Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/05/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUES*

Mercredi 28 mai 2014

LES RIBANSOL, LA GALERE et NICOLLIN
SE METTENT EN EVIDENCE
 
Cette quatrième course de sélection de vaches cocardières a une fois de plus, comme les trois précédentes d’ailleurs, apporté sa part de satisfactions aux membres du Trophée Philippe Thiers, partis à la conquête de nouveaux talents et au public, relativement nombreux, compte tenu les contexte de ces courses (en ligue et le mercredi) .
Dans une première partie relativement sérieuse, et une seconde plus diversifiée, les manades du Ribansol, La Galère et Nicollin ont pris une longueur d’avance tout comme chez les blancs, le jeune Antoine Charrade qui à droite s’impose sans difficulté, bien secondé par Emmanuel Jodar et le vétéran de l’équipe Cédric Miralles.  Même si Mickael Lopez et Vito Viscomi ont eu de bons passages, avec Jérémy Pinter, les gauchers n’ont pas parus au mieux leur forme. Dommage !
Première, la n° 918 la manade La Galère se fait prendre au vire-vire et fait front en baissant la tête. Elle s’engage fort sur le raset et quand elle sent l’homme relativement proche  n’hésite pas à taper derrière Charrade (3), Jodar et sauter derrière Viscomi et Lopez. La plus âgée de la journée, la n° 717 de la manade Du Ribansol d’entrée trouve les angles et ralenti l’ardeur des hommes. Les poursuites sont serrées sur Charrade (3), Jodar et Miralles de même qu’une arrivée sur Jodar ou elle bascule . La 081 la manade Nicollin est tout aussi sérieuse. Elle s’engage fort sur le raset et se déploie aux planches  sur Miralles, Viscomi avant de les franchir à deux reprises à nouveau derrière Viscomi. Juste avant la pause, la course allait descendre d’un cran avec la n°808 de la manade Saint Gabriel qui se montra irrégulière. Elle peut être présente sur une série, comme sauter aux trousses de Miralles et Jodar mais aussi lâcher prise quand les hommes lui tombent dessus en appuyant moins  ses répliques.  
Après la pause,  la course sans perdre de son intérêt, allait devenir plus brouillonne à l’exception de la 945 de la manade La Galère, qui en dernière position, avec un œil de lynx et fusant sur tout ce qui bouge, va s’avérer extrêmement spectaculaire en tapant fortement sur Charrade (3), Viscomi, Miralles (2). La  n°703 de la manade De Sylveréal  (5e) a des qualités certaines qu’elle ne pourra pas toujours mettre en valeur par un manque, certes de travail, mais également de compétition. Elle saute néanmoins derrière Lopez et serre de très prés Charrade sur un raset pleine piste. Fougueuse, Fugueuse, la n° 943 de la manade La Clapière avec une dizaine de sauts, d’envolées dont une où elle coincera aux planches (sans mal) Jodar et le tout au détriment de sa personne.  Avant dernière, qu’elle vaillance et qu’elle bravoure chez la n°809 de la manade Didelot qui enchaînera les rasets, de droite comme de gauche avant d’enfermer et de conclure aux planches derrière Charrade.
A la direction Jacques Roumajon appuiera plusieurs fois sur le bouton pour déclencher les honneurs.
CYRIL DANIEL
Les honneurs : Manade La Galère : n° 918, 6 Carmen plus rentrée;  n°945, 8 Carmen + rentré. Manade Ribansol : 5 Carmen + Rentrée. Manade Nicollin : 5 Carmen + Rentrée. Manade Saint-Gabriel : 3 Carmen + Rentrée.Manade Sylveréal : 2 Carmen + Rentrée. Manade La Clapière : 2 Carmen. Manade Didelot : 2 Carmen + Rentrée.

Les commentaires sont fermés.