Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/07/2014

LUNEL *AS*

Jeudi 17 juillet 2014 - 1re course du Trophée du Muscat

Les meilleurs devant

La course valait mieux qu'une petite demi-entrée. Les quatre premiers cocardiers ont montré de réelles qualités. Après une excellente première partie - pour leur premier passage en cette grande piste (si je ne me trompe pas), Boer (Occitane) malgré qu'il ne tienne pas longtemps en place, Lebrau (Cyr) qui se fait respecter et Castor (Saumade) pour son effort crescendo -, en quatrième position Sugar (Saint-Gabriel) livre une prestation cocardière de très bon niveau. ça se gâte un peu par la suite, les hommes levant le pied et des cocardiers moins intéressants. Cohiba de Mailhan ne se fait pas assez respecter, Monro de Bon, fade. Cruchot de La Galère, hors points, lui, met de la vivacité dans ses réparties. Ce n'est pas un barricadier mais ses finitions au ras des planches donnent le frisson.

Côté blancs, dix en piste il fallait bien ça. Chekade est de toutes les attaques, parfois c'est un peu brut de décoffrage mais il y a de la volonté et du courage à saluer (14 points). Allouani (15 pts), Four (10) pour les meilleurs aux points, et beaucoup de maladroits dans leur sillage. 

Le prix Damour est décerné à Castor et Chekade, Sugar l'aurait sans doute mérité.

Boer (Occitane).- Visite longuement le pourtour en prenant les rasets au passage mais quand Chekade le "rentre" les cornes suivent dangereusement. Il ne tient pas en place mais le danger est présent quand, une fois capté, il accélère et lance rageusement ses bannes. Un premier qu'il faut intéresser pour qu'il s'exprime alors sa méchanceté s'affiche au rythme de accélérations et finitions. 12'15, 5 Carmen et retour.

Lebrau (Cyr).- 5 Carmen et retour. Grosse enfermée et méchante conclusion sur Aliaga, d'entrée. Après, il se livre avec vigueur pour 2 minutes les premiers attributs. Un peu décollé, sort en force sur Chekade, à un millimètre près c'est l'accrochage. Se tire de l'emprise, pas de refus mais les cornes toujours à l'affût. ça passe juste sur Belgourari, Favier (2 fois), Auzolle. Se bat comme un grand jusqu'à se faire respecter et rentrer ses ficelles. Carmen, Lebrau a eu son bac. 

Castor (Saumade).- 6 Carmen et retour. Une série sans fin pour attaquer. Castor offre son frontal, semble proche de l'asphyxie mais se reprend vite pour affirmer sa présence, puis dominer. Chekade décidément très en jambe serré de près, Belgourari, pareil. Attentif à tout, Castor se décale et gêne les départs. Il gagne du terrain dans les séries, et livre deux superbes minutes où Chekade, Ayme sont vertement tancés. Une course crescendo, un ficelle conservée et la musique au retour. Bac avec mention.

Sugar (Saint-Gabriel).- Les cornes passe près à chaque raset, le danger rode. Et cette accélération dans l'action jusqu'à friser les barrières. Les hommes lui servent un travail brouillon et les premiers attributs partent sans fioriture. Aux ficelles, Sugar prend le pas sur Auzolle, Four, rode le long des planches, anticipe Ayme, Aliaga, Belougari. Katif à la limite. Le rythme s'accélère pour la 1re ficelle ouverte, Sugar tient tête. Trois coups de crochet dans le même raset, Allouani fait la 1re ficelle (9e). Anticipation sur Belgourari, série, se lève après Four, jusqu'au bout avec Aliaga... Dans un superbe mouvement, Four fait corps avec le taureau et lève la 2e, à la limite du temps. 7 Carmen et retour.

Cohiba (Fabre-Mailhan).- Prend tout dans la pagaille. Puis cul aux planches, alors que le rythme a subitement baissé, et que peu le cite arrêté, Cohiba fait son job avec du mordant (2 Carmen) et parfois un peu de retenue dans la charge. Classique et un peu en-dedans, Cohiba rentre ses ficelles.

Monro (Bon).- Navigue prend les rasets ou pas. Chekade et Allouani se retrouve chacun avec une demi-cocarde dans le crochet... Quelques séries (Carmen)... Pas vraiment entrepris et pas vraiment convaincant, un quart d'heure longuet. Les ficelles rentrent.

Cruchot (La Galère, hp).- 6 Carmen et retour. Roumègue, se place, promène, et quand rien ne vient, il monte au combat. Vif dans ses réparties, mais côté blanc c'est le stand by. Superbe engagement sur le beau raset d'Aliaga, et quand le rythme s'accélère, Cruchot met le turbo (Aliaga, Four, Belgourari). Ce n'est pas un pur barricadier, mais ses arrivées au fil des barrières font passer le frisson. Rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. Org. Lunel Toro. Président : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, allouani, Chekade, Auzolle, Katif, Belgourari. Gauchers : Four, Aliaga, Martin, Favier. Tourneurs : Cuallado, Daniel, Estève, Garcia et Fouque.

Trophée des As : Allouani, 15 ; Chekade, 14 ; Four, 10 ; Katif, 6 ; Martin, 4 ; Auzolle, 4 ; Belgourari, 2 ; Aliaga, 2 ; Ayme, 2 ; Favier, 2.

 

 

Les commentaires sont fermés.