Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/06/2014

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Lundi 9 juin 2014
 
FORMIDABLE, FORMIDABLE, FORMIDABLE !
Laos le Bon, Ajax la Brute, Sauvage le Truand

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

Ajax à l'abordage sur Ilias Benafitou

En clôture de ce week-end consacré à la Camargue, où courses de taureaux, spectacles nocturnes aux arènes de grande qualité, marché camarguais se sont succédé, la direction des arènes présentait ce lundi, un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir qui fut très bon tout simplement... Très bon côté taureaux mais également côté tenues blanches au nombre de neuf aidés par quatre tourneurs. Seul Vergézois de Blatière-Béssac a été nettement en dessous...
Comme quoi, des taureaux en devenir face à des raseteurs du Trophée des As ou des Raseteurs ça a du bon, pour preuve.... Si l’on devait faire ressortir des noms, nous viendraient immédiatement  Illias Benafitou, Sofiane Rassir malgré sa malchance en récompense, Hadrien Poujol pour de beaux gestes et Cédric Miralles qui a su saisir les occasions pour se mettre en évidence. Romain Bruschet se retire à l’entracte, Sidi Mebarek, Thomas Roig  et Radouane Errik ont bien été présents alors que Kevin Caizergues et Thomas Dumont furent plus en retrait mais quand même présents.
Face à cette équipe, solidaire et travaillant en parfaite osmose, ce qui lui valut un Carmen Final, les taureaux ne pouvaient qu’en tirer profit.
Carmen pour tout le monde et moi je dirais surtout, Carmen à Daniel Siméon pour cette programmation de Pentecôte.
le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaisesPhoto avec Bruschet - Pégoulier (Blanc, n°301) défend ses principaux attributs sans se fixer et en prenant les rasets à la traverse. Par la suite il se place et réagit avec à propos aux sollicitations  de Bruschet, Rassir et vient taper derrière I. Benafitou, Miralles, Errik et sauter derrière Rassir et Benafitou. Il cède sa première ficelle à H. Poujol à l’ultime minute et réintègre avec un 6e Carmen.
le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaisesPhoto avec Errik - Laos (Cyr, n°802) est calme. D’entrée positionné aux planches  il sort en anticipant notamment derrière I. Benafitou (5 fois),  Rassir (3 fois), Errik... Par trois fois, Miralles ne peut aller à la tête et doit traverser la piste, Laos aux trousses. Cocardièrement parlant au top, il entend les honneurs à sa rentrée pour la 8e fois porteur de ses ficelles.
le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaisesPhoto avec Ilias Benafitou.
Avant la pause Offley (Ricard, n°469) est vaillant et barricadier. Après avoir sauté d’un raset à l’autre sans conclure, les actions aux planches se sont multipliées sur Bénafitou, Errik, Rassir, Miralles alors que Poujol se fera propulser sur les tubes, le tout aux accents de Carmen.
Le cocardier de la journée aurait dû être, par sa place de quatrième Vergezois (Blatière-Béssac – n°708) et il le fut uniquement par son placement, cul aux planches. Ses nombreux refus  (malgré l’effort démesuré des blancs qui n’ont pas baissé le bras) ont enseveli les quelques points positifs décelés mais trop brefs que sont ses dispositions aux planches (saut derrière Miralles) pour un Carmen et un retour en silence... Un jour sans pourtant, son début de saison avait été des plus prometteurs.
Plein de bravoure pour Lucas (Cougoulier, n°316), cet ancien pensionnaire de la manade La Vaunage qui va se mettre en valeur dans ses arrivées, certes  avec le mourre mais bien engagées  une dizaine de fois sur Benafitou, Miralles, Roig, Errik, Rassir, Poujol et Mebarek. Le seul à rentrer devant le peu de difficultés présentées, dépouillé  avec de disque, joué 6 fois pour un plaisante prestation.
le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaisesPhoto avec Miralles - Petit, et tout nerveux, Sauvage (Lautier, n° 755) a réussi sans forcer l’épreuve des pistes moyennes du bac. Positionné à son avantage, aux planches, il part avec vivacité, cornes pointées à l’assaut de l’homme en blanc qui se verra, dans la majorité des sauts, menacé à la planche. Miralles, I Benafitou,  Rassir seront raccompagnés au dessus des planches  une dizaine de fois alors que Miralles, non accroché retombera devant le pensionnaire de la manade Lautier qui avait sauté intentionnellement. Le raseteur s’en  tirera sans mal (pas coup de corne) en regagnant la piste par-dessous les planches. Une multitude de Carmen  en récompense et les ficelles à 500 € à la maison.
Pour conclure, appel avait été fait très justement à Ajax (Occitane, n°810) que, telle une brute, rien n’arrête. Puissant, volontaire et imposant, ses arrivées sont fracassantes à chaque coup et non sans risque (lire ci-dessous). Les planches se brisent et les hommes ne baissent pas les bras. Ils iront jusqu’au bout, jusqu’au dernier instant de ce biou pourtant hors point... Une bonne demi-dizaine d'actions,  plus puissantes les unes que les autres pour autant de Caren... A frémir ! 
Le hors point aujourd'hui à servi à faire lever les gradins et à clôturer cette course de la manière la plus formidable possible !
Textes et photos
CYRIL DANIEL
 
AJAX (Occitane) LA BRUTE QUE RIEN N’ARRETE

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaisesMarqué du n° 810, donc âgé seulement de 6 ans, Ajax n’est pas d’Amsterdam mais bel et bien de la manade Occitane et il a captivé toutes les attentions en ce Lundi de Pentecôte dans les arènes Graulènes en dernière position.
Magnifique de présentation, imposant et d’un calme effroyable, il n’en demeure pas moins énervé et captivé quand une tenue blanche entre dans sa ligne de mire. 
Avec force et à grande chevauchée, il se jette dans le raset pour ne le lâcher que très loin, ou très haut dans la contre-piste... rien ne résiste à Ajax, même le plus résistant.
le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaisesUn à un les panneaux de bois se détruisent, tels des bâtiments garnis de TNT... Redoublant de force au fil de son quart d’heure, les arrivées, tout aussi fracassantes, vont de plus en plus haut. Même les portes ouvertes pour le faire revenir en piste ne sont plus un obstacle...
Bref, vous l’avez compris, avec Ajax, c’est certes le spectacle assuré, mais en aucun cas l’architecture informatique (Asynchronous JavaScript and XML) qui permet de construire des applications Web et des sites web dynamiques interactifs. Ajax, lui, opte pour des sites de destruction...
La preuve en images..
C. D.

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

le grau-du-roi,ajax de l'occitane,courses camarguaises

****************************

 
 

Les commentaires sont fermés.