danger sur chaque raset. Il enferme dangereusement Martin Cocher et saute après Érrik. Un peu distrait mais très sérieux, il conserve brillamment ses ficeles. 2 Carmen et rentrée. La symphonie blanche compose avec le valeureux VERDI (La Galère) qui tout en étant coopératif manque un peu de percussion. Pourtant sur Maurel il s'explose une première fois à mi course et recommence à deux minutes du terme. Un taureau volontaire qui parvient à force d'engagement à conserver ses ficelles. 3 Camen et retour.

Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Néant.

VERGEZE *AVENIR*

Samedi 27 juillet 2013

Merci Rémi !

Bechet de Saumade et le raseteur aramonais
sont les deux meilleurs acteurs de l'après-midi


vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaiseEntrée : 265 payantes. Organisateur : mairie. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Belgourari, Charnelet, Guyon. Gauchers : Gougeon, Ferriol, O. Ruiz. Tourneurs : Zucchelli, Abbal, Lizon, C. Galibert.

"Il a bien fait de venir... sinon..." De l'avis général, Rémi Guyon a été le meneur de la course. Sans être au top de sa forme, l'Aramonais, selon son habitude, a  fait honneur à l'invitation à raseter de la mairie, organisatrice du concours. Mehdi Belgourari, plus réservé, après être passé sous les pattes du premier Es Beu, a par moments montré son élégance et sa belle technique. Dans le marathon et la chaleur de l'été, les blancs ont du mal à tenir le rythme. C'est valable pour toutes les courses. 

Pantalon en lambeau, Rémi Guyon quitte la piste après avoir été déséquilibré par Vergézois sur une puissant coup aux planches.

Vergèze en fête, les gradins à l’ombre sont bien garnis et la course est dédiée à Aymé Adoul. En piste, l’équipe blanche tourne au ralenti, seul Rémi Guyon apporte du rythme et en paye le prix, catapulté par Vergézois (6e) ; Belgourari par moments. Bechet de Saumade (3e) est le plus complet.
vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaisevergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaisePhoto Belgourari passe sous les pattes d'Es Beu► 

 Es Beu (Chaballier).- Sans se poser, ne refuse rien et appuie quelques poursuites (Belgourari, Charnelet). Centré, il faut aller le défier. Pour le prix de sa 2e ficelle, Belgourari s’offre un baroulage (sans mal). 12 minutes.
Sargahon (Nicollin). - Pas concerné par le jeu de la piste, il aurait tendance à éviter les rasets pour fuser à contretemps. Belgourari est gratifié de la seule poursuite. Mais ce fut long.
vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaisevergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise◄ Charnelet en danger avec Bechet ►

Bechet (Saumade).- Il a du répondant et poursuit rageusement. S’envoie sur Guyon. Posté dans l’angle, les hommes réfléchissent. Saute après Charnelet qui ne s’accroche pas pour la séquence émotion. Ses coups aux planches, ses accélérations, ses actions abouties en font un adversaire de choix. Le magnifique raset de Belgourari trouve une riposte frappante superbe. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Héphaistos (Lagarde).- S’il se garde près du toril, il se livre davantage sous la présidence. Gros tampon sur Belgourari. Au fil des minutes, sélectionne devant le peu d’empressement des blancs. 12’30 le 2e gland à Guyon. Les ficelles à la maison. 2 Carmen et retour.
Le Rouvre (Saint-Pierre).- Armé de belles aiguilles, un peu décollé, il ne déclenche pas l’enthousiasme des raseteurs. Pourtant, sollicité, il est cocardièrement au rendez-vous. Guyon enclenche le turbo mais cela ne suffit pas. Ficelles au toril en musique ;
vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaiseVergézois (Blatière-Bessac).- ► Puissant coup aux planches de Vergézois sur Guyon.
Pas inquiété, promène et quand il prend les angles personne à l’horizon. Balade les blancs qui, dans les dernières minutes, se mettent à l’œuvre. Du coup, le Blatière fait parler la poudre, bascule après Belgourari, coup violent après Guyon qu’il déséquilibre, s’envoie très haut sur Belgourari. Mais le quart d’heure est fini et Vergézois rentre un gland. 3 Carmen et retour.
Léo (Raynaud, hp). Rémi sorti, la belle vivacité de Léo, 5 ans, ne trouve pas preneur. Mais sur quatre rasets de Belgourari, il raccompagne au fil des planches, met la corne en finition. Ruiz, 3 fois, Ferriol, pour un final agréable. Une ficelle rentre. 4 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Belgourari, 12 points ; Gougeon, 3 ; Charnelet, 2.

