Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/09/2013

GRAU-DU-ROI *AS*

Jeudi 12 septembre - 2e journée du Trophée de la Mer

FETICHE LE PLUS MOTIVÉ

 

le grau-du-roi,trophée de la mer,courses camarguaises

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie des arènes. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Ayme, I. Benafitou, Bruschet, Chekade. Gauchers : A. Benafitou, N. Benafitou, Martin, Poujol. Tourneurs : Ull, T. Garrido, Joseph, Lopez, F. Garrido.
Les hommes ont travaillé, certes, mais il manqué ce qui a enthousiasmé le public en début de semaine, c’est à dire un peu de spontanéité, de panache et de plaisir à transmettre. Avant la finale dimanche, Sabri Allouani est toujours en tête du Trophée de la Mer. Côté cocardiers, si Athor fait un très bon second, Sugar est consciencieux, Estepous ne lâche rien et Fétiche se montre le plus motivé.
Sargahon (Nicollin).- Peu concerné par le jeu, reste dangereux par quelques méchantes fusées. Rentre ses ficelles.
Athor (Daumas).- Armé de deux belles aiguilles, se montre volontaire jusqu’au fil des planches et adopte un bon positionnement. Très cocardier, vigilant des deux côtés, tel sur l’échange Bruschet - Poujol (Carmen), il conclut souvent droit devant. Défend jalousement son terrain les deux dernières minutes et rentre ses ficelles.
Ivanhoé (Blatière-Bessac).- Brouillon mais franc, il s’offre aux blancs sans cesser de courir. Bien entrepris, sur la fin, se dresse après Allouani, bascule après Auzolle, s’envoie sur Ayme et conclut sur Poujol pour bien finir ses 13 minutes. 1 Carmen et retour.
Sugar (Saint-Gabriel).- Les échanges sont rythmés cornes dangereusement pointées. Consciencieusement mais sans s’enflammer, enchaîne de longues séries et promène les blancs au gré de ses différents postes. Raccompagne I. Benafitou d’une corne vengeresse. 12 minutes. 5 Carmen et retour.
Estepous (Guillierme).- Attaqué d’entrée, il se défend avec vigueur. Des anticipations, de belles longueurs conclues, des séries où il garde la main. Estepous, s’il ne refuse aucun cite, ne lâche jamais le morceau. Manque de travail en fin de son temps et rentre aisément ses ficelles. 6 Carmen et retour.

le grau-du-roi,trophée de la mer,courses camarguaises

Photo sur S. Allouani. Fétiche (Joncas).- Il se dédouble dans les échanges et poursuit dangereusement (Allouani dans les cornes). Accélère dans les longueurs, virevolte dans les séries, ne dit jamais non et reste motivé jusqu’aux planches. Pas ménagé, il se bat comme un beau diable, gueule fermée. Agresse violemment I. Benafitou, tape sur Allouani, Chekade, pour terminer son presque quart d’heure en beauté. 7 Carmen et retour.
Clodomir (Bon, hp).- Cul aux planches, il n’attend que le bon geste pour s’éclater et basculer aux barrières. A Poujol et Ilias Benafitou, les plus gros de la dizaine de ses pétards. Et la musique pour accompagner.


MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Allouani, 16 points ; Poujol, 9 ; Auzolle, 9 ; Bruschet, 4 ; A. Benafitou, 4 ; Chekade, 3 ; Ayme, 3.

Finale du Trophée de la Mer, ce dimanche, 16h, 12€

 

 

Les commentaires sont fermés.