Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2014

AGNS

Lundi 12 janvier 2014
Rencontre à la FFCC avec Serge Evesque et Jean-Louis Vaquette

Le blues de l’AGNS

agns,gardians amateurs,courses camarguaisesAprès une assemblée générale décevante, samedi 11 janvier  – seulement 30 personnes présentes à Bellegarde -  le président des gardians non salariés se dit « démoralisé ». Serge Evesque, à la tête de l’AGNS depuis une dizaine d’années, regrette : « les adhérents ne s’intéressent qu’à la  licence et surtout à l’assurance. Sur 300 gardians à cheval et une trentaine à pieds, seuls 10% se sont déplacés ». Piètre récompense pour ceux qui ne ménagent pas leur peine pour gérer les licences et les dossiers au mieux avec les assurances (AXA en l’occurrence) quand surviennent les accidents. Le président ne baisse pourtant pas les bras : « Heureusement, en 2013, il n’y a eu que 5 ou 6 accidents peu importants. Les assureurs sont difficiles à trouver et à conserver car ils craignent les gros dommages, notamment en abrivado, et surtout les risques corporels. D’où les augmentations de tarif surtout chez les gardians et les raseteurs ». Malgré ce, Serge Evesque maintient l’idée qu’il « faut que tout le monde soit licencié. On sait que 20% des cavaliers d’abrivado ne le sont pas. Un grand nombre de gardians sur les torils non plus ». Suivant en cela la ligne fédérale même si les rapports avec celle-ci et notamment son président Gérard Batifort, « sont un peu difficiles ».

Depuis Saint-Gilles en 2010 où, l’AGNS avec ses 800 amateurs (environ) avait fait capoter les votes au Congrès de la FFCC, sous la présidence d'Henri Itier, l’association a été montrée du doigt et a régulièrement perdu des adhérents. Trop de poids, trop de pouvoir ont estimé les autres licenciés. « Il y a eu la pression pour que l’AGNS ne s’occupe plus de rien », se souvient Serge Evesque. Jean-Louis Vaquette, membre du bureau poursuit : « Les manadiers pensent que l’AGNS s’occupe uniquement des manadiers d’abrivado. C’est faux ou du moins ce n’est pas que cela. Des gardians et non des moindres sont chez nous comme Jean-Pierre Durrieu depuis sa retraite ou Jeoffrey Barbeyrac ». D’autre part « Aujourd’hui, deux membres seulement de l’AGNS (4 antérieurement) siègent au comité directeur, on s’en accommode mais on l’a mal vécu. Pourtant j’avais travaillé sur les statuts… Donc nous sommes un peu amer ».

Pourtant, fort de son compte rendu financier « Mes comptes sont nickels, on ne peut rien me reprocher. Et nous continuons à tenir nos permanences », Serge Evesque garde pourtant le cap « J’essaie toujours d’aller dans le bons sens dans le droit fil de la FFCC. On attend le Congrès, on verra bien… ».

Malgré ce, restent plus de 300 amateurs à gérer,  alors, la foi toujours bien chevillée au cœur, le bureau de l’AGNS poursuit son chemin. Demain sera un jour meilleur.

MARTINE ALIAGA

Le bureau de l’AGNS : Serge Evesque président, Jean-Marie Domenech trésorier, vice-président Denis Rocarpin, secrétaire Pierre Richard. Trois nouveaux membres au bureau : Joël Dijon, Patrick Jacquelot, Fabrice Marquis.

L’AGNS donne rendez-vous le 13 avril à Méjanes, le matin, pour son concours de ferrades.

L’AGNS rappelle que la validité de la licence et donc de l’assurance court du 1er février au 31 janvier de l’année suivante.

La licence des cavaliers amateurs  : 202 € (dont 8€ pour l’AGNS, 15€ pour la FFCC, 179€ pour l’assurance). Gardians amateurs « à pied » : 119€ (dont 8€ pour l’AGNS, 15€ pour la FFCC, 95€ assurance).

Les commentaires sont fermés.