Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/05/2014

PALAVAS *AS*

Dimanche 11 mai 2014, 11 h - Royale de la manade Laurent

Les Laurent sous la coupe des blancs

Le matin le vent ne s’était pas encore levé sur Palavas et  la dernière course camarguaise de la feria. Sauf en piste, où les cocardiers de la manade Laurent ont subi de véritables bourrasques.  Aucun n’a réussi à s’imposer et à vraiment se faire respecter. Des beaux cocardiers de 8 ans, pas encore assez aguerris. Les bonnes ripostes de Sisco et Cyrano, les 2 premiers,  n’équilibrent pas les nombreux refus. Entrepris, Cassius (4e) craint pour ses aller-retour au-dessus des planches, lâche quelques salves mais trop souvent aussi le raset. Troubadour (3e) et Teflon (5e) n’ont que leur bonne volonté à défendre face à la voracité des hommes. Bizet, malgré ses évasions, ne tient que 6 minutes. Reste Jupiter qui termine  avec brio par des coups aux planches de plus en plus mordants. Mais 8 minutes, c’est court.

Au fil de la course, les raseteurs se sont enhardis sentant les cocardiers à leur portée, et si Ziko Katif et Jérémy Aliaga (surtout en première partie pour le gaucher) s’appliquent, si Chekade s'investit et si Allouani fait parler de temps à autres son expérience et sa main toujours bien placée, l’ensemble du travail est brouillon face à la facilité, les tourneurs rajoutant à la cacophonie.

Sisco.- Essuie une rafale avant de se caler et se réserver. Quelques fusées et beaucoup de refus. Bien sur Aliaga, Allam, Ouffe et Katif sur lequel il bascule en musique. Les ficelles rentrent. Un long quart d'heure.

Cyrano.- Beaucoup de déplacements, des sauts, mais aussi des séries en tricotant des cornes et baissant la tête où il pousse fort et parfois se cabre. Aux ficelles, souvent décollé, il alterne les belles trajectoires avec Ziko et Chekade et les actions bâclées. 5 Carmen et un tout petit à la sortie.

Troubadour.- Raccompagne avec vigueur sur ses déplacements. Les hommes ne lui laisse pas le temps de se poser. Aux ficelles, ses ripostes sont intéressantes et il s'engage fort à plusieurs reprises. Mais les blancs abusent de sa franchise et il perd ses ficelles dans la pagaille. 7 minutes, 2 Carmen et retour.

Cassius.- Vite posté, personne pour le citer arrêté alors il se livre à son sport favori, le saut des barrières aller-retour. Les hommes le craignent. Katif coupe la cocarde à la 4e, saut après Ayme, brise les planches après Katif, anticipe Favier mais lâche aussi le raset. Pour 8 minutes les premiers attributs. Quelques échanges qu'il abandonne au bout du 3e cite. Mais il sait aussi s'envoyer aux planches Favier, (2 fois), Ouffe et un superbe pour finir sur Katif. Les ficelles à la maison pour un quart d'heure en dent de scie. 4 Carmen et retour.

Teflon.- Volontaire, il est assailli et s'évade. Les blancs ne lui font pas de cadeaux et les premiers attributs volent dans le désordre. Il n'a pas une grosse tenue de piste et subit des séries d'enfer. Trop tendre face à l'appétit des hommes. Il a pourtant des arguments en tête-à-tête, frappe après Chekade. Et laisse sa 2e ficelle sur un rude enchaînement où il s'incline après avoir conclut 2 fois. 13 minutes, 4 Carmen et retour.

Bizet.- Du mouvement, beaucoup d'évasions, à 3'30 il ne reste plus qu'une ficelle. Quelques enchaînements plus tard, Sabri rappelle, pour ceux qui l'auraient oublié, que malgré sa main gauche protégée par une coquille, la droite est toujours magique, les deux ficelles dans le crochet. 5 minutes.

Jupiter (hors points).- Beaucoup de déplacements, des évasions certes mais aussi une belle envie après l'homme. Favier, Katif, Ayme bombardés à plusieurs reprises mais c'est surtout Chekade qui s'implique jusqu'à un rude contact final où Jupiter le tacle sévèrement et violemment, à la limite de la cornada. Le Beaucairois lève l'unique ficelle à la 8e minute. Des Carmen.

 

MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. Org. CT Fiesta y Toro. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Ayme, Allouani, Chekade, Katif. Gauchers : Aliaga, Allam, Errik, Favier, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, Cuallado, Bensalah, Daniel, Estève.

Trophée des As : Ayme, 18 points ; Allouani, 17 ; Favier, 8 ; Chekade, 7 ; Katif, 6 ; Aliaga, 6 ; Allam, 4 ; Outarka, 4.

Les commentaires sont fermés.