Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/10/2013

7e CHARROI DES OLIVES

Le Charroi suit sa draille

7e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,villevieille,courses camarguaisesNicolas Vitou en a ouvert la route en 2007, 7 ans après le Charroi des Olives poursuit son chemin. Il en a passé de l’eau sous le pont du Vidourle, mais chaque année, Sommières accueille les attelages chargés d’olives à destination du Moulin de Villevieille.

Pour la 7e édition, la douzaine d’attelages et tous les marcheurs qui les accompagnent prendront le départ samedi 7 décembre à 4 h du matin de Saint-Geniès-des-Mourgues.

Le trajet du Charroi, quant à lui, ne change pas : traversée de Saint-Geniès, petite halte à Saint-Christol, puis Boisseron. Et pour garder la magie de cette nuit particulière, la traversée de Sommières se fera à la lueur des torches.

Après la livraison du précieux chargement et sa pause théâtrale avec "La Puce qui renifle", très appréciée l’an passé, un solide déjeuner est prévu aux alentours de 8 h, à l’ancienne école de Sommières.

Au retour, les attelages fileront bon train, tandis que les marcheurs prendront le minibus pour tous se rejoindre au Téléthon à Saint-Geniès-des-Mourgues.

M. A.

Renseignements et inscriptions auprès de Nicolas Vitou, tél. 06 36 55 82 03.

Charroi : 17 €, petit déj. dont 2 € seront reversés au Téléthon.

Les places sont limitées, inscrivez-vous rapidement.

Manade Vitou Frères, Mas Saint-Léonard, Rte de Saint-Brès à Fontmagne, Castries.

 

27/10/2013

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *PRINTEMPS DES ROYALES*

Dimanche 27 octobre 2013

TARSIER VAINQUEUR D'UNE FINALE
QUI NE S'EST PAS ENFLAMMEE

 Saint-Laurent-d'Aigouze,finale Printemps des Royales,courses camarguaises

Tarsier de Lagarde et Mehdi Belgourari

Le temps s'y prêtait - grand bleu -, arènes pleines, belle affiche... La 18e finale du Printemps des Royales avait tous les ingrédients pour combler le public. Mais même si la course est intéressante tout le long, les hommes sont restés toujours un peu "en dedans" et certains taureaux en-dessous de leurs qualités. Pas mal mais pas assez en tous cas pour s'enflammer.

Quasimodo (Blatière(Bessac).- Brutal et pas commode à manoeuvrer au début, toujours dangereux près des planches. Et s'il commence sans beaucoup d'entrain dans ses ripostes, il monte en puissance jusqu'à s'engager violemment aux planches. Tour à tour Gros (2 fois), Valette (2), Belgourari (3) essuient ses explosives conclusions dans une deuxième moitié de course combattante et musclée. Rentre une ficelle, 7 Carmen et retour.

Benvengu (Nicollin).- Remuant et franc sur le raset, il pousse sur les cites bien engagés (Valette, Belgourari). Belgourari, puis Bouhargane l'embarquent dans des longueurs. Clarion sans tourneur lui sert de belles passes. Une ficelle rentre. 2 Carmen et retour.

Tarsier (Lagarde).- Ce n'est pas un gros gabarit mais quel coeur et quelle envie. A fond dans toutes les actions, il se bat vigoureusement et tape à l'arrivée aux bois. Gros en fait les frais, touché au genou. Le rythme est trépidant, Tarsier ne faiblit et ne lâche jamais l'affaire. En revanche, quand il se décolle des planches, il temporise. Mais, placé et bien entrepris, il se livre avec beaucoup de présence et de bonnes conclusions. Rentre ses ficelles 3 Carmen et retour.

Troubadour (Laurent).- Belle présentation pour ce cocardier qui se laisse prendre par le rythme que veulent lui imposer les blancs. Belgourari pour les plus belles actions conclues avec fermeté. Mais Troubadour ne passe pas la vitesse supérieure et se contente de raccompagner les hommes. 8 minutes. 1 Carmen e retour.

