Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/05/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 14 mai 2014

Elles n'ont que le nom
de Saint... Pierre ou Louis

vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

La 746 de Saint-Pierre sur Robert

Pour sa 4e course de sélection, le Trophée Philippe Thiers avait retrouvé son « pétoulier » des arènes de Vestric et Candiac et leur fidèle public qui emplissait la moitié des gradins (un peu plus de 200 personnes). Le concours de 7 manades programmé aurait pu donner davantage si l’équipe de blanc s’était montrée un peu plus entreprenante. Seuls Antoine Charrade à droite et Geoffrey Robert à gauche se sont montrés les plus entreprenants et sont parvenus à résoudre les énigmes. Le reste de l’équipe (Maxime Carrasco, Jérémy Pinter, Yannick Perez, Jordan Magnetto) restant en retrait surtout quand il y avait un peu de difficulté. Mickael Arnel et Bari Khaled officiant dans leur rôle de tourneur ont fait de leur mieux (en mettant des fois à défaut les vaches) pour leur faciliter la tâche ? Mais à l’impossible, nul n’est tenu......
Toutes les vaches ont entendu des Carmen en course et à leur rentrée...
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseEn cette semaine jonchée des Saints de Glace, ce sont les pensionnaires des manades Saint-Louis (◄ photo sur Charrade) - n°715 et Saint-Pierre (n°746) qui ont affiché les meilleures dispositions. La première citée  monte en puissance durant son temps. Les rasets sont serrées et les finitions frappantes sur Charrade (4) Robert (3) avant de traverser les planches derrière ce dernier. Quant à la seconde, en plus d’en imposer par sa prestance elle s’engage comme un boulet sur le raset avant de se jeter sans retenue sur les planches qui ne résisteront pas toujours comme derrière Robert (2) Charrade (3)..
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseA un degré moindre mais tous aussi remarquée, la pensionnaire de la manade Cyr (n°004) - ► photo sur Charrade -  qui après quelques instant de chauffe s’est mise en valeur par son placement, sa détermination aux planches et son comportement très à l’aise dans les séries, avant de bousculer Robert sur un raset court juste avant le saut.
Quant à celle de la manade Lou Pantaï (761) avec vivacité elle va répondre au coup par coup en terminant au ras des planches.
La 915 de Saliérène placée aux planches s’engage bien sur le raset où elle se met au rythme du raseteur. Sa prestation souffrira d’un manque de travail. Tout comme la n°935 de la manade Lafisca,  trop sérieuse pour une dernière qui ne sera que très rarement sollicitée si ce n’est par Charrade qui sera gratifié de deux finitions.
La déception est venue des pensionnaires  de la manade Ricard. Sortie première, la n°018 après un début quelconque se reprend légèrement sur  la fin alors que la n°810 agira à l’inverse. Impressionnant d’entrée par ses envolées et sauts imprévisibles seule ou derrière les hommes (Charrade, Magnetto) qui oseront s’y confronter, ces derniers vont en prendre la mesure en fin de course et la protégée des Frères Guillot se montera parfaitement abordable en cédant à Robert sa cocarde à 70€.
CYRIL DANIEL
 

Les commentaires sont fermés.