Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/10/2013

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *PRINTEMPS DES ROYALES*

Dimanche 27 octobre 2013

TARSIER VAINQUEUR D'UNE FINALE
QUI NE S'EST PAS ENFLAMMEE

 Saint-Laurent-d'Aigouze,finale Printemps des Royales,courses camarguaises

Tarsier de Lagarde et Mehdi Belgourari

Le temps s'y prêtait - grand bleu -, arènes pleines, belle affiche... La 18e finale du Printemps des Royales avait tous les ingrédients pour combler le public. Mais même si la course est intéressante tout le long, les hommes sont restés toujours un peu "en dedans" et certains taureaux en-dessous de leurs qualités. Pas mal mais pas assez en tous cas pour s'enflammer.

Quasimodo (Blatière(Bessac).- Brutal et pas commode à manoeuvrer au début, toujours dangereux près des planches. Et s'il commence sans beaucoup d'entrain dans ses ripostes, il monte en puissance jusqu'à s'engager violemment aux planches. Tour à tour Gros (2 fois), Valette (2), Belgourari (3) essuient ses explosives conclusions dans une deuxième moitié de course combattante et musclée. Rentre une ficelle, 7 Carmen et retour.

Benvengu (Nicollin).- Remuant et franc sur le raset, il pousse sur les cites bien engagés (Valette, Belgourari). Belgourari, puis Bouhargane l'embarquent dans des longueurs. Clarion sans tourneur lui sert de belles passes. Une ficelle rentre. 2 Carmen et retour.

Tarsier (Lagarde).- Ce n'est pas un gros gabarit mais quel coeur et quelle envie. A fond dans toutes les actions, il se bat vigoureusement et tape à l'arrivée aux bois. Gros en fait les frais, touché au genou. Le rythme est trépidant, Tarsier ne faiblit et ne lâche jamais l'affaire. En revanche, quand il se décolle des planches, il temporise. Mais, placé et bien entrepris, il se livre avec beaucoup de présence et de bonnes conclusions. Rentre ses ficelles 3 Carmen et retour.

Troubadour (Laurent).- Belle présentation pour ce cocardier qui se laisse prendre par le rythme que veulent lui imposer les blancs. Belgourari pour les plus belles actions conclues avec fermeté. Mais Troubadour ne passe pas la vitesse supérieure et se contente de raccompagner les hommes. 8 minutes. 1 Carmen e retour.

Farot (Fabre-Mailhan).- Avec toute la vaillance de sa race, il enchaîne droite-gauche pour de longues séries où il fait quelquefois un pas d'anticipation. Comme cette action avec Belgourari dans le berceau des cornes. 9 minutes. 3 Carmen et retour.

Roitelet (Saumade).- Se livre d'entrée avec fougue. Et à force de l'asticoter, voit rouge et termine fort sur Belgourari. Les hommes ne lui proposent qu'un travail brouillon confondant vitesse et précipitation. Aux ficelles, mieux placé, le cocardier ne refuse aucune invite, et, bien embarqué, frappe à plusieurs reprises (Belgourari, Clarion). 2e ficelle à Jockin presque sur la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Corsaire (Cuillé).- 5 ans. Tout feu tout flamme, tout fou. Saute allégrement les barrières, les portes, s'encagne après le portail... Une débauche d'énergie difficile à canaliser. Un bel élan après Belgourari et le dernier sur Fougère, cornes pointées. Rentre ses glancs. 2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

LES PRIX

FINALE : Tarsier meilleur taureau de la finale
Clarion meilleur animateur.

18e PRINTEMPS DES ROYALES
Manade Laurent
Mehdi BelgourarI

Bouquets à Cyril Garcia et Frédéric Jockin

Coup de coeur à la secrétaire du CT Lou Bandot

Saint-Laurent-d'Aigouze,finale Printemps des Royales,courses camarguaises

************************


(A suivre). 

Les commentaires sont fermés.