Farot (Fabre-Mailhan).- Avec toute la vaillance de sa race, il enchaîne droite-gauche pour de longues séries où il fait quelquefois un pas d'anticipation. Comme cette action avec Belgourari dans le berceau des cornes. 9 minutes. 3 Carmen et retour.

Roitelet (Saumade).- Se livre d'entrée avec fougue. Et à force de l'asticoter, voit rouge et termine fort sur Belgourari. Les hommes ne lui proposent qu'un travail brouillon confondant vitesse et précipitation. Aux ficelles, mieux placé, le cocardier ne refuse aucune invite, et, bien embarqué, frappe à plusieurs reprises (Belgourari, Clarion). 2e ficelle à Jockin presque sur la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Corsaire (Cuillé).- 5 ans. Tout feu tout flamme, tout fou. Saute allégrement les barrières, les portes, s'encagne après le portail... Une débauche d'énergie difficile à canaliser. Un bel élan après Belgourari et le dernier sur Fougère, cornes pointées. Rentre ses glancs. 2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

LES PRIX

FINALE : Tarsier meilleur taureau de la finale
Clarion meilleur animateur.

18e PRINTEMPS DES ROYALES
Manade Laurent
Mehdi BelgourarI

Bouquets à Cyril Garcia et Frédéric Jockin

Coup de coeur à la secrétaire du CT Lou Bandot

Saint-Laurent-d'Aigouze,finale Printemps des Royales,courses camarguaises

************************


(A suivre). 

CABANNES *COUPE DES PETITS MANADIERS*

GAILLARDET OMNIPRÉSENT …

Cabannes 27 10 31.jpg

Pérille (Le Grand Salan) et Joan Gaillardet les lauréats. 

Entrée: Grosse ½ Organisateur: CTPR Lou Prouvenço Présidence: J Faure Droitiers: Moine, Sabatier, Sanchis. Gauchers: Boyer, Gaillardet, Lafare. Tourneurs: J Dumas, Lieballe, Mata.

Quelle belle entente entre les six raseteurs. Tous ont fournit un travail impeccable et Joan Gaillardet s'adjuge sans conteste le prix du meilleur animateur avec un engagement de qualité à tous les taureaux. Pérille meilleur taureau de cette 27ème finale intéressante est suivi de près par Pavoun dans un ensemble homogène.

Sans éperonner les blancs, MARLIN (Fournier) se livre avec beaucoup de franchise cherchant à mordre les blancs. Bien calé aux bois, les séries s'enchaînent pendant onze minutes volontaires. 2 Carmen et rentrée. En une minute, ES BEU (Chaballier) défend déjà ses ficelles. Peu placé à son avantage, il combat mais subit la pression des hommes qui le renvoient au toril en sept minutes. 2 Carmen et retour. Rapide et vif, PAVOUN (Vinuesa) accélère a la sortie pour finir tête au dessus des planches. Sur Gaillardet le coup de barrière est tonitruant. Aux ficelles, il ne baisse pas la garde et bascule après Boyer. A l'ultime minute Gaillardet est enfermé de façon magistrale mais c'est Lafare qui lève la première ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et rentrée.

Décidé, PÉRILLE (Le grand Salan) frappe après Sabatier. Ses actions sur Lafare et Gaillardet sont prononcées. Après Lafare il s'envoie au delà des planches. Barricadier, il cherche le combat et s'avère percutant même dans les séries. Il rentre ses ficelles en musique jouée 5 fois. Concentré, TEISSOUN (Plo) envoie dangereusement les cornes à l'arrivée. Sérieux dans le placement et les ripostes, les blancs le mettent en valeur avec des superbes rasets arrêtés. Treize minutes classiques très intéressantes. 6 Carmen et rentrée. Volontaire, LANDAIS (Layalle) s'envoie volontiers aux basques des raseteurs. Pris dans les séries il lâche un raset pour le suivant. Il manque de finition mais n'a pas été aidé par la baisse de régime (justifiée) des blancs. Il conserve facilement ses ficelles. 5 Carmen et retour. Craint, DIJEU (Richebois) est attaqué avec prudence. Ses intentions barricadières sont évidentes et les hommes dont Gaillardet omniprésent lui font réaliser le final spectaculaire adéquat pour une finale rasetée dans un excellent esprit.......

