Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/11/2013

VENDARGUES *NIVEAU AVENIR HT*

Samedi 2 novembre 2013 - La Muleta clôture

VACCARES N’ACCORDE QUE SA COCARDE

Avec Rafiot et Ruffian, le taureau de Ricard valorise l'après-midi.

Hier. Entrée: 2/3 d’arène. Org. : CT La Muleta. Président : Richard Sarrouy.  Raseteurs droitiers : Caizergues, I. Benafitou, Katif, Guyon.  Gauchers : Rassir, Allam, Bouhargane. Tourneurs : Galibert, Estève, P. Rado, Ménargues.

Le CT La Muleta choisit des taureaux en devenir pour clôturer sa saison. Un panel de 6 à 8 ans agréable dont Rafiot, Rouffian et Vaccarès ressortent. Le barricadier de Ricard remportant d’ailleurs le prix des taureaux espoirs sur la saison. L’équipe blanche est travailleuse et de qualité pour ce dernier concours vendarguois.

Asland (Les Baumelles).- Remuant et sauteur, une petite anticipation surtout à gauche, pour des poursuites poussées jusqu’à basculer (Rassir). Bien positionné, passe le “pitre” après I. Benafitou, anticipe Rassir. Et garde sa 2e ficelle qu’à la limite. 2 Carmen.

Tapir (Paulin).- Agressif et brutal aux planches, il se laisse surprendre par le rythme. Parfois distrait, mais s’engage fort et se soulève. Naïf par moments mais toujours franc, il frappe jusqu’à épuisement. Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

Esau (Félix).- Sans temps morts, il se livre et donne tout dans les belles longueurs que chacun lui propose. Une belle vaillance qui lui vaut 7 Carmen plus retour.

Rafiot (Hervas).- Reste bien présent jusqu’au ras des planches où il passe chaque fois au minium les cornes. Bien placé, chaque trajectoire est honorée sans refus et un bon coup de semonce à l’arrivée. De nombreux coups aux planches, et malgré la fatigue, tape encore de bon coeur jusqu’à la sonnerie. Rentre ses ficelles avec une bonne dizaine de Carmen.

Belastre (Nicollin).- A fond, sans jamais se fixer, et leste pour sauter les barricades, il se livre aux blancs. Se prête aux longs rasets d’Allam, serre Katif. Se met en rogne pour défendre dans la bourre sa 1re ficelle. Puis s’attarde en contre-piste. Garde sa 2e ficelle. 3 Carmen.

Rouffian (Lagarde).- Attaque avec du gaz et passe les cornes à chaque action. Sollicité sans relâche, il ne rechigne pas. Avec volonté, il s’engage sur les cites loyaux. Et conclut par de gros coups après Guyon, Bouhargane, Allame, Katif. Allam l’embarque et Rouffian bascule. Les blancs grattent la 2e ficelle qu’il garde. Intéressant et régulier. Une dizaine de Carmen.

Vaccarès (Ricard). - Saute, revient seul, se cale aux planches et attend les hommes peu pressés d’en découdre. Katif pour les meilleures tentatives se voit dangereusement enfermé dans une incroyable longueur. L’action du jour. Vaccarès ne frappe pas pour rien, étonnamment calme par rapport à l’énergie qu’il met dans ses actions. Katif encore pour un long raset couronné d’un superbe coup de barrière. Ilias Benafitou se mêle au jeu pour trois superbes actions. 2 dernières tentatives (Katif, I. Benafitou) pour le 1er gland à 220€. Mais Vaccarès ne lâche rien de plus dans ce très bon final en musique.

MARTINE ALIAGA

 

Les commentaires sont fermés.