Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/06/2014

LA GRANDE-MOTTE

Samedi 28 juin 2014

Jolie entame des journées camarguaises

Bonne petite course que ce concours pour le Souvenir Michel-Severac du CT Lou Gregau. L’équipe blanche travaille régulièrement (Aliaga récompensé du prix du jour et Bruschet tirent devant), et les sept taureaux offrent des qualités à voir, mention à Burano de L’Aurore et Cerbère de Lautier, ainsi qu’à Iroko du Brestalou qui a eu les faveurs du jury. 

Lou Beu (Benabent) a besoin d’être remué et capté, alors il se dépense agressivement aux planches (7 belles actions) pour une bonne moitié de temps à son avantage. A mi-parcours, c’est selon son bon vouloir. Soit il se désintéresse de certaines actions et s’éparpille, même s’il finit fort sur Sanchez et Aliaga. Rentre ses ficelles bouche fermée. 5 Carmen et retour.

Rouget (Cavallini). Tout en mouvement, prend tout ce qui passe, d’un coup s’envoie sur Aliaoui. Les hommes en prennent la mesure, et s’il lâche parfois en cours de route, il ne refuse rien. 8 minutes vaillantes. 2 Carmen et retour.

Burano (L’Aurore).- A grandes foulées, il honore toutes les invites. Aux ficelles, un peu plus posé, il affirme sa volonté sur toutes les actions qu’il conclut volontiers (Soler, 2 fois, Bruschet). Au fil des minutes, il s’octroie le respect des hommes et avec une grosse présence ne lâche sa 2e ficelle qu’à la 14e. 5 Carmen et retour.

Quentin (Occitane).- Pousse dans le raset avec force et beaucoup de sincérité pour conclure de belle manière (Aliaga 2 fois, Aliaoui 2 fois, Sanchez). 7 minutes agréables. 5 Carmen et retour.

Iroko (Brestalou).-  Sa corne perdue à Baillargues est refaite en résine, ça lui fait un drôle de portrait, mais pourquoi pas ? Iroko chasse, ne perd personne de vue et se livre à grande vitesse. Sa rapidité lui donne l’avantage sur les hommes. De plus, il se retourne comme un chat pour s’engouffrer dans le raset suivant. Les hommes hésitent devant ce métronome survitaminé, Aliaga enfermé dans les cornes, Sanchez éconduit pour de chaudes séries applaudies. La 1re ficelle levée presque au terme. 4 Carmen et retour.

Cerbère (Lautier).- Démarre sans grand fait saillant mais après avoir failli toucher Bruschet 7e), il se fait beaucoup plus entreprenant. Toujours avec son bon placement, ses engagements se font puissants, corne pointée. 7 grosses actions et Aliaga met un terme presque sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Le jeune Picpoul de Michel est hors points, en supplément. Un peu décollé, il pousse dans le raset, envoie un gros coup aux planches où il se plie l’encolure. Reste agréable mais ne serre pas les bois pendant quelques minutes. Il se reprend à la 7e par une paire de jolies finitions. Puis enchaîne un gros coup sur Vic et un puissant sur Bruschet pour un joli final. 2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/4 d’arène. Organisateur : CT Lou gregau. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Bruschet, Vic, Roig, Soler, Charnelet. Gauchers : Aliaga, Aliaoui, Sanchez. Tourneurs : Galibert, Estève, Joseph.

Trophée de l’Avenir : Roig, 8 points ; Aliaoui, 8 ; Soler, 4.

Les commentaires sont fermés.