Cabannes 27 10 2.jpg

Marlin (Fournier) derrière Boris Sanchis

Cabannes 27 10 7.jpg

Es Beu (Chaballier) avec Joan Gaillardet

Cabannes 27 10 13.jpg

Pavoun (Vinuesa) à la poursuite de Frédéric Boyer

Cabannes 27 10 18.jpg

et dangereux après Joan Gaillardet prestement enfermé

Cabannes 27 10 29.jpg

Pérille (Le Grand Salan) avec David Moine

Cabannes 27 10 41.jpg

Teissoun (Plo) se dresse derrière Joan Gaillardet

Cabannes 27 10 47.jpg

Joan Gaillardet à la tête de Landais (Layalle)

Cabannes 27 10 63.jpg

Dijeu (Richebois) saute après David Sabatier

Texte et photos Eric AUPHAN

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *ANAPI*

ANAPIBLOGPRIX.jpg

Samedi 26 octobre 2013

Fidélité et solidarité

ANAPIBLOGVIVANOPORTRAIT.jpgCette course de solidarité en faveur de l'ANAPI (Adapei 30) fête ses 20 ans d'existence et ramène 1500€ à l'association. Tous bénévoles - manadiers, raseteurs, organisateurs, ambulance, docteur, etc. - pour une après-midi tranquille.
Et si Jean-Henry Oudjit et le cocardier de Saint-Gabriel, Vivano, (◄ photo) récoltent les honneurs, la palme revient aux organisateurs, représentés par Thierry Félix, qui prouvent année après année que la bouvine a du coeur.

Un petit compte rendu où il ne s'agit pas de "juger" les taureaux et les hommes mais juste de raconter ce qu'il s'est passé. L'essentiel de cette course étant de montrer sa solidarité avec les personnes dans le besoin.
Après trois taureaux emboulés de la manade Félix, rasetés par des élèves raseteurs, Laos de Cyr se présente en piste. Toujours dans les planches, attentif, sur les vrais rasets, il se livre cornes pointées. Le travail décousu n'est pas à son avantage. Bien emmené, se soulève après A. Benafitou. Carmen au retour avec ses glands.

Fanfaroun (Rousseau).- Placé, se prête au jeu avec bonne volonté dans des séries jusqu'au ras des planches. Aux ficelles qu'il garde, il faudrait un peu plus de "rentrer". 2 Carmen et retour.

Intrépide (Nicollin).- Emboîte le pas aux hommes avec vivacité pour de longues séries où sa vaillance s'impose. De la franchise, du coeur en presque 15 minutes agréables. 3 Carmen et retour.

Cheyenne (Layalle).- Pas trop attaqué, il se livre pourtant bien sur le peu qui lui est demandé. Pas toujours placé à son avantage pour 7 minutes les premiers attributs. Se dresse après Nabil Benafitou. Titillé, quelles belles réactions. Rentre ses ficelles en musique.

Akhenaton (Saliérène). Des séries de qualité dans lesquelles il met beaucoup de jus. Plus il est sollicité, plus ça enchaîne, plus il va vite. Mais il manque trop de travail. Rentre ses ficelles, 2 Carmen et retour.

Vivano (Saint-Gabriel).- Le magnifique étalon est longtemps regardé de loin. Le long des planches, attentif, il n'attend pourtant que l'appel des hommes pour participer. Alors les enchaînements sont remarquablement servis et il peut conclure comme ce gros coup sur Charnelet. Franc et agréable, il rentre son seconde gland. 5 CVarmen et retour.

Le jeune tau de 3 ans de Renaud Vinuesa n'aura droit qu'à quelques cites. Leste et sauteur, il est bravet sur le raset. Il aura d'autres occasions de se montrer. Musique.

MARTINE ALIAGA

L'ANAPI, après fusion avec d'autres associations, se nomme maintenant Adapei 30. Association loi 1901, son siège est à Nîmes, elle accompagne les personnes handicapées mentales et leurs familles.

