Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/04/2014

BEAUCAIRE *AS*

Dimanche 6 avril 2014

Troubadour et Téflon

pour le retour de la Royale de Laurent

Hier. Entrée : une demi-arène. Organisation : Régie municipale. Président: Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers: Auzolle, Chekade, Sanchis, Sabatier, Gleize. Gauchers: Errik, Favier, Four, Poujol, Ricci. Tourneurs : Bensalah, Fouque, T. Garrido, Noguera.

Le défi a été dur à relever pour les cocardiers de Laurent et les difficultés multiples : première course de la saison pour ces taureaux et première aussi pour eux dans une grande piste, premières journées du Muguet d’Or et du Trophée Taurin. Des taureaux qui vont s’aguerrir et dont Troubadour et Teflon sont les meilleurs élèves. Mais que c’est grand Beaucaire ! Chez les hommes, Chekade prend la tête du Muguet, Four se fait bien voir dans un ensemble qui a raseté correctement dans le respect des taureaux. Reste que le retour de la Royale “blanc, vert, rouge” est symboliquement fort et prometteur.

Sisco.- Vite fait les premiers attributs. Aux ficelles se place et choisit ses partenaires. Belles ripostes sur Chekhade et sur une série de rasets courts (2 Carmen). Au toril, un peu décollé, il se durcit, et finit réticent. 13 minutes.

Cyrano.- Beaucoup de déplacements où il prend tous les rasets. En tête à tête, il pousse. Vient mieux une fois placé le long des planches. Prend Sanchis dans son collimateur pour une longue poursuite en musique. La 2e ficelle qu’il garde n’excite pas les convoitises d’autant que Cyrano ne se montre pas coopératif.

Troubadour.- Pas de temps morts pour les premiers attributs qui volent rapidement. Volontaire, dans un registre classique, Troubadour montre une belle présence sur les longueurs et les conclusions : poitrail passé plusieurs fois (Auzolle, Poujol), se cabre après Poujol ou la corne à l’affût (Chekade). Des séries bien menées pour 12 minutes intéressantes. 4 Carmen et retour.

Cassius. - Il en impose et direct cul aux planches. Naïvement il se fait subtiliser ses pompons. Aux ficelles, il ne passe pas la vitesse supérieure, et lâche souvent la trajectoire. Se laisse distraire par la contre-piste et saute allègrement dans les deux sens mais a manqué de son agressivité habituelle. 2 Carmen et retour avec ses ficelles.

Téflon.- Lui aussi laisse partir facilement ses premiers attributs. Mais aux ficelles, bien calé dans les planches, il honore les longues trajectoires d’Auzolle et Four, explose sur Poujol. Il ne se livre pas pour rien. Bascule après Four, se cabre sur Auzolle sur lequel il conclut aussi une belle série. 10 minutes qualitatives. 4 Carmen et retour.

Bizet.- Méchant, brouillon, il se disperse trop. Difficile à fixer, à raseter, le travail des blancs est aussi brouillon. L’unique ficelle part à la 7e.

Jupiter (hp en sup.).- S’il se montre abordable dans les séries et navigue beaucoup, en revanche, bien cité, il s’exprime avec force aux planches, une dizaine de coups manquant de pétard, parfois avec bascule mais deux énormes boulets de canon sur Sabatier puis Auzolle. 9 minutes et l’unique ficelle part. 6 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Chekade, 16 points ; Auzolle, 15 ; Errik, 11 ; Four, 11 ; Poujol, 2 ; Favier, 1.

Trophée des Raseteurs : Gleize, 16 points ; Sabatier, 14 ; Ricci, 4.

 

 

Les commentaires sont fermés.