Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2013

SAINT-GILLES

Dimanche 3 novembre 2013

L’AVENIR LEUR APPARTIENT
Sourtout NANOU mais aussi BELEU et PEUSE

 saint-gilles,nanou,course camarguaise

Nanou de la manade Saliérène sur Mathieu Marquier

Pour la clôture des fêtes saint-gilloise, il n’y avait pas foule pour assister à ce concours de sept manades qui s’est montré intéressant à suivre même si par moment le manque de travail des huit raseteurs présents s'est fait ressentir malgré l’implication de Loïc Auzolle, Mathieu Marquier, Jérôme Martin et Joffrey Ferriol. Si les trois taureaux titrés paraissent bien au dessus du lot, notons également la prestation de Bimbe même si cette dernière nous a laissé sur notre faim.

Le premier à fouler la piste fut Banache (Joncas) qui en perpétuels mouvements va défendre ses principaux attributs tout en concluant derrière Moine et se montrant brillant dans deux séries. Même si aux ficelles, il change de comportement les hommes lui feront regagner le toril après dix minutes.
En second Beauvoisinois (Cavallini)  ne va pas forcer le rythme en se contentant de répondre au  coup par coup en se fixant que rarement. Marquier, Moine et Auzolle se feront timidement raccompagner au dessus des planches. Porteur de sa seconde ficelle il retourne au toril avec son cinquième Carmen.
Juste avant la pause, Peu Se (Espellly-Blanc) sans jamais quitter le terrain des planches va étaler toute sa vaillance. Aux ficelles, même si le cercle blanc s’agrandit, chaque raset se transforme en une jolie poursuite serrée conclue au fil des planches où seule la finition manque. Ses ficelles restent sa propriété au terme d’un brillant quart d’heure  

A la place ce quatrième et Dieu sait si cette place lui convient Nanou (Salierene) va effectuer un sans faute. Son placement, ses anticipations et accélérations en font un redoutable cocardier. Maîtrisant la situation du début à la fin, avec de judicieux déplacements, tout le monde n’arrive pas à parvenir à la tête. A 300 €, il conserve sa première ficelle en musique qui avait joué huit fois en piste.
Il allait falloir que Perdigau (Briaux) sorte le grand jeu en passant derrière. Après quelques minutes de flottements, le biou va apporter plus d’application et signer de jolies poursuites bien raccompagnées notamment derrière Moine et Ouffe qui déclencheront le disque à quatre reprises ainsi qu’à sa rentrée à la treizième minute.
Avant dernier, on sent du potentiel chez Bimbe (La Vaunage) qui part sur tout ce qui bouge. Ce qui  le rend brouillon. Mais quand il s’arrête, personne ou très peu s’y frottent. Cinq jolies finitions sur Four (3), Ferriol et Marquier et les ficelles retournent à la maison avec le disque entendu  quatre fois.

Pour conclure, Beleü (Pantaï) lui aussi va manquer un peu de pression qui lui aurait permis de passer la vitesse supérieure. Malgré ce, son comportement, avec de vifs échanges et menaçantes finitions est prometteur. Ferriol, Marquier Auzolle (qui le privera de tous ces attributs) seront gratifiés de jolies enfermées biens conclues pour sept Carmen au total, rentrés incluse à la treizième minute.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

Entrée :  Environ 250. Organisation : St Gilles Animation. Présidence : Bruno Pascal. Raseteurs : L Auzolle, N Benafitou, J Ferriol, B Four, M Marquier, D Moine, J Ouffe, M. Sanchez. Tourneurs : F Lopez, S Lebrun, G Mata, Th Garrido, JL Foulque.

 

saint-gilles,nanou,course camarguaise

▲ Beleu du Pantaï avec Loïc Auzolle

▼ Bimbe de La Vaunage sur Bastien Four

saint-gilles,nanou,course camarguaise

Peu Se avec David Moine

 

saint-gilles,nanou,course camarguaise


**************


Les commentaires sont fermés.