Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/08/2014

MAUSSANE LES ALPILLES *AVENIR*

Samedi 16 Août 2014

JULIEN REY CUEILLE L'HUILE D’OLIVE SANS PRESSION...

Trophée de l'huile

Agassin (Les Baumelles) meilleur taureau de la finale se dresse après Sabatier

Entrée: ¾ Organisateur: CT Vallée des Baux. Présidence: A Noël Droitiers: Marquier, Maurel, Moutet, Rey, Sabatier. Gauchers: Anane, Ferriol. Tourneurs: Dumas, Lebrun, Sagnier (sort au 6ème).

Cette 17ème finale du trophée de l'huile a manqué de pression. Une première partie âpre, une seconde un peu plus attractive mais il n'y a pas eu de lutte entre les raseteurs. Julien Rey avec 50 points n'a pas été inquiété. Marquier s'offre le prix du meilleur animateur et Ferriol supporte le poids de la course. Côté noirs Canaille est difficile, Tanguero et Paveu vaillants alors que Agassin meilleur taureau termine spectaculairement. L'arrosage inexistant puis insuffisant à la pause gâche un peu le plaisir.

S'il se jette volontiers, LAGNAC (Agu) n'excelle pas dans la finition mais complique le jeu par un coup de tête dissuasif. Son placement est sérieux et sans être submergé il conserve ses ficelles. Musique au retour. Cul aux planches, CANAILLE (Richebois) joue d'entrée la terreur. Rapide, vite tourné les blancs passent au large. Seul Sabatier s'y risque. Il coupe la cocarde et lève un gland. Compliqué, les hommes le délaissent. Il ramène sa cocarde au toril. Un Carmen. Ce CASANOVA (Salierène) est un coureur qui s'avère séduisant mais pas sur les reprises. Il s'engage avec conviction surtout à gauche mais seul Ferriol essaie. Plus abordable à droite il affronte la pression sans subir et rentre une ficelle en musique jouée deux fois.

Cocardier, ARES (Lautier) en impose. De plus il termine au ras des planches où il se frotte parfois. Après les rubans il n'est pas poussé dans ses retranchements et sans forcer ramène ses ficelles au toril en silence. Brave, TANGUERO (Ribaud) se livre dans les séries et cède ses rubans en deux minutes. Volontaire il se jette dans la bataille et sans tanguer se soulève sur Ferriol (2), Rey et Marquier pour terminer par un saut après Maurel. Il inflige une pointe à la main de Rey et au bras de Sabatier. Excellent il rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour. Le jeune PAVEU (Guillierme) se jette d'un raset à l'autre sans terminer ses poursuites. Sans trop de placement, les hommes enclenchent les séries qu'il assure avec brio. Vaillant sur la fin il améliore la finition et ne perd une ficelle que sur la sonnerie. 5 Carmen et retour. Vif, AGASSIN (Les Baumelles) annonce la couleur. Rapide, il va au bout et fait du large. Il explose plusieurs fois aux planches et termine par une énorme bascule après Sabatier et le prix du meilleur taureau. 5 Carmen dont rentrée.

 maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

Lagnac (Agu) enferme Joffrey Ferriol

 maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

 Canaille (Richebois) dangereux à la poursuite de David Sabatier

 maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

 Casanova (Saliérène) avec Joffrey Ferriol

 maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

 Arès (Lautier) agressif après Julie, Rey

maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

Tanguero (Ribaud) termine derrière Joffrey Ferriol

maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

Mathieu Marquier poursuivi tête au dessus des planches par Paveu (Guillierme)

maussane,trophée de l'huile,course camarguaise

Agassin (Les Baumelles) percutant avec David Sabatier

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Néant.

Les commentaires sont fermés.