Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/11/2013

SAINT-MARTIN-DE-CRAU - 15e PATATE D'OR

Samedi 16 novembre 2013

LES ALIAGA ONT LA PATATE !

Jean-Marie s'octroie le précieux trophée de la Patate d'Or

PATATE1.jpg

saint-martin-de-crau,patate d'or,jean-marie aliaga,course camarguaise

saint-martin-de-crau,patate d'or,jean-marie aliaga,course camarguaise

Un temps superbe, beaucoup de monde sur les gradins et autant en piste, du rire, de la bonne humeur, une multitude d’arrivées aux barrières plus ou moins cocasses, une - “barulade” - sans conséquence (ouf), et le président du CT Saint-Martinois Jérôme Dumas au top de sa forme au micro. Bref la 15e édition de la Patate d’Or a tenu samedi passé toutes ses promesses. Car gagner un trophée, fut-il une pierre de la Crau couleur Or, fait qu’on se laisse inévitablement prendre au jeu. D’autant plus quand ces raseteurs d’un jour se nomment Jean-Marie Aliaga, Eric Gaillardet et Jean-Paul Favier, et sont les géniteurs, pardon les paternels, des raseteurs Jérémy Aliaga, Johan Gaillardet et Maxime Favier. Alors tels fils tels pères ? A tout seigneur tout honneur avec le Languedocien Jean-Marie Aliaga qui avait annoncé, en aparté : « Ça fait trois semaines que je m’entraîne avec footing et régime alimentaire, car je vais en Provence pour gagner la Patate d’Or ». Des paroles aux actes, Jean-Marie par ses rasets d’anthologie, son style et son coup crochet à faire pâlir le fiston, a tenu son pari. Et ses collègues l’ont bien aidé. D’abord Eric Gaillardet au physique de jeune premier qui a mis son expérience de vieux briscard à son service. Quant au Serpico de Salin-de-Giraud alias Jean-Paul Favier, sa première participation a marqué et lui vaut à juste titre le prix du meilleur animateur. Et si vous ne nous croyez pas, demandez donc à Jérémy, Johan et Maxime, lesquels au plus près de l’action en contre-piste se sont fait un plaisir, avec leur i-phone, de filmer les exploits de leur idole. Et il paraît qu’ensuite, chez Michou, tard dans la nuit provençale, les patatos avaient encore la frite.

PATRICK PONS

▲Photos GEORGES MARTIN
▼ PHOTO HERVE BERNON

 

saint-martin-de-crau,patate d'or,jean-marie aliaga,course camarguaise

************************************

 

Les commentaires sont fermés.