26/10/2013

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

La manade Didelot pourle 1er Souvenir Luc-Pero

1er souvenir luc-pero,manade didelot

Un an déjà que l’ami Luc a tiré sa révérence. L’Amicale des chroniqueurs et photographe de course camarguaise, orpheline de son président, a décidé de perpétuer sa mémoire en créant le Souvenir Luc-Pero. Et pour rester dans le caractère de ce passionné de bouvine qui recherchait toujours dans les jeunes cocardiers, les qualités naissantes d’un futur grand des pistes, le choix s’est porté sur les taureaux jeunes. Trouvant en Lou Vincen, le CT vallabréguant de Robert Lacroix, un partenaire privilégié, l’Amicale a pu se baser sur ses courses de Ligue pour élire le lot le plus prometteur de jeunes biòu. Malgré la météo et quelques aléas administratifs qui ont amputé le calendrier, l’Amicale compte pérenniser et améliorer son idée.
Dernièrement, le 1er Souvenir Luc-Pero a donc été remis à la manade Didelot dont les jeunes cocardiers N.808, 925, 828 (Ligue du 26 septembre, à Vallabrègues) ont recueilli les suffrages. Le CT Lou Vincen, les amateurs de Didelot, le bureau de l’Amicale, Manu et Simone Pero, Hubert Hugon de l’UCTPR et quelques amis ont participé à la petite réception chargée d’émotion mettant à l’honneur Daniel Didelot et son bayle Benjamin Bini.
Et pour clore cette première édition, un petit clin d’œil... Souvenez-vous en 2010, l’Amicale avait eu un coup de cœur pour la saison 2009 du N.560 de la manade Raynaud... Aujourd’hui, Ratis est Biòu d’Or... 

MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARTIN

23/10/2013

BIOU DE L'AVENIR

 logo TT2.jpg

Les Biou du Trophée de l’AVENIR

1962    LEBRAU    Jean Lafont     

1963    BOURDON    Blatière     
1964    NIÇOIS    Cambi     
1965    VALESPIR    Blatière     
1966    BOHÉMIEN    Blatière     
1967    BABIECO    Lhoustau-Vedel     
1968    ZEBULON    Pastré     
1969    LOUPIO    Laurent     
1970    HUGUENOT    Blatière     
1971    NIMOIS    Chauvet     
1972    MONTFRINOIS    Ribaud     
1973    BRANTOME    Lafont     
1974    SAINT-RÉMOIS    Chauvet     
1975    VIDOURLE    Guillierme     
1976    MEROVÉE    Espelly     
1977    BARJOLAIS    Fabre-Mailhan     
1978    PACO*    Cuillé     
1979    ROUSSET    Cuillé    (Biòu d’Or 1981 1982)
1980    SIGNAU    Laurent     
1980    MAUGUIOLEN    Jean Lafont     
1981    LOU MAI    Guillierme     
1982    PALUNEN    Chauvet     
1983    LE FRI    Cuillé     
1984    FURET    Jean Lafont    (Biòu d’Or 1986)
1985    PIRATE    Blatière     
1986    PAPAYOU    Fabre-Mailhan     
1987    ARLATEN    Fabre-Mailhan     
1988    NOMADE    Ribaud     
1989    GALANT    Margé     
1990    CLANCLAN    Les Paluns     
1991    ROMÉO    Blatière     
1992    BELUGUET    Jean Lafont     
1993    ARAMIS    Margé     
1994    SARGAHON    Jean Lafont     
1995    DALTON    Joncas    Biòu d’Or 1996
1996    LORIOT    Joncas     
1997    PISTOLET    Etang de l’Or     
1998    ROMAIN    Saumade     
1999    SCAMANDRE    Boch-Jean   (Biou d’Or 2003)

2000    INTRÉPIDE    Saint-Gabriel     
2001    CAMARINA    Chauvet    (Biou d’Or 2005, 2007, 2008)

2002    LOUXOR    Janin     
2003    FOURNELET    Blanc     
2004    JUPITER    Fabre-Mailhan     
2005    JEANNOT    Grand Salan à Châteaurenard     
2006    YVAN    Lou Pantai     à Lunel
2007    RODIN    Les Baumelles     
2008    COYOTE    Caillan     à Palavas
2009    GARLAN    Les Baumelles  aux Saintes-Maries
   Biou d’Or 2011 et 2012
2010    MIGNON    Cuillé au Grau-du-Roi
2011 RATIS de Raynaud, à Châteaurenard (Biou d’Or 2013)

