Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2014

CABANNES *VACHES COCARDIERES*

Mardi 29 juillet 2014 - Trophée Philippe-Thiers - Vaches cocardières

Douville et Gaïa pour la 13e Coupe de Provence


cabannes,vaches cocardières,courses camarguaisesPleuvra-t-il, ne pleuvra-t-il pas? Et bien non, la course se déroule sous un ciel menaçant mais... pas de pluie. À la capelade défilent entre la Gardounenque et les Ricoulettes, Douville, Dumont, D Maurel, Chig, Boyer, Clarion, Lafare, Fouad accompagnés de Dumas, Dunan et Savajano

Meilleur animateur : Thibaud Douville, meilleure vaches Gaïa (Chaballier) prix remis par Elodie, Pauline et Sophie des Ricoulettes de Cabannes. Toutes les vaches et tous les raseteurs reçoivent un Carmen général pour l’excellente course de ce jour.

PHOTO Gaïa sur Boyer

Gentiane n° 207 – (Fournier) – Oubliée par les organisateurs de courses depuis deux ans, elle nous rappelle à son bon souvenir en nous gratifiant d’une course exceptionnelle. D’entrée, cette première met la barre très haut ! Pas moins de 9 grosses actions aux planches, Douville (3) Maurel (3) Dumont (2) et sur Boyer pour conclure chaque fois récompensée par la musique qu’elle entendra une dixième fois à sa rentrée au toril applaudie et porteuse de ses ficelles.


Nathie n° 418 – (Chapelle) – Surprise en son début de course, elle perd en moins de deux minutes ses principaux attributs. Elle se ressaisit et défend ses ficelles par des anticipations et des enfermées après Boyer, Lafare, Douville avant une longue série de rasets qui fait entendre pour la quatrième fois Carmen. Elle rentre sa deuxième ficelle avec les honneurs et les applaudissements.

Athena n° 665 – (Les Baumelles) – Une nouvelle venue au Trophée pour sa première course en cornes nues, elle laisse voir de très bons principes malgré un petit manque de maturité. Elle raccompagne jusque dans le couloir Douville, Boyer et Maurel avant de s’envoler dangereusement, cornes pointées en avant après Boyer. Rentre ses glands au toril en entendant pour la troisième fois la musique.

Margot n° 838 – (Chauvet) – Elle livre un dur combat pour les blancs, c’est à chaque raset le danger pour passer entre ses longues cornes qu’elle baisse à bon escient afin de défendre ses attributs. Un placement de cocardière (cul aux planches) elle sélectionne les rasets, cornes en bas, et change de terrain dès que le besoin s’en fait sentir. Une grosse enfermée sur Douville qu’elle raccompagne jusqu’aux bois. Retourne au Mas de Cadenet avec tous ses attributs (elle est prête pour Fos-sur-Mer) avec Carmen et les applaudissements du public.

Upsa n° 550 – (Ricard) – Eh oui ! Son nom en dit long et c’est vraiment avec le mal de tête que les raseteurs hésitent à l’entreprendre. D’entrée, elle se positionne en milieu de piste et fait des cercles pour surveiller tout départ des blancs... Une envolée après Savajano ouvre les débats, Boyer s’y risque, elle saute après lui et l’oblige a monter dans les gradins, Chig tente à son tour et le résultat et le même. Elle nous gratifie de quatre grosses actions après Douville la dernière se concluant dans le couloir où elle se dresse contre le mur en essayant de mordre et d’accrocher avec la corne le mollet de Thibaud. Comme la précédente, elle ramène au Domaine de Méjanes tous ses attributs sous les applaudissements et en musique.

Esmeralada n° 759 – (Caillan) – La pensionnaire de la devise orange et marron, malgré son petit gabarit, ne subit pas la pression des hommes, elle est vive, très rapide et change souvent de terrain. Sur un raset elle se propulse puissamment sur Douville et tous les blancs qui tentent sont raccompagnés aux planches avec autant de violence Douville (4) Dumont (2) Chig (2) Clarion (1) chaque fois le disque retentit plus à son retour au toril avec ses 2 ficelles et sous les applaudissements.

Sarah n° 917 – (La Galère) - Malgré une grosse pression mise par les raseteurs, la plus jeune cocardière de cette course réalise dix grosses actions en huit minutes de course. Elle se soulève après Maurel (2) Dumont (2) Boyer (1) Douville (4) Clarion (1) en entendant la musique à chaque action. Deux jolies séries de rasets, en musique, permettent à tous les blancs de s’exprimer. Musique et applaudissements à son retour.

► PHOTO GAIA SUR BOYER
Gaïa n° 601 – (Chaballier) –
Comme les deux vaches précédentes, c’est du spectaculaire ! Pour le
bonheur du public... Tous les raseteurs sont, à tour de rôle, raccompagnés aux bois en musique ce qui lui permet de s’octroyer le prix de la journée. Elle rentre au toril ses ficelles sous l’air de Bizet et les applaudissements.

Texte et photos
MONIQUE ROGGI



Classement des raseteurs après les courses de ce jour (Marsillargues et Cabannes) :

JL RICCI 77 - T DOUVILLE 68 - T DUMONT 60 - J FERRIOL 37M SANCHEZ 27 - F BOYER 14 - C CASTEL 14 - D MAUREL 12 - M CHIG 12 - C CLARION 12 - M CHARNELET 11 - R ERRIK 11

Les commentaires sont fermés.