Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/05/2014

ALLEINS *AVENIR*

Samedi 10 Mai 2014

UN TORONTO CAPITAL...

 alleins

Toronto (La Galère) et Gabriel Montésinos les deux jeunots de la course

Entrée: 1/4 Organisateur: CT Lou Bastidon. Présidence: C Crouzatier. Droitiers: Gautier, Moine, Montésinos, Roig, Sabot. Gauchers: Boyer, Ferriol, Gougeon. Tourneurs: Jorquera, Lévy, Sagnier.

La course complète de la Galère est rehaussée par Toronto déjà très doué après une première partie décevante. La seconde est plus intéressante avec un brillant Verdi. La fraîcheur de Montésinos (peu récompensé de son excellent travail) est la surprise blanche du jour. A gauche Ferriol s'investit vraiment avec efficacité. Sabot, Moine, Gautier et Roig ne sont pas en reste. La piste sableuse et poussiéreuse (mal arrosée) ne facilite pas le travail des raseteurs, la vélocité des taureaux et le confort des spectateurs. 

Sans faire monter les degrés, CAMPBELL (1er) à du mal à s'investir. Ses réactions sont vraiment épisodiques et même s'il enferme Montésinos et frappe après Sabot, ses 12 minutes manquent de rythme. 3 Carmen et silence. Vaillant au possible, LAZARE (2nd) défend ses ficelles dès la première minute. Il se jette bien dans le raset, les hommes lui font accomplir huit minutes intenses sans refus. 3 Carmen et rentrée. Les blancs ne savent pas comment aborder, CAPORAL (3ème). Coureur, la tête dans le sable il se prête difficilement au jeu. Sa façon de baisser la tête gêne et s'il égaye sa fin de course avec 3 actions percutantes c'est sans convaincre qu'il rentre un gland en musique. 4 Carmen mais sans grade.

Vite calé, TORONTO (4ème) change la donne. Vif comme l'éclair et doté d'aiguilles meurtrières il élargit le cercle. Toujours prêt, il pointe ses cornes à l'arrivée. Montésinos lui sert de superbes rasets courts mais n'est pas récompensé. Compliqué et déjà très doué, il conserve facilement ses ficelles. 4 Carmen dont retour. Classique, VERDI (5ème) offre une course volontaire. Brillant dans les séries, il tape sur Sabot et reste en bascule après Montésinos. Sa fin de course est attractive avec des puissantes arrivées. Il s'incline sur la sonnerie après une brillante partition. 8 Carmen et rentrée. Un peu loin des planches, ARLESIEN (6ème) défend ses ficelles en deux minutes. Sa position centriste ne l'empêche pas de se dresser derrière Roig et Gautier. Il fait preuve d'un moral à tout épreuve et se bat jusqu'à ce que Gougeon ne stoppe le chrono à la dernière minute. 3 Carmen et retour. A 11 ans, MOKA (7ème) à un goût de déjà vu mais reste une saveur sauvage pour dix minutes combatives ponctuées de cinq finitions aux planches. 6 Carmen et rentrée.

 alleins

 L'enfermée de Campbell après Gabriel Montésinos

alleins

David Moine pose la main sur le frontal de Lazare

alleins

Caporal termine aux trousses de Mickaël Gougeon

alleins

Cornes menaçantes pour Toronto avec Benjamin Sabot

alleins

 Verdi termine en bascule derrière Gabriel Montésinos

alleins

Arlésien poursuit Anthony Gautier jusqu'aux bois.

alleins

 Moka frappe aux planches derrière Gabriel Montésinos

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée Avenir: Sabot (12) Gautier, Roig (8) Montésinos  (2)

Les commentaires sont fermés.