2012 ICARE de Paulin, à Lunel

2013 BANARU du Rhône à Istres

2014 UBAYE de Paulin, à Vauvert

 

 

22/10/2013

LUNEL

Dimanche 20 Octobre 2013

MESRINE ET KATIF POUR LE SOUVENIR JEAN-CALVET

lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise

Les vainqueurs

lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaisePeu de monde sur les gradins, la pluie est dissuasive. Dommage, il y avait quelques taureaux à voir cette après-midi à Lunel. Notamment Mesrine de Vinuesa (4e), Petrus de l'Occitane (6e) et Dalloz de Cuillé (7e). Sans pression bien sûr, les blancs ont livrés de bons passages. Ziko Katif (photo ►) à Lunel ou ailleurs, est toujours aux avant-postes, les autres complètent bien.

Entrée : 1/5e d'arène. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, I.  Benafitou, C. Garcia, Katif, Jockin. Gauchers : Poujol, Favier, Martin, Errik. Tourneurs : Ull, Zerti, Bensalah, Estève.

Belajio (Saumade).- Défend ses premiers attributs sur un petit périmètre. Belajio est au minimum syndical, les raseteurs ne lui mettent pas assez de pression. C'est long.
Queyras (Paulin).- Imprévisible, il promène puis d'un coup se jette. Les hommes s'en méfient. Katif au raset d'attaque pour la coupe à la 6'30. Quelques "une-deux", et le taureau s'envoie méchamment. Quelques sauts, 11e, cocarde pour Katif, 1er gland pour I. Benafitou, puis un coup de barrière sur Favier pour le 2e gland. Il aurait mérité plus d'implication. 2 Carmen et retour.
Vibre (Lafon).- Les raseteurs ne le craignent pas et il est attaqué dans tous les sens. Il enchaîne avec beaucoup de vaillance. Des séries à fond, deux bonnes ripostes Martin, Poujol. 2e ficelle ouverte c'est la ruée, sans délicatesse. 14 minutes de générosité. 4 Carmen et retour.

 lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise◄ Photo sur Sabri - Mesrine (Vinuesa).- Beau cocardier très "macho". Dès le premier raset de Katif, il montre son caractère bagarreur, violent. Placé, il enchaîne et frappe fort et haut. Allouani, Benafitou méchamment emboités aux planches. Allouani passe juste, enfermé entre les cornes. Solide, froid, Mesrine se fait respecter pour 7 minutes les premiers attributs. Les ficelles resteront sa propriété dans cette belle prestation dominatrice. 9 Carmen pour autant d'attaques aux planches plus retour.

Beefeater (Ricard).- Court partout mais se livre aux hommes avec franchise et vaillance. 12 minutes, 3 Carmen et retour.

Petrus (Occitane).- Chasse et se soulève sur Katif. Bien placé, les blancs craignent ses engagements aux planches corne à l'affût. Conclut sur Jockin et enchaîne une rafale d'actions aux planches. Favier traîne, Petrus frappe dangereusement. Belle poursuite sur Favier, tape droit sur Katif. Le taureau ne refuse rien, se bat dans un bon quart d'heure, dommage que les hommes l'asphyxient sur sa 2e ficelle ouverte levée par Errik.  5 Carmen et retour.

Dalloz (Cuillé).- Leste et tout frais même si un peu brouillon, il se bat sur tous les cites. Gros coup sur Katif. Se stabilise à mi-temps, et se livre comme un beau diable avec de bonnes conclusions jusqu'au terme. 13 minutes, rentre avec ses glands. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise

Souvenir Jean-Calvet à Katif et Mesrine.

