Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/01/2014

AETCC ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 11 janvier 2014

Des éleveurs dynamiques et motivés

 AETCC2.jpg

Autour de la présidente Françoise Peytavin, les éleveurs

19 h au Mas du Pont de Rousty, l’assemblée générale des éleveurs de taureaux de course camarguaise se termine au terme d’une grosse après-midi de travail. 29 manades présentes sur 31 adhérentes, Françoise Peytavin se félicite de la motivation de ses troupes. Rejointe par un des trois vice-présidents, Francis Caillan, pour le point avec la presse,  la présidente passe en revue les différents sujets abordés en assemblée.

Avoir raison avant les autres c’est une grande satisfaction ! Précurseurs dans l’idée de ne faire courir «  en pointe » que des taureaux nés et élevés à la manade (adopté dans ses statuts dès 2013), les manadiers de l’AETCC ont été rejoins par les manadiers de Raço di biou lors de leur dernière assemblée générale et ont rencontré également l’assentiment de la FFCC pour une application en 2015. « Tous ont jugé intolérable, l’idée de taureaux achetés/vendus comme pour un mercato. Le métier de manadier, dont de naisseur-éleveur, s’en trouve défini et revalorisé, exprime sans détour Françoise Peytavin, on ne peut que s’en réjouir, tout ça va dans le bon sens et dans l’intérêt de la course camarguaise. Il faudra maintenant que les organisateurs favorisent ces taureaux-là… ».

Autre initiative bénéfique, le Trophée des jeunes pousses (courses de taureaux et vaches jeunes et d’écoles de raseteurs) qui permet aux manades d’étalonner leurs bêtes.  La 3e édition est prête à être lancée. Mais la difficulté de faire courir des taureaux jeunes est toujours là. Alors  pour suivre les meilleurs de ces jeunes cocardiers,  l’AETCC va ouvrir la discussion avec le Trident d’Or afin peut-être d’accéder plus facilement à ces courses  formatrices pour les taureaux.

Restent les problèmes sanitaires. La vigilance et la rigueur sont toujours de mise même si seulement une bête par ci ou par là est positive à l’interferon (sans pour cela être porteuse de lésions, donc pas de tuberculose avérée). « Il ne faut pas baisser la garde », avertit tout de même la présidente.

Les trophées et victoires récompensant des membres de l’AETCC n’ont pas manqué en 2013 et globalement, des taureaux et vaches sortent chez chaque manadier de l’Assoc. aux As et à l’Avenir, plus quelques manades qui peuvent maintenant aligner des complètes. « C’est notre but, notre bonheur, se réjouit Francis Caillan, on veut des taureaux pour les faire courir ».

Il n’en faut point oublier un volet important : la commercialisation de la viande de taureau, complément indispensable à l’équilibre financier de l’élevage. Aussi, l’AETCC a installé une commission « Produits dérivés à base de viande de taureau ». Il s’agit, en lien avec l’AOP et d’autres organismes qui aident la filière, de promouvoir ce produit d’excellente qualité car issu d’un élevage extensif et bio. Créer un logo spécifique, être présent sur les marchés ou manifestations (Provence prestige, Camagri…), etc. Les idées ne manquent pas. Et si l’Ecotaxe est en statu quo, les manadiers restent vigilants à leurs comptes. Celui de l’association, tout comme  son moral, sont d’ailleurs au beau fixe, témoins d’une bonne gestion… participative, entreprenante et dynamique. Il y a pire pour démarrer une année !

MARTINE ALIAGA

AETCC,  le bureau : présidente Françoise Peytavin. Vice-présidents : Francis Caillan, Magalie Renaud, Rogé Andréo. Secrétaire : Sandrine Salmeron. Trésorier : Jean-Pierre Chazot.

AETCC 34 : en début d’après-midi, l’AETCC 34 s’est réunie en assemblée générale extraordinaire pour  changer ses statuts et son appellation pour devenir AETCC Languedoc-Roussillon représentant les éleveurs du Gard, Hérault et Aude.

AETCC : 31 manades adhérentes. 2 excusées à l'AG (Layalle, Lopez), 29 présentes. 1 nouvelle adhésion, la manade Orgonens (2 ans probatoires). 1 démission pour raisons familiales, manade La Galante.

Les commentaires sont fermés.