Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/04/2014

VENDARGUES *AS*

Dimanche 27 avril 2014

CANIO LE COCARDIER SERIEUX
 GASTO BOI ET OUNDO LE PANACHE

 vendargues,as,5e journée de la main d'or,course camarguaise

vendargues,as,5e journée de la main d'or,course camarguaise

vendargues,as,5e journée de la main d'or,course camarguaise

Le décalquage de Ziko par Gasto Boï

Hier. Entrée: 5/6e d’arène. Organisateur: CT La Muleta. Président: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Katif. Gauchers : Aliaga, Allam, Rassir. Tourneurs: Garcia, Estève, Khaled, Daniel.

Canio, rigoureux, se fait respecter en première partie, tandis que la bravoure de Gasto Boï et Oundo enflamme la fin de course. Une bonne 5e journée de la Main d’Or donc, avec une équipe de raseteurs réduite en nombre mais pas en qualité.

Mérou (Saumade).- Plus incisif à droite, il s’illustre par plusieurs conclusions (Katif, Allouani). Avec expérience, il sélectionne mais reste inégal sur l’ensemble. 11 minutes 30, 3 Carmen et retour.

 vendargues,as,5e journée de la main d'or,course camarguaise

▲ Canio (Blatière-Bessac).- Il sort avec un pétard terrible, un peu brouillon aux rubans mais avec beaucoup de fougue et de méchanceté. Ecarte les tourneurs, et bien calé dans les planches, il oblige les hommes à l’effort et à la vigilance. Devant le toril, il pose des difficultés et livre plusieurs séries conclues, (Katif, Aliaga, Rassir). Il n’offre pas ses ficelles (la 1re à la 13e) et rentre la seconde. Retour avec un gros Carmen (+ 4 déjà entendus) pour ce rude combattant.

Perceval (Nicollin).- S’il se laisse déborder par le rythme pour les premiers attributs, aux ficelles, avec un peu plus d’espace, il hausse le ton. En plusieurs occasions, il s’engage poitrail passé (I. Benafitou 2 fois, Rassir) et rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.

Tassou (Cuillé).- Dans le bain d’entrée, les pompons s’envolent rapidement. Aux ficelles, bien calé, les blancs ne lui sautent pas dessus. Il demande de l’investissement et en contrepartie, il vient fort. Mais se laisse prendre dans l’étau et, même s’il se révolte (coups de barrière, Rassir, Katif, I. Benafitou, 2), il rentre à 11’30. 3 Carmen et retour.

Gasto Boï (Guillierme).- Pas de temps mort, premiers rasets, premiers coups aux planches. Barricadier sincère et généreux que les blancs auraient pu respecter davantage. Aussi volontaire dans les séries qu’aux barrières, il s’envoie une douzaine de fois dont une monumentale où il envoie valdinguer Katif dans le public. 9 minutes de grande bravoure en musique tout du long..

Si Oundo (Plo) multiplie les enchaînements et les conclusions, il ne se laisse pas enfermer. Volontaire, gauche-droite, il enchaîne à tous les coups et conclut magistralement. Une douzaine d’impacts pour une ficelle bien défendue qu’il rentre. 8 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Allouani, 22 points ; Rassir, 15 ; Katif, 14 ; I. Benafitou, 11 ; Aliaga, 6 ; Allam, 2.

 

Les commentaires sont fermés.