Bouquets à Frédéric Jockin et Cyril Garcia
pour leurs derniers rasets à Lunel

*********

MESRINE - FAVIER

 lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise

*******************


21/10/2013

CASTRIES *FINALE DES LIGUES LR*

Samedi 19 octobre 2013

UNE SECONDE PARTIE ATTRAYANTE

 ffcc,finale ligue lr,course camarguaise

Le N.950 du Ternen se dédouble sur Stéphane Dunan.

Linéaire bien qu’intéressante en première partie, la finale des courses de Ligue Languedoc-Roussillon est montée en intensité jusqu’au final très prometteur du taureau du Ternen. Le prix étant attribué au cocardier de Paulin (7e), c’est mérité ! Les stagiaires raseteurs ont travaillé correctement même s’il a manqué un peu d’éclat à l’ensemble. Après la prestation appréciée des jeunes Kévin et Carla Pellicier de l’Association des cavaliers de Gallus et l’animation de la peña La Gardounenque, place à la course.

N.897 Saint-Pierre. - Généreux, affiche sa franchise dans de belles poursuites. 6 minutes. 1 Carmen et retour.

N.803 Nicollin.- Se laisse raseter sans se poser. Sollicité, se met dans le bain, enchaîne de bon cœur. Ortiz inattentif est obligé de se coucher devant lui. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

N.870 de Daumas.- Petit gabarit, vif et rapide, toujours à l’affût. S’envoie au départ de l’action et emboîte l’homme jusqu’aux planches (Méric, Cadenas). Pas de refus pour de bons enchaînements. Rentre ses ficelles dans dix bonnes minutes. 4 Carmen et retour.

N.822 Saint-Gabriel.- Un peu lourd, il compense par une belle volonté. Le travail s’intensifiant, il appuie ses poursuites et passe le moure. Sort en force sur Méric, Ben Ammar. Tire la langue mais enchaîne une belle série pour finir. 1 ficelle rentre. 3 Carmen et retour.

N.726 Saumade.- Son placement et sa fougue obligent au sérieux. Dunan et Ben Ammar sont prestement raccompagnés. Le gland résiste 6 minutes. Puis les hommes en prennent la mesure pour de bons échanges même si la cocarde reste en place jusqu’à la 11e. Rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.

N.836 Cuillé.- Cul aux planches et provocateur, il débride par son comportement fantasque, une course jusqu’à là très linéaire. De belles attaques aux planches bien frappées. Oblige Dunan mal engagé à se coucher... Plus posé à la 2e ficelle qu’il conserve, rajoute la vaillance à sa palette de qualités. 5 Carmen et retour.

N.826 Paulin.- Chasse, emboîte le pas après l’homme et frappe. Un peu instable mais que d’envie et d’éclats dans ses actions aux planches. Plus d’une dizaine de beaux coups notamment avec Soler, Vic et Ortiz. 8 Carmen et retour avec ses ficelles.

N.950 Le Ternen.- Le plus jeune du lot, remuant et sauteur, a de l’énergie à revendre. Mais pas seulement, du placement aussi. Alors il enchaîne et bombarde après notamment Soler et Dunan, pour neuf minutes très prometteuses. 7 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS C. ITIER 

 

ffcc,finale ligue lr,course camarguaise

Le N.826 de Paulin en action sur le stagiaire Rodrigue Ortiz.

Samedi 19 octobre. Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs : à droite Cadenas (remplacé par Soler au 5e), Dunan, Ortiz, Vic. A gauche, S. Ben Ammar, Méric. Tourneurs : Arnel, Ribera.

Prix : meilleur cocardier, N.826 de Paulin. Tous les stagiaires raseteurs ainsi que les élèves d’écoles taurines participant à la course du matin ont reçu attestations et médailles de la FFCC et des partenaires.

