Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/12/2013

CODOGNAN

Samedi 30 novembre 2013

Fanfan le passionné

stephan fargier,codognan,course camarguaiseLes larmes n’étaient pas loin quand, samedi dernier à Codognan, Stéphan Fargier, gorge nouée, a pris le micro pour remercier les amis et la famille venus l’accompagner dans ses derniers rasets. Après Frédéric Jockin, Rodolphe Roux, Cyril Garcia... c’est un autre artisan de la piste qui pose le crochet. Artisan oui ! Par l’abnégation, la fidélité, l’honnêteté, la passion qu’il a mis à défier les taureaux. Certes pas pour de podiums prestigieux, mais simplement pour la fierté de la tenue blanche et cet incommensurable envie de côtoyer les bêtes noires au plus près. Aussi ranger le crochet dans sa boîte, après plus de vingt ans de piste, résonne émotionnellement comme la fin d’une tranche de vie. Un choix difficile - « Ma tête ne voulait pas arrêter mais mon corps le demandait» - pour une histoire qui débute en 1989 en protection, dès 1991 à l’Avenir puis le Trophée des Raseteurs. Cocardiers, vaches, étalons... le gaucher laisse toujours sa chance à ses adversaires en les rasetant autant que faire se peut à leur avantage. Dans le respect des taureaux, du public, des organisateurs. Stéphan se définit lui-même : stephan fargier,codognan,course camarguaise« Je n’ai pas eu l’esprit de compétition mais une grosse passion. J’ai toujours essayé de faire plaisir à ceux qui me faisaient confiance ». Outre sa fidélité à la piste, le Saint-Gillois et maintenant Saint-Laurentais a aussi œuvré en tant que gardian professionnel à la manade Lagarde et fait prospérer son propre élevage de chevaux camargue. Un choix de vie soutenu par son épouse Stéphanie et son fils Donovan que le raseteur n’oublie pas à l’heure des remerciements : « Mon entourage m’a toujours encouragé, supporté dans les bons et les mauvais moments ». 

Les proches étaient d’ailleurs bien nombreux en piste et autour pour faire sa fête à Fanfan, une après-midi concoctée par Stéphanie sous la houlette du CT Les Enganes. Successivement Cyril Daniel, Thierry Cure et Jacques Roumajon ont présidé et commenté les vaches emboulées de Cyr et du Rousty pour les amis - raseteurs ou non - avec de belles figures acrobatiques non imposées et quelques “baroulages” de toute beauté. Taureaux du Brestalou, de Guillierme, de Saint-Pierre pour les anciens raseteurs... Et les plus beaux morceaux avec Fonfon de la Vidourlenque, Teston du Pantaï, la toujours fougueuse Arlatenco de Saliérène.

 stephan fargier,codognan,course camarguaise

Avec Arcanel de Lagarde
les derniers coups de barrière complices.

Pour terminer, Arcanel de Lagarde... Le raseteur et le cocardier se connaissent par cœur, s’aimantent pour des finitions complices comme Fanfan les aiment, cul entre les cornes et abordage aux planches. Les Carmen en récompense. 

Le mot de la fin à l’homme en blanc : « Merci à tous de m’avoir suivi mais vous me supporterez encore, maintenant comme tourneur de Mickaël Gougeon... ». Pas un adieu définitif donc mais un au revoir.

MARTINE ALIAGA
Photos Georges MARTIN
(d'autres photos de Georges sur 
https://picasaweb.google.fr/goyarene)
et MALI 

Parmi les participants : Bari Khaled, Benjamin Bini, Nicolas Noguera, Mickaël Arnel, Julien Malige, Sylvain Lebrun, Nicolas Paparone, Mickaël Gougeon, Nicolas Borrego, Sylvain Salinesi, Patrick Riefa, Hubert Espelly, Jérémy Pinter, Thibaud Douville, élèves d’écoles taurines, les amis de Fanfan, etc. Le groupe folklorique Baroncelli.

stephan fargier,codognan,course camarguaise

Cette diablesse d'Arlatenco de Saliérène, toujours d'attaque

 stephan fargier,codognan,course camarguaise

Stéphanie, Stéphan et Donovan

stephan fargier,codognan,course camarguaise

stephan fargier,codognan,course camarguaise

Tous les participants

******************

Les commentaires sont fermés.