****************

▼ Mehdi Belgourari et Bechet de Saumade (3e)

 

vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise

▼ Le Rouvre (5e) accélère après Rémi Guyon

vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise

▼ Toute la violence de Vergézois de Blatière (6e)

vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise

******************


27/07/2013

VENDARGUES *AVENIR*

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaisesVendredi 26 juillet 2013

Zico Katif
l'homme à la Main d'Or

 Camerone meilleur cocardier de la finale

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaisesEntrée : 2/3 d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Belgourari, Bruschet, Caizergues, Katif. Gauchers : Guin, Ouffe, Zekraoui.
Tourneurs : Martin, F. Garrido, Estève, Zerti.

Avec un saut périlleux façon capoeira pour fêter sa victoire, Zico Katif reçoit la 1re Main d’Or du CT La Muleta. 2e Rassir. Meilleur taureau : Camerone de Paulin. Un bouquet à Sabri Allouani et le coup de cœur surprise au président Serge Hermet. L’ambiance est chaleureuse, le décorum soigné, la course agréable avec deux meneurs stylés et entreprenants, Katif et Belgourari.
Bagna (Cuillé).- Sauteur, pas très vaillant sur les rasets qu’il lâche souvent mais à la dernière minute, fuse méchamment sur Katif qu’il écrase aux tubes. Un premier dissipé qui rentre ses ficelles.

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

▲ Photo Mehdi Belgourari et Sultan (Nicollin).- Coopératif, il enchaîne avec volonté et brille par de grosses accélérations (Belgourari, 3 fois). Se livre le long des planches pour 7 minutes rythmées. 3 Carmen et retour.

 vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

Zekraoui a eu chaud, Camerone l'a rattrapé à la planche

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises▲ Photo sur Zekraoui

►Photo sur Guin

 Camerone (Paulin). - Toujours bien placé, il ramène les hommes jusqu’aux planches et plus si affinité. Concentré, offensif, s’engouffre dans les longs rasets de Katif, Belgourari, Guin, et conclut dangereusement. Rien n’est laissé sans réponse pour 10 minutes sérieuses. 10 Carmen et retour.
Apparicio (Rouquette).- Se livre avec volonté, enchaîne. De belles anticipations au départ de l’action (Guin, Bruschet, Belgourari) rehaussent sa prestation. 10 minutes de belle facture. 2 Carmen et retour.
Pharmacien (Cuillé).- Prend tout en mouvement et tient le rythme. Se chauffe et ses actions prennent de l’ampleur. Katif traverse la piste main au frontal, Belgourari vivement raccompagné, frappe après Zekraoui. Termine ses 9 minutes par des séries à fond. 5 Carmen et retour.
Apollon (Bon).- Impénitent sauteur. Sa réputation n’est plus à faire. En revanche, il se fait respecter par quatre sévères coups aux planches hauts vers les tubes. Mais trop de temps perdu en contre-piste. Les ficelles rentrent. Des Carmen.
Fouquet (Laurent, hp).- A 6 ans, lui aussi affectionne les sauts et les blancs tardent à l’attaquer. Mais sur le raset de Caizergues, il se dresse, anticipe Katif et Belgourari qui l’allongent. Les poursuites sont vives pour un joli final en musique.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Belgourari, 28 points ; Katif, 17 ; Zekraoui, 4 ; Caizergues, 3.

L'âme villageoise

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaisesVendargues n'est plus un village mais une petite ville. Et pourtant l'esprit villageois marche à fond. Le CT La Muleta est l'une des associations qui a forgé et qui maintient la flamme. Autour du président Serge Hermet, des anciens, des jeunes oeuvrent tout au long de l'année.
La fête réunit toutes les familles, les historiques et les nouvelles, présentes à toutes les animations. Le club ne manque pas d'idées mises en oeuvre avec une dévouement exemplaire de quelques uns pour le plaisir de tous.
Vendredi, pour la finale de la 1
re Main d'Or, l'ambiance chaleureuse a participé au bon déroulement de la course, et à la remise des prix personne n'est oublié.
En ouverture, Renaud Vinuesa et son équipe toujours impeccables présente un tableau du spectacle "La Camargue en liberté". On ne s'en lasse pas. Attelage, Arlésienne, mise en scène à la capelado... tout y est.
Le bénévolat à Vendargues a de beaux jours devant lui.