19/10/2013

BELLEGARDE *1re journée du Trophée de la Ville*

Vendredi 18 octobre 2013 - Niveau Avenir HT

ALBATOR CAPITAINE D'UN BON EQUIPAGE

bellegarde,albator de rousseau,course camarguaise

Albator et Loïc Auzolle

Cette première course du Trophée de la ville (finale aujourd'hui Vausamedi) draine une bonne entrée. L'affiche y est attrayante avec les jeunes Katif, Belgourari, R. Marquis et les confirmés Auzolle, Poujol, Moine, plus Dimitri Fougère qui fait son retour. Malgré l'attente du docteur qui dure 40 minutes et fait fuir quelques impatients, cela valait le coup d'attendre. L'ensemble des cocardiers est intéressant avec un Albator (Rousseau, 4e) en capitaine costaud, une très bonne première partie, et une seconde finissant barricadièrement avec Péléon. Pas de temps mort, côté crocheteur, ce qui donne du rythme et valorise les taureaux.

Vaunageol (Saint-Pierre).- Toujours en mouvement mais ne refuse aucun cite pour suivre jusqu'au ras des planches. Aux ficelles, un peu plus stable reste généreux pour quelques belles conclusions (Auzolle, Fougère). Les dernières minutes, il faut un peu plus le rentrer mais il place la corne après Moine, R. Marquis. Garde ses ficelles pour une bonne entame. 4 Carmen et retour.

Purpan (Fabre-Mailhan).- Vif mais brouillon, sur un bon mouvement d'Auzolle il se cabre. Entrepris sur un bon rythme, se place et sort en force à l'invite. Il se ménage un large espace, alors les tête-à-tête sont de qualité (Belgourari, Auzolle) et les enchaînements solides. Rentre ses ficelles très travaillées. 2 Carmen et retour.

bellegarde,albator de rousseau,course camarguaise◄ Avec Ziko - Caliste (Michel).- Baroule mais s'engage fort dans le cite avec une bonne pointe de vitesse. Attentif aux départs, R. Marquis le défie sous les applaudissements, Katif allonge. Aucun refus pour une première ficelle levée à la 12'30. Un bon quart d'heure de vaillance. 2 Carmen et retour.

Albator ( Rousseau).- De suite en place, il jette toute sa puissance dans les poursuites. Bien calé, ses sorties sur Marquis sont superbes, cornes pointées sur Belgourari pour des rasets de classe. Dominateur sur les attaques, se soulève après Auzolle, ça passe juste pour Rudy. 10'30 le 2e gland. Albator envoie une corne vengeresse en conclusion (Belgourari, Auzolle, Marquis, Katif). Un très bon quart d'heure, retour avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Nîmois (Briaux).- Un début brouillon pour 4 minutes les pompons. Plus posé, aux ficelles, belle finition sur Auzolle, redouble sur Fougère. Sa rapidité corse les duels d'autant qu'il peut conclure. Volontaire, Nîmois se bat avec vigueur et conclut (Auzolle, Belgourari, Marquis, Belgourari) pour 13 minutes bien rythmées. 6 Carmen et retour.

Algar (Janin).- Un beau gabarit doté d'une bonne pointe de vitesse qui repousse les blancs hors de son périmètre. Cul au toril où il revient toujours, il n'inspire pas trop les blancs. Le raset d'attaque est pour les audacieux (Katif, Fougère, Auzolle), pour des enchaînements bien honorés par la suite. 14 minutes solides et Carmen au retour.

bellegarde,albator de rousseau,course camarguaisePéléon (Daumas).- Brave et franc sur le raset, c'est en finition qu'il se distingue. Il ne se jette pourtant pas pour rien. Les engagements de Rudy Marquis sont "émotionnants" mais l'envol très haut après Katif surprend tout le monde. Frappe encore après Poujol, Katif,  Marquis pour un final agréable. 6 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS GEORGES MARTIN

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : mairie. Président : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Auzolle, Belgourari, Katif, Moine, Fougère. Gauchers : R. Marquis, Poujol. Tourneurs : Sagnier, Galibert, Estève, Mata.

