Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2014

AUX ISCLES

Mercredi 25 juin 2014

Au nom de l'amitié et de l'entraide

 aux iscles,manade blatière,thierry boudoux,jacques blatière,courses camarguaises

L’un est manadier, Jacques, maillon de la lignée des Blatière. L’autre est gardian, Thierry, descendant d’un gardo besti de métier qui a servi ses pelots des Iscles tout au long de sa vie, Joseph Boudoux. Gens de taureaux, hommes de passion.

Tous deux ont été dernièrement mis à l’honneur par leurs pairs, et Jacques Blatière avait tenu à “marquer le coup” en rassemblant manadiers, gardians et proches sur les terres de la manade.

aux iscles,manade blatière,thierry boudoux,jacques blatière,courses camarguaisesL’éleveur souhaitait partager l’honneur ressenti d’être désigné lors de la journée de la Maintenance aux Saintes-Maries-de-la-Mer, à l’initiative des gardians de métiers : « Les gardians ont souhaité me nommer, c’est un témoignage d’amitié, de sympathie et de reconnaissance. On est content de vous avoir tous autour de nous ce soir pour parler de bouvine, de traditions, de maintenance, en cette année anniversaire de la mort de Frédéric Mistral ».

Thierry Boudoux, lui, a connu un grand moment lors du 1er mai, en Arles, lorsque l’Antique Confrérie des gardians l’a fait capitaine, succédant ainsi à Marcel Raynaud. Une distinction en signe de renaissance pour le gardian blessé (il y aura 3 ans au mois d’août) et aujourd’hui sur le chemin de la guérison.

Claude Constant, gestionnaire des fonds récoltés par l’association “Ensemble pour Thierry” créée au lendemain de l’accident, rappela l’extraordinaire mouvement de solidarité (dont la course à Saint-Laurent-d’Aigouze) qui a permis d’aider Thierry dans son long et douloureux parcours : « Les gardians de métier et la Confrérie, les manadiers, les afeciouna, les médias, tout le monde a participé. Aujourd’hui, Thierry a fait d’énormes progrès et se trouve sur le chemin de la guérison. L’association est toujours présente à ses côtés, bien qu’elle ne collecte plus de dons. Elle gère les fonds qui permettent de le soutenir, lui et sa famille, car il lui faut encore du temps pour récupérer. Nous espérons qu’il trouve bientôt un travail adapté à sa santé ».

Jean Mathieu, porte-parole des gardians, saluait Jacques Blatière et son action en son temps comme président des manadiers : « La Raço di biou a été reconnue, tu es l’élément majeur de cette reconnaissance... ». Il rappelait : « La solidarité entre les gardians de métier est toujours à l’ordre du jour, envers leurs collègues blessés... » et souhaitait « longo maï à la manade ».

Chacun prenait la pose devant l’objectif de Fabien Blatière qui mitraillait les invités : Thierry Boudoux, entouré de Joëlle son épouse, d’Aurore et Arnaud, ses enfants ; Jacques Blatière et son épouse, ses neveux Laurent et Pierre Bessac ; parmi les manadiers, Raynaud, Blanc, Vinuesa, Pagès, Villiet... ; les gardians professionnels Malige, Di Lecce, Mestre, entre autres, les amateurs de la manade, les proches, etc. L’album photo témoignera de ce beau moment.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.