Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/08/2014

MONTFRIN *AVENIR* 56e finale du Gland d'Or

Mardi 5 août 2014

Montfrin a tenu sa réputation

 montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaises

 Entrée : archi plein. Org. CT Lou Pougaou. Président : L. Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Guyon, Soler, Villard. Gauchers : Bouhargane, Gaillardet, K. Marquis, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Jockin, Joseph, Lopez.

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesLa finale du Gland d'Or présente un beau casting, le public ne s'y trompe qui dès le matin campe autour des arènes. Une heure avant la course, les gradins sont combles. Le travail des bénévoles du Pougaou est déjà récompensé. La course est à la hauteur. Emotion, travail soutenu...

Le quart d'heure de Banaru du Rhône est intense. Sacré cocardier qui, après avoir reçu le Biou de l'Avenir 2013 peut largement prétendre à de plus grandes joutes. Le 56e Gland d'Or n'échappe pas à Jamal Bouhargane qui attaque la finale avec juste 4 points d'avance sur Rémi Guyon.  Les deux tiennent leur rôle de moteur mais Cadenas, même blessé, impressionne par sa classe et son cran, Gaillardet et Soler ne ménagent pas leurs efforts, Zekraoui par moments.

La course monte en intensité après un bon Castellas (2e), Cruchot (3e) confirme sa bonne réputation. Banaru, bien sûr, impressionne et le brillant Arlésien la joue spectaculaire. Passons sur Dali, et terminons sur un Jazz offensif et violent qui fait feu de tout bois.

Auzias (Guillierme).- Il a la lourde tâche d'attaquer alors que 4 points séparent les deux premiers. Toujours en mouvement, Auzias, malgré quelques accélérations ne tient que 6 minutes.

Castellas (Fabre-Mailhan).- Energique et tranchant en finition dès l'attaque, il se laisse enfermer dans un petit périmètre où il se bat mais laisse beaucoup d'énergie. Avec un peu plus d'air, ses conclusions dans les séries sont abouties (Cadenas, Guyon, Gaillardet) et, malgré un bon travail, il garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Cruchot (La Galère).- D'entrée se place et fuse en se soulevant aux planches. Les hommes hésitent. Défend âprement un terrain où les tourneurs sont bannis. Les enfermées se succèdent (Gaillardet, Bouhargane, Cadenas, Gaillardet) conclues cabré aux planches. Rentre une ficelle, après un très bon quart d'heure.  5 Carmen et retour.

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesPHOTO L'anticipation de Banaru est hallucinante tout autant que le sang froid et la classe de Joachim Cadenas
Banaru
(Le Rhône).- Le premier raset de Zekraoui fait frissonner le chaudron montfrinois. Gaillardet et Cadenas passent de justesse.  1 minute 50 et déjà trois séquences émotion. Banaru a annoncé la couleur, la piste lui appartient. Bien calé, attentif à tout. Mais les trois hommes ne vont pas baisser les bras face à ce dangereux adversaire qui leur coupe le terrain, les cornes meurtrières prêtes au châtiment. Gaillardet et Zekraoui évitent de peu la correction mais Cadenas et ses rasets sincères, supportant l'anticipation du taureau et restant dans le berceau des cornes jusqu'aux planches font chavirer les spectateurs. Le garçon, même diminué, a de la classe et du cran. Les enfermées se succèdent, jusqu'à Zekraoui qui ne peut passer la tête et se couche devant le taureau. Banaru garde un gland et reçoit l'ovation du public debout. Excellent ! 7  Carmen et retour.

Arlésien (Chauvet). - Autre style. Léger et mobile, Arlésien s'engouffre à la poursuite des hommes et se soulève aux planches. Cadenas se fait déchirer le pantalon, Gaillardet, Guyon, Soler, Villard maintes fois raccompagnés, Arlésien se jetant à leurs trousses. De multiples coups de barrière pour ce taureau brillant. 13'30 minutes spectaculaires. 9 Carmen et retour.

Dali (Ricard).- Ce n'est pas son jour. Brouillon au placement aléatoire et parfois peu intéressé par le raset. Un beau coup aux planches après Guyon. Se blesse à la lèvre et rentre à 13'30.

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesPHOTO Fracassant barricadier le Jazz après Jérémy Soler
Jazz
(Hervas).-  Hors points pour le Trophée mais compte pour le Gland d'Or. Premier raset premier impact. Gros engagement sur Soler... Les hommes hésitent. "Met des sous", réclame le public. Les primes montent et les blancs jettent leurs dernières forces. Jazz, lui, ne s'en laisse pas conter et fait feu à chaque fois. Des frappes violentes, des envolées superbes et même les coups sur les poteaux ne l'arrêtent pas. Grosses actions pour de multiples Carmen et un beau final. Rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS LAURENT SONZONI

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesTrophée de l'Avenir : Bouhargane, 17 points ; Cadenas, 16 ; Gaillardet, 6 ; Soler, 5 ; Zekraoui, 4.

56e Gland d'Or : 1er, Jamal Bouhargane, 2e Rémi Guyon.

Meilleur animateur de la finale : Joachim Cadenas. Meilleurs cocardiers ex aequo : Banaru du Rhône, Jazz d'Hervas;

Meilleur des 2 courses de tau de la fête : N.134 de Blanc.

Coup de coeur : Gérard Blanc.

Les commentaires sont fermés.