 

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

*******************


CE DIMANCHE 109e FESTO VIERGINENCO

nacioun gardiano,les saintes-maries,festo vierginenco,courses camarguaisesFidèle au souvenir de Frédéric Mistral et du Marquis Folco de Baroncelli, la Nacioun Gardiano célèbrera ce dimanche 28 juillet, aux Saintes-Maries de la Mer sa 109e Fèsto Vierginenco. 53 jeunes-filles de Provence et de Petite Camargue seront honorées. 

LE PROGRAMME :

10 h : rendez vous des jeunes-filles et de leurs marraines devant l’église

10 h 30: messe en lengo nostro

12 h15 : abrivado, manade Aubanel-Baroncelli

12 h 30 : bénédiction des taureaux de l’abrivado, des juments et des poulains de la manade Fourmaud et Michel, présentation et bénédiction des jeunes-filles.

14 h 00 : repas au relais culturel (24 euros chèque à l’ordre de Nacioun Gardiano. Inscriptions du 15 au 24 juillet auprès du Relais Culturel des Stes Maries de la Mer (tél. 04.90.97.87.60)

16 h 30 : défilé en ville et hommage à Mireille

17 h : aux arènes : 8 euros, 5 €; demi-tarif, gratuit moins de 10 ans. spectacle de tradition : jeux gardians, taureaux, danses des groupes Marquis de Baroncelli et le Riban de Prouvènço, attente au fer, carrousel des amazones de la Confrérie des Gardians, remise des diplômes, grande farandole finale suivie de la roussataïo  à 19 h 30.

 

 

TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

Classement des raseteurs après la course de Vergèze du 26 juillet

1. Ricci, 104; 2. Douville, 86. 3. Dumont, 67. 4. Lafare, 41. 5. Maurel, 34. 6. Gougeon, 32. 7. Cartalade, 21. 8. Chig, 19. 9. Roux, 17. 10. Sabatier, 16. 11. Gauthier, 14. 12. Charnelet,, Salinesi, Lopez, 13. 15, Deslys et Pinter.

26/07/2013

BEAUCAIRE *AS* PALME D'OR (3)

Jeudi 25 juillet 2013 - Royale de Cuillé

Auzolle reste en tête
 Chekade à 10 points avant la finale

Chaleur écrasante, taureaux très mobiles, raseteurs "moyens", la 3e journée de la Palme n'a pas atteint des sommets. Dans cette Royale de Cuillé, Loubard (2e), Mignon (4e) et Horacio (5e) ont apporté leur lot de difficultés. Reste qu'Auzolle garde la tête de la Palme avant la finale de lundi, Chekade fait une belle remontée et le suit à 10 points.

Indien.- Prend ce qu'il veut quand il veut en restant toujours dangereux dans ses finitions. Se pose aux ficelles et riposte avec plus d'allant sur les droitiers (Auzolle, Allouani). Fuse par moments (Allam, Aliaga, Martin) mais la pression fait défaut et Indien se garde. Ficelles à la maison. Longuet.

Loubard.- Attaque avec du jus, chasse le long des planches. Devant le toril, se livre et se défend en envoyant la bane à la rencontre. Les crochets volent. Bien positionné, se soulève après Chekade (Carmen), serre de près Aliaga (Carmen) dans un bon passage. Les ficelles bien primées resteront en sa possession. Des hauts et des bas.

Mollières.- Première minute brouillonne de part et d'autre pour les pompons. Bourlingue le long des planches, se chauffe après Auzolle mais ses charges restent irrégulières. Remuant, reste en bascule après Villard, tape sur Chekade. Les ficelles partent en 2 minutes (9e et 11e). 2 Carmen et retour.

Mignon.- L'oeil aux aguets, visite longuement l'ovale, épie la contre-piste. Se poste, se laisse distraire, s'évade. Mais placé, d'une foulée, il ferme la porte de sortie au raset d'Auzolle. Calé au toril, ne se laisse pas envahir son espace et part se replacer de l'autre côté. Défend son 2e gland jusqu'à la 10e. Chekade en danger, Auzolle dans la longueur. Délaissé (12e), le beau Mignon tranquillement se couche. Comme à Arles. Curieux quand même. Etonnant ! Tout aussi tranquillement se remet en position. Les ficelles sont à 800€, Mignon repousse les attaques, change de terrain. Solide, il se les garde. 2 Carmen et retour.

