Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/04/2014

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

STLOBLAT.jpg

Dimanche 6 avril 2014 - Printemps des Royales
 
DES BLATIERE SEDUISANTS

STLOVERGEZOISPHCD.jpg

Vergézois

Pour cette 4e Journée du Printemps des Royales, la devise locale "orange et verte" était en lice avec sept  pensionnaires qui sont parvenus à séduire de par leur sens inné du combat, leur caractère imprévisible et leur comportement, les gradins qui sans afficher complet étaient emplis au trois quart.
Si Vergézois, Sourire, Gallo, Vallespir se mettent en valeur par leurs atouts cocardiers, Mecano le sera par sa bravoure. Oradour sera un premier honorable et l’étalon Nadir terminera agréablement cette course rasetée quasiment sans  relâche par les huit tenues blanches (plus quatre tourneurs) entraînées par Christophe Clarion, Youssef Zekraoui, Rémy Ibarra, Joaquim Cadenas (Avant son retrait au 6e) sans oublier pour le côté sensation, Rodrigue Ortiz. Mickael Gougeon et Victor Jourdan ont aussi bien contribué. Seul Damien Martinez fut très en retrait.....
Au micro, Thierry Cure aura eu la tâche facile parvenant à s’imposer quand il fallait et surtout comme il fallait. 
Bref, si le proverbe dit « que nul n’est prophète en son pays », les Blatière ont bel et bien prouvé le contraire.
Oradour (n°608) : Handicapé visuellement (il n’a pas d’œil gauche), son début de course où il a tendance à lâcher le raset va être brouillon. Aux ficelles il se place davantage et apporte plus d’application dans ses ripostes qu’il termine en tapant le frontal dans les planches sur Ibarra, Ortiz, Zekraoui ou encore Cadenas derrière qui il sautera en fin de course avant de réintégrer le toril  en musique, joué  5 fois et porteur de sa 2de ficelle. 
Sourire (n°806) n’a rien d’un rigolo. Placé idéalement, il sort bien de son terrain pour conclure au fil des planches derrière Ibarra, Gougeon et Ortiz qui frôlera l’accrochage. Pour lui aussi la 2de ficelle reste sur les cornes et le retour se fait en musique, jouée 3 fois en course.
Juste avant la pause, Gallo (n°724) semble être un tendre en cédant cocarde et glands en 1’30. Mais, aux ficelles son changement de comportement ne permet pas n’importe quoi avec comme point fort, outre son placement, ses réactions imprévisibles comme derrière Ortiz, Ibarra et surtout derrière Cadenas qui, au moment du saut se fera accrocher par le pantalon au niveau du mollet... Avec un 5ème Carmen et porteur de sa  2de ficelle il regagne le toril...
Avec Vergezois (n°708), il faut de méfier de l’eau qui dort. Avec gaz, il peut aussi bien lâcher le raset comme s’y montrer incisif en y accélérant. Elargissant le cercle blanc, il parvient à se mettre en valeur en venant se dresser sur Ortiz par deux fois, en enfermant Zekraoui et en sautant derrière Ibarra. Sa 1ère ficelle primée à 200€ retourne au toril avec le disque pour la cinquième fois.
STLOMECANOJOURDANPHCD.jpgMecano (n°713) va compenser son manque de rigueur par une volonté à toute épreuve. Se laissant enfermer dans un périmètre restreint, chaque raset est honoré et il s’avère parfaitement à l’aise dans les séries. Il percute derrière Zekraoui, Gougeon avant de venir traverser les planches à nouveau derrière Zekraoui et sauter derrière Jourdan .... Il défend sa 2e ficelle jusqu’au bout sans faiblir et entend a sa rentrée son  6e Carmen.
STLOVALLESPIRPHCD.jpg◄ Avant dernier, Vallespir (n°813) de par son placement sans faute, va ralentir le travail des hommes qui ne vont pas pour autant le délaisser. Vif dans ses réactions (plus appuyées à gauche qu’à droite), Ortiz (3 fois), Zekraoui (3), Clarion (2), Jourdan (2) seront sévèrement raccompagnés au dessus des bois. Le disque, joué 8 fois en piste le raccompagne au toril porteur de sa deuxième ficelle primée à 200€.
STLONADIRPHCD.jpgPour conclure, et je serais tenté de dire pour le fun, Nadir (929) a fait une course de taü qu’il est. D’un comportement plutôt calme que brutal, tantôt il vient profiler les cornes dans les planches à l’arrivée, tantôt il les franchit volontairement (3 fois). Même s’il n’a pas fait d’envolées propres aux taü et qui ne servent à rien, il conclut agréablement l’après-midi saint-laurentais en musique et porteur de sa 2e ficelle.
 
CYRIL DANIEL
 

Les commentaires sont fermés.