Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/05/2014

PORT SAINT LOUIS *AVENIR*

Dimanche 11 Mai 2014

SUPERBES ADIEUX DE VERAN…

Port Saint Louis

Véran (Allard) et Mathieu Marquier les lauréats de la journée.

Entrée: 1/8ème Organisateur: CT Titi Boncoeur Présidence: J Alvarez Droitiers: Faure, Marquier, Moine, Rey, Sanchis. Gauchers: Alarcon, Bouarghane, Gougeon, Oleskevich (sort au 3ème) Tourneurs: Fargier, Lebrun, Lopez, Zucchelli

Pour cette course anniversaire des quarante cinq ans du club taurin, Véran qui termine sa carrière s'offre le prix du meilleur taureau après une prestation harmonieuse avec les hommes. Héphaïstos et Attila tirent leur épingle du jeu. Marquier gagne logiquement le prix du meilleur animateur bien secondé par Bouarghane. Les autres s'inscrivent au palmarès avec plus ou moins de réussite. Présidence généreuse mais bémol avec l'arrosage trop léger engendrant une poussière épaisse.

A onze ans, FENOUILLET (Layalle) use d'un coup de revers pour se défendre tout en assurant quelques percussions toniques aux planches. Sans placement, il subit en permanence la pression blanche mais conserve une ficelle. 3 Carmen et retour. Début timide de LOU MAMAÏ (Espelly-Blanc) qui refuse pas mal le combat. Son comportement est trop intermittent pour réveiller l'assistance. Il finit par lasser les blancs malgré deux ou trois séries épisodiques. Silence général. Décidé, HEPHAÏSTOS (Lagarde) montre immédiatement de l'agressivité aux planches. Il change de terrain et cherche le combat qui a du mal à venir. Presque chaque raset se termine au ras des bois ou par une action. Plutôt gaucher, sur la fin il baisse un peu la garde mais conserve ses glands. 3 Carmen et rentrée.

Cocardier, VERAN (Allard) qui fait sa tournée d'adieu montre de beaux restes. Les hommes jouent le jeu, belles enfermées main sur le frontal et puissantes arrivées (6) pour treize minutes limpides très appréciées. Superbe sortie avec 8 Carmen et retour. Leste, le barbare noir ATTILA (Lautier) se fait respecter car en plus de son placement il profile ses cornes effilées à l'arrivée. Vite retourné, il se dédouble sur la reprise et percute quand l'occasion se présente. Les blancs n'envahissent pas assez son espace et maître du combat il réintègre ses ficelles avec 3 Carmen dont rentrée. Pas attaqué, BAIGNEUR (Ricard) saute. Entrepris, il montre de la disponibilité avec des sauts mais souvent à côté. Facile sur le raset, il se gaspille trop en contre piste. A revoir. 1 Carmen et retour. Le jeune CILAOS (Gillet) se plait dans les séries et accepte franchement les rasets. Généreux, il se chauffe, s'avère intéressant avec deux sauts et une action après Rey. Il s'incline sur la sonnerie avec les honneurs joués cinq fois en piste...

 port saint louis

 Fenouillet (Layalle) met en danger Julien Rey

port saint louis

Lou Mamaï (Espelly-Blanc) avec Mathieu Marquier

 port saint louis

 Djamel Bouarghane saute devant Héphaïstos (Lagarde)

 port saint louis

Véran (Allard) met la pression derrières Julien Rey

port saint louis

Attila (Lautier) pointe les cornes sur Lucas Faure

port saint louis

Baigneur (Ricard) s'engage dans le pourtour après Lucas Faure

port saint louis

 Cilaos (Gillet) s'emporte au-delà des planches après Julien Rey

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée de l'Avenir : Bouarghane (11)

Trophée des Raseteurs : Marquier (26) Moine, Oleskevich (2), Alarcon (3)

Les commentaires sont fermés.