Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2013

VENDARGUES *18e TROPHEE DES VIGNERONS

Vendredi 1er novembre 2013

ATHOR, QUASSARD, AROUJO
ETOILES D'UNE COURSE SCINTILLANTE

Plus une équipe de raseteurs en or

Arènes pleines à nouveau pour le 18e Trophée des Vignerons, l'affiche a attiré du monde et il y a eu de quoi ! Les attelages à l'honneur bien sûr avec deux superbes pastières et la Carreta à Catou menées par la Montagnette de Barbentane et les Arlésiennes de la Muleta pour une jolie mise en bouche. La suite est -presque- parfaite. Avec cette équipe de raseteurs, tout paraît simple, enchaîné, brillant... Les hommes rivalisent d'aisance, d'implication, de beaux gestes. Et quand c'est trop compliqué pour les jeunes Katif, Rassir, I. Benafitou, Belgourari pour les plus présents, alors Allouani fait parler l'expérience. Le top ! Les cocardiers ont eu du fil à retordre, c'est sûr. Aussi les performances d'Athor des Termes, excellent premier ; de Quassard de Plo dans une prestation que l'on ne voudrait pas voir finir ; et d'Aroujo de Guillierme, réactif et brillant sur un rythme intense, n'en sont que plus méritoires et resteront en mémoire. D'autant que Sugar de Saint-Gabriel et Notaire de Cuillé tirent aussi leur épingle du jeu. Bravo à tous !

Athos (Les Termes).- Attentif à tous mouvements, remuant, vif au démarrage où il coupe le terrain, le cocardier des Termes corse d'entrée le débat. Ne se laissant jamais enfermer, leste sur les reprises et courageux jusqu'aux planches dans les longues trajectoires, Athos se fait respecter par de belles enfermées, les hommes dans le berceau de ses cornes. Ne lâche sa 1re ficelle qu'à la 14'30 dans un beau combat. 6 Carmen et retour.

Campouceu (Bon).- Au petit trot, lâche facilement ses premiers attributs. Tranquille, il ne passera jamais à la vitesse supérieure et sur la fin, met le frein. Quelques finitions (Carmen sur Belgourari) et des enchaînements. Mais il faut toute l'expérience de Sabri pour choper les derniers brins des deux ficelles.

Quassard (Plo).- Vite en place, il tient les tourneurs à distance et ramène prestement les blancs aux planches. Les enchaînements sont tous accompagnés d'une corne dangereuse. Quassard s'allonge sur les beaux cites proposés par Ilias Benafitou, Katif ou Allouani. A gauche, comme à droite, les blancs régalent et Quassard est tout le temps au diapason. Séries, changements de terrain, Rassir, Katif, Belgourari, Allouani font durer les tête-à-tête... Ficelles travaillées en rythme mais Quassard ne se laisse pas mener par le bout du nez et entend bien conserver ses ficelles. Il a le dernier mot. Il réintègre vidé mais porteur de ses brins. Excellent et excellemment raseté. 8 Carmen et retour.

Sugar (Saint-Gabriel).- Bon coeur et belle vaillance pour de longues séries dont quelques unes conclues cornes pointées. 10 minutes de bonne volonté de Sugar, de classe pour les hommes. 5 Carmen et retour.

Notaire (Cuillé).- Plein de fougue, il pousse fort dans le raset mais face au travail intense les pompons volent rapidement. Le long des planches, Notaire se prête au jeu avec franchise et volonté pour de belles passes toutes en longueur. Malgré le nombre de rasets, Notaire ne boude pas et appuie tant qu'il peut, serrant les blancs de près. Rentre une ficelle au terme d'un beau combat. Une dizaine de Carmen et retour.

Perroquet (Ricard).- Les 5 premières minutes, les blancs ne sont pas trop décidés. Puis entrepris, il affiche ses limites. C'est le roi de l'évasion. Il s'amuse avec les portes, se rit des planches. Sur le raset, participe plus ou moins avec conviction et dès qu'il peut, saute après l'homme ou tout seul. Sabri le cite, et il décolle haut sur les tubes pour l'action principale de sa prestation. Rentre un gland, 3 Carmen et retour.

Aroujo (Guillierme).- Attaqué d'entrée, il rend coup pour coup corne pointée en finition. Sans trop de fixer mais toujours opérationnel, il enchaîne de bon coeur,  enclenche le turbo et enfile les coups de barrière en rafale. Le rythme est intense, Aroujo donne tout, se fait dangereux, la corne toujours prête à sanctionner. Un Aroujo à réaction sur une quinzaine d'actions violentes pour autant de Carmen. Un très beau final. 

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER (à suivre)

 

Entrée : plein. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Belgourari, I. Benafitou, Katif, Roig. Gauchers : Favier, Rassir, Martin, Bouhargane. Tourneurs : Galibert, P. Rado, Estève.

Le 18e Trophée des Vignerons à Aroujo de Guillierme (mais Quassard n'en était pas loin). A Mehdi Belgourari et Sabri Allouani. 

Les commentaires sont fermés.