Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/03/2014

OBSEQUES DU MANADIER BERNARD LAUTIER

Lundi 3 mars 2014

L'hommage des gens de bouvine

OBSEQUESBERNARDLAUTIER.JPG

Il emporte dans sa tombe la photo des jours heureux. Le triomphe que lui avait rendu les afeciouna, lors de son entrée en piste, main dans la main avec son épouse Jeanine, pour aller chercher le Biòu d’Or de Mathis. C’était en 2006 à Nîmes, lors de la finale du Trophée des As. L’heure était à la joie... à la récompense. 44 ans après la création de la manade, Bernard Lautier et sa famille largement associée, trouvait là l’aboutissement d’un dur labeur. Car rien ne lui a jamais été donné à ce travailleur acharné, terrien de caractère et droit comme un “I”. 

Et c’est de respect dont il a été question en ce lundi après-midi où tout le peuple de la bouvine s’est rendu au cimetière de Raphèles-les-Arles pour accompagner le manadier, parti à 83 ans. 

Le cortège ouvert par la Nacioun Gardiano, les gardians professionnels, puis le cheval du disparu à la selle voilée de noir.... Dans le cimetière, une bénédiction sobre selon les voeux du décédé, et la voix de Daniel Richard pour rappeler la vie rude mais aussi le contact «Il savait partager sa passion et on aimait le rencontrer» ; Jean Mathieu pour le témoignage des gens de métier et la Coupo Santo en hommage. Restait aux manadiers, Arlésiennes, gardians, afeciouna présents à témoigner leur affection à Jeanine, à Frédéric et son épouse, à Vivette, à Magali, à tous les petits enfants. Un long cortège mais qui, c’est sûr, a réchauffé le cœur de cette famille dans la peine.

MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.