D'autres photos sur https://picasaweb.google.fr/goyarene

17/10/2013

CLASSEMENT 2013 DES RASETEURS

TROPHEE DES AS - Gr. 1
1. AUZOLLE Loïc (D) 532
2. ALLOUANI Sabri (D) 508
3. CHEKADE Amine (D) 379
4. POUJOL Hadrien (G) 308
5. ERRIK Radouane (G) 282
6. OUFFE Julien (G) 274
7. BRUSCHET Romain (D) 238
8. AYME Anthony (D) 237
9. FOUR Bastien (G) 226
10. VILLARD Benjamin (D) 226
11. FAVIER Maxime (G) 190
12. ALIAGA Jérémy (G) 130
12. MARTIN Jérôme (G) 130
14. SANCHIS Boris (D) 99
15. MARTIN-COCHER D. (G) 87
16. LAFARE Jérémy (G) 76
17. OUTARKA Lahcène (D) 47
18. BENAFITOU Adil (G) 37
19. CANO Guillaume (D) 35
20. FAURE Lucas (D) 31
21. GROS Romain (D) 30
22. MOUTET Damien (D) 17

***********

TROPHEE DES RASETEURS - Gr.2

1. MARQUIER Mathieu (D) 394
2. MAUREL David (D) 378
3. GUYON Rémi (D) 328
4. CLARION Christophe (G) 238
5. SABATIER David (D) 221
6. JOURDAN Victor (D) 208
7. GRAMMATICO Fab. (D) 201
8. RICCI Jean-Louis (G) 187
9. CHIG Mohamed (D) 168
10. VIOLET Nicolas (D) 161
11. MOINE David (D) 153
12. FERRIOL Jeoffrey (G) 143
13. OUFDIL Icham (D) 111
14 .BENAFITOU Nabil (G) 101
15. SANCHEZ Marc (G) 97
16. GUIN Romain (G) 95
17. JOCKIN Frédéric(D) 83
18. GLEIZE Alexandre (D) 81
19. MONDY Thomas (G) 72
20. CARTALADE Kévin (G) 67
20. MARTINEZ Damien (D) 67
22. MIRALLES Cédric (D) 66
23. CHANAT Charles (G) 64
24. VALETTE Benjamin (D) 63
25. OLESKEVICH Nico. (G) 60
26. RUIZ Olivier (G) 49
27. ROUX Rodolphe (D) 41
28. MEBAREK Sidi (G) 39
29. GARCIA Cyril (D) 35
30. CASTEL Cyril (D) 23
31. DUMONT Thomas (D) 20
32. PEREZ Guillaume (G) 19
33. TOUREAU Tommy (D) 18
34. MONDY Romain (D) 17
35. PEREZ Arnaud (D) 16
36. DOUVILLE Thibaud (D) 15
37. SALINESI Sylvain (D) 10
38. PAPARONE Nicolas (D) 9
39. SANTELLI Mickaël (D) 4
39. SOLERA Raphaël (G) 4
41. DESLYS Jérôme (G) 2

***************

TROPHEE DE L'AVENIR - Gr. 3
1. KATIF Zakaria (D) 1072
2. BELGOURARI Mehdi (D) 872
3. GAILLARDET Joan (G) 578
4. CIACCHINI Jérémy (D) 571
5. MARQUIS Rudy (G) 390
6. ALLAM Fayssal (G) 385
7. OUDJIT Jean-Henri (D) 316
8. PRADIER Yoan (D) 297
9. ROIG Thomas (D) 290
10. BOUHARGANE J. (G) 262
11. SABOT Benjamin (D) 258
12. ZBIRI Smaïn (G) 253
13. BENAFITOU Ilias (D) 222
14. GAUTIER Anthony (D) 206
15. ALARCON Loïc (G) 180
16. ZEKRAOUI Youssef (G) 176
17. CHARNELET Mickaël (D) 171
18. BOYER Frédéric (G) 117
19. RASSIR Sofiane (G) 115
20. ALIAOUI Farid (G) 111
21. GOUGEON Mickaël (G) 102
21. IBARRA Rémy (D) 102
23. EL HAJJOUJI Fouad (G) 85
24. ANANE Medhi (G) 73
24. CAIZERGUES Kévin (D) 71
26. COULOMB Florian (G) 58
27. BENOIT Benjamin (D) 38
28. PEREZ Yannick (D) 33
29. GRANIER J-Baptiste (D) 14
30. BOURNEL Marc (D) 11
31. MARQUIS Kevin (G) 4
32. ZINI Walid (G) 2