Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2013

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 29 septembre 2013

KATIF ET LOU MAMAÏ POUR LE SOUVENIR MICHEL VOLLE

Entrée : 1/2 arène.  Organisateur : CT Le Trident.  Président : Nicolas Manchon.  Raseteurs droitiers : Cano, Ciacchini, Oufdil, Valette, Katif.  Gauchers : A. Benafitou, Lafare, Ouffe, Allam.  Tourneurs : Estève, Kerfouche, Fadli.  Fait marquant : une minute de silence à la mémoire de Gilles Arnaud et Patrick Castro.

Commencée avec un plein soleil, la remise des prix se déroule sous quelques gouttes mais les 7 taureaux ont pu courir. Trois se détachent, Colbert de Paulin 2e, Tenor de Saint-Gabriel 7e et Lou Mamaï d’Espelly-Blanc, 3e, qui s’octroie le prix. Chez les hommes, la course est menée par Allam, Ciacchini, Oufdil et Katif jugé meilleur animateur.

Fernando (Janin).- Remuant et brouillon, il pousse sur quelques poursuites. Katif pour la coupe, les glands et une ficelle. Neuf minutes.

Colbert (Paulin).- Un beau cocardier de caractère qui par quelques méchantes offensives au fil des planches, se fait respecter. Placé, il pousse fort après Ouffe, et bombarde en rafale sur A. Benafitou, Allam, Ciacchini. Mais se blesse à la bouche et rentre avec une ficelle à la 13e. 3 Carmen et retour.

Lou Mamaï (Espelly-Blanc).- Rapide dans ses interventions et volontaire, il passe le mourre sur Allam qu’il enferme un peu plus tard. Défend son terrain, se cabre sur Katif, conclut sur Oufdil. Oufdil allonge la trajectoire, Lou Mamaï est au rendez-vous. Gros coups aux planches sur Valette. Sérieux et cocardier, rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

A la reprise, les blancs jusque-là travailleurs mais avec du style, augmentent la cadence et pas toujours dans les règles.

Jupiter (Lautier).- Une rafale lui tombe dessus pour 1 minute trente les pompons. Raccompagne prestement Katif en musique et la 1re ficelle part à la 4e. Soumis à un rythme trépidant, Jupiter fait ce qu’il peut mais Allam abrège à 6’30.

Merlan (Saint-Pierre).- A fond les premiers échanges et sans ménagement. Puis calé au toril, le cocardier va donner du fil à retordre et compliquer les données. Alors Katif par des cites courts va le défier pour des ripostes engagées, Ciacchini se met au diapason, puis Allam pour des passes de classe. Mais Merlan durcit le jeu et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Praviel (Guillierme).- Fougueux et brouillon - comme les blancs d’ailleurs - le jeune cocardier se fait prendre dans la tourmente. Il met beaucoup d’énergie à se défendre dans de longues séries parfois conclues. S’évade plusieurs fois. Puis frappe après Katif qu’il bouscule (Carmen), et rentre son unique ficelle.

Ténor (Saint-Gabriel, hp).- Leste malgré son beau gabarit, son agressivité impressionne les blancs qui le testent avec précaution. Car en plus de bien se positionner, Ténor enchaîne une dizaine de coups aux planches puissants et violents. Le plus impressionnant sur Allam. Rentre une ficelle au terme d’un très bon quart d’heure. 6 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Allam, 12 points ; Katif, 11 ; Ciacchini, 6.

Les commentaires sont fermés.