Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2013

LATTES *AVENIR*

Jeudi 22 août 2013

Cotti Chavari pour bien finir

Jeudi. Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur: Service des festivités. Président: Didier Gaillard. Raseteurs droitiers: Oufdil, Sabot, Ayme, Miralles. Gauchers: Mebarek, Martin Cocher, Aliaoui, Allam. Tourneurs: Sanchez, Joseph, Jorquera, Lebrun.

Ambiance festive pour cette course de semaine où les organisateurs sont bien contents d’avoir 8 raseteurs à la capelado. Certes plus ou moins motivés mais en cet fin août où la liste des blessés s’allonge chaque jour, on s’en contente. Les taureaux sont plutôt jeunes voire adolescents pour les derniers.
Es Beu (Chaballier).- Pousse avec volonté dans les premiers échanges. Le placement n’est pas sa qualité première mais il compense par sa bonne volonté. 8’30. 2 Carmen et retour.
Belajio (Saumade).- Attentif, le long des planches, ses ripostes sont agressives. Il se livre en musique et se fait respecter. Trop... car aux ficelles, les blancs sont moins assidus. Du coup, Belajio s’ennuie et saute. Rentre ses ficelles intactes.
Pistou (Fabre-Mailhan).- Bravet, il se laisse dépasser par le rythme des hommes. Sans vice et un peu “molligas”, il met de la volonté dans les séries. A Oufdil les 2 ficelles. 11 minutes.
Darbaut (Saumade).- Vite posté, il écarte d’autorité toute tentative. Cul aux planches, il faut rentrer dans son terrain. Sérieux et sélectif, il garde 8 minutes ses pompons. Les blancs ne sont pas assez audacieux pour le défier aux ficelles qu’il rentre. 1 Carmen et retour.
Souleu (Fabre-Mailhan).- A 5 ans, le jeunot affiche la volonté des Mailhan à se livrer corps et âme (2 Carmen). Mais échaudé par la rafale des premières minutes, il s’évade dès qu’il peut. La 1re ficelle à Ayme à la limite du temps.
Cotti Chavari (Chaballier).- 4 ans, du placement, et du punch dans les poursuites et les finitions. Il enchaîne généreusement et conclut aux planches, notamment après Sabot, Oufdil, Ayme, Miralles (7 Carmen. Un joli petit final pour ce jeune élément à revoir, qui rentre ses ficelles en musique. “Pace e salute”.

MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir: Sabot, 9 points ; Allam, 5 ; Aliaoui, 1.


Les commentaires sont fermés.