Horacio.- Utilise tous les postes de la piste d'où il sort en force, tête baissée. Monte sur les tourneurs quand ça tarde. Gros traverse la piste, Sanchis raccompagné. Au toril, fait son trou et se défend, tête baissée dans un petit périmètre. Villard, Sanchis pour les meilleurs rasets. Ripose rageusement sur ceux qui carrément rentre dans sa tête (plutôt les droitiers, à gauche Aliaga). Rentre sa 2e ficelle à 800€. 4 Carmen et retour.

Guépard.- Navigue et prend à la traverse des rasets peu académiques. Villard pour les meilleurs moments. Mollement attaqué, il se livre dans les enchaînements mais sa charge est réduite et ses puissantes réparties manquent. La 2e ficelle rentre. 2 Carmen et retour.

Mégot (hors points Trophée et Palme).- A 5 ans, il se montre bravet sur le raset, s'évade. Vif, il bisque mais pas assez pour finir avec panache. Les honneurs.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Chekade, 16 points ; Auzolle, 11 ; Allouani, 10 ; Villard, 5 ; Gros, 5 ; Ayme, 4 ; Martin, 4 ; Errik, 2 ; Sanchis, 1.

Palme d'Or : avant la finale de lundi, Auzolle, 41 points ; Chekade, 31 ; Allouani, 26 ; Villard, 19.

LA PAUSE DE MIGNON

A la 12e minute de sa course, le cocardier de Cuillé prend sa pause pour mieux repartir ensuite  au combat.

 beaucaire,3e journée de la palme d'or,royale de cuillé,courses camarguaises

beaucaire,3e journée de la palme d'or,royale de cuillé,courses camarguaises

*********************************


25/07/2013

ORGON *CHALEUR SUR LES GRADINS*

Lors du concours de manades du samedi 20 juillet, alors que les gradins côté ombre étaient copeusement garnis, côté soleil derrière quelques courageux un aficionado local muni d'un parasol et d'un fauteuil s'est accaparé un espace naturel au milieu d'un arbre bienfaiteur. Une situation insolite que nous avons immortalisé sur la pellicule.....

Orgon 20 07 21.jpg

LUNEL *EXPO*

 lunel,expo arènes,courses camarguaises

Dans le cadre de l'expo "150 ans des arènes de Lunel" la première des trois soirées d'animations se déroulera sur place (19h, entrée libre) ce jeudi 25 juillet. Soirée débat-discussion autour de la l'histoire de la course camarguaise à Lunel, animée par Philippe Brochier, en présence de personnalités (raseteurs, manadiers, directeur des arènes de Lunel, clubs taurins, etc.

* Espace Louis-Feuillade, 48, bd Lafayette, expo ouverte jusqu'au 15 septembre, du mardi au samedi 9h-12h et 15h-18h, dimanche 10h-12h et 15h-18h. Renseignements 04 67 87 84 19.

Prochaines soirées : jeudi 8 août, la corrida à Lunel, 19h.
Jeudi 29 août, projection de films, 19h.

24/07/2013

LE DICTIONNAIRE DE LA COURSE CAMARGUAISE

Présentation ce vendredi à Lunel

De A comme Abellan au Z de Zerti

DICO.jpgDes mots pour illustrer, expliquer, ancrer une culture. C'est ce que propose Jacky Siméon dans son "Dictionnaire de la course camarguaise.
Mais mieux qu'un lexique de base de plus, l'ancien raseteur propose une virée complète dans les traditions du monde camarguais, explique son vocabulaire si particulier et surtout dresse une galerie de portraits en blanc et noir des plus anciens aux actuels.

Plus que cela, Jacky Siémon dessine par petites touches sa vision de la course camarguaise, faite d'art et d'émotions. Et si le choix des raseteurs et des taureau est tout à fait arbitraire, précise l'auteur en préambule, tous les Biou d'Or et les raseteurs vainqueurs du Trophée des As, Cocarde d'Or ou Palme d'Or sont cités.

Superbement illustré, l'ouvrage est à recommander aux afeciouna et aux néophytes.

Le Dico se présenté ce vendredi  26 juillet, à partir de 18 h 30, salle Georges-Brassens à Lunel, par les Editions Au Diable Vauvert et bien sûr l'auteur Jacky Siméon. Le film "Duo Pascalet - Jacky Siméon sera projeté (15 minutes) et un apéritif amical clôturera. 

* 29 €