Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/08/2014

TEYRAN

La Saint-Louis 2014

Trente ans, ça se fête !

teyran,luc vellas,courses camarguaises

teyran,luc vellas,courses camarguaisesDans le cadre des 4 jours de fête de la Saint-Louis de la fête de Teyran, le Club Taurin Lou Biou, a présenté un programme, une fois  de plus riche et varié avec outre ses abrivado, bandido ou encore encierro ( à 21h15 et 1h tous les jours) qui ont fait la renommée de fêtes de Teyran, ses courses d’étalons ou de ligue qui ont permis aux petites arènes de se remplir du premier au dernier jour.
Entre le vendredi 23 une course d’étalons d’où sont ressortis les pensionnaires n°121 et 112 de la manade de L’ Aurore, le lundi une course de ligue où se sont distingués les taureaux n°030 et 059 de manade Paulin, n°117 de Vellas, le grand boum, le grand évènement réside le dimanche avec une course d’étalons servant pour support au Grand Prix de la Ville de Teyran.
A cette occasion  en ce dimanche 24 août, les membres du Club Taurin, la Municipalité avaient tenu à honorer un homme qui est à l’origine des traditions taurines (camarguaises ou autre) dans cette commune de quelque 500 âmes située à une dizaine de kilomètres au nord de Montpellier et à quelques enjambées du Pic-Saint-Loup.
Cet homme - Luc Vellas - président depuis 30 ans du Club Taurin « Lou Biou », est entre autre à la base de cet engouement pour la culture tauromachique. En présence de la pena « Lou Paty », des Arlésiennes, du Président de la Fédération Française de la Course Camarguaise (qui lui a remis le diplôme du mérite fédéral), des gardians de la manade Vellas, et de ses amis raseteurs, Luc Vellas, ému aux larmes, a été félicité par son frère, Didier Vellas au nom du Club Taurin et par Eric Bascou, maire de la commune.
Homme dévoué, homme de passion, il a su, avec certes des moments difficiles voire dramatiques, surmonter les obstacles pour que les biou, à toutes le sauces et pour le plaisir de tous, se fassent une place dans la programmation de la fête. Luc est aussi à l’origine de la journée des péquelets organisée le lundi où avec des jeux d’eau, la gratuité des manèges, un apéro- mousse pour enfants mais également des tours de poneys, des tours de calèches, une journée où les bambins trouvent plaisir à venir en cette veille de rentrée scolaire.
teyran,luc vellas,courses camarguaisesLuc Vellas est aussi à l’origine  de la création du Grand Prix de La ville de Teyran qui année après année,  a vu la victoire de l’étalon n°133 de Robert Michel. Ceux de la manade Occitane (n° 122 et 116) et Cavallini (n°139) n’ont pas dû arriver loin derrière. Face à une équipe entreprenante, c’est le raseteur Cyril Castel qui en sortira vainqueur.  
► PHOTO le N.133 de Robert Michel après Cyril Castel.
Que souhaiter de plus, si ce n’est que toutes nos villes, aux portes des grandes métropoles aient quelqu’un qui ressemble à Luc !
Bon vent au Club Taurin  « Lou Biou » et à l l'an que ven !

 

CYRIL DANIEL

 

30/08/2014

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Samedi 30 août 2014

Un brin de déception

L’affiche promettait avec l’apport de Katif et Aliaga mais les cocardiers ont moins donné de jeu que ceux du dimanche dernier. Ou alors justement les deux raseteurs par leur présence ont un peu étouffé les autres. Ou alors c’est que la mayonnaise n’a pas pris. Ou alors qu’elle était toute passée dans l’aïoli proposé pour cette journée du Revivre. Reste la bonne ambiance autour de la journée du CT Le Trident.

Pourtant Lou Beu (Le Grand Salan) avait bien attaqué. Un caractériel comme on les aime en début de course, qu’il faut “bouger”, qui ne fait que ce qu’il décide, qui laisse passer parfois mais frappe violemment quand ça lui pète et que ça vaut le coup. Conclusions musclées après Katif (2), Oufdil, Clarion (2 Carmen). Et les ficelles à la maison.

Quintus (Le Rhône).- Un petit jeune (N.943) pour remplacer Lavandin prévu. Du coup il a du mal à trouver sa place, s’évade un peu. Entrepris, il donne le change, puis fatigué, prend un peu de stabilité mais demande à emmagasiner un peu plus d’expérience. Rentre une ficelle.

Cabanen (La Galère).- Court partout et prend les rasets de passage. Quand il se positionne - pas longtemps - il complique le jeu en demandant aux hommes de s’engager. Grosse enfermée sur Oufdil (Carmen), pousse fort après Aliaga, Katif (Carmen). Première ficelle ouverte, il cale sur sa position malgré ou à cause du nombre de sollicitations. Rentre la 2e en silence.

Quilou (Plo).- Un classique avec un bon positionnement, qui se livre avec franchise et beaucoup d’allant. Son comportement favorise les belles trajectoires dont ne le privent pas Katif et Aliaga, celui-ci anticipé et bien “quiché” à l’arrivée. Les belles séries se poursuivent et à la 7e, Katif met un terme. 4 Carmen et retour.

Charron (Saint-Pierre).- Sa tenue de piste n’est pas extraordinaire mais bien cité, il collabore sur un bon tempo même s’il s’arrête 50 cm avant les planches. Pas de refus mais se laisse prendre au vire-vire pour 9’30. 3 Carmen et retour.

Braconnier (Ricard).- Très sérieux pour son jeune âge (N.917), attentif, les raseteurs se méfient de son patronyme (Ricard = sauts). Mais non, Braconnier est bien sage voire un peu en-dedans malgré les sollicitations pressantes de Ziko et son manque d’intérêt pour les gauchers.. Ah si ! Tout d’un coup, il s’escampe en biais. Rentre ses ficelles et entend un Carmen (?) au retour.

Calinaïre (Guillierme, hp).- Premiers échanges, il montre son tonus et sa vaillance. Aux ficelles se cale un peu, et envoie le premier pétard à Fouad, suivent Katif, Vic. Quelques sauts mais aussi beaucoup d’énergie dans ses conclusions. Ziko arrête le chrono à 7’30. Des Carmen

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Fouad, 5 points ; Coulomb, 4 points ;  Oudjit, 1.

Entrée : 3/4. Organisateur : CT Le Trident. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Katif, Jourdan, Oudjit, Oufdil, Vic. Gauchers : Aliaga, Cartalade, Clarion, Fouad, Coulomb. Tourneurs : Estève, Grando, Beker.

Souvenir Michel-Laurent : aux points Katif, meilleur animateur Aliaga, meilleur taureau Quilou de Plo.

28/08/2014

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution sur Midi Libre et La Provence du vendredi 29 août

Trophée des As - Groupe 1

1. ALLOUANI Sabri (D) 567,5

2. CHEKADE Amine (D) 518

3. AUZOLLE Loïc (D) 459

4. FOUR Bastien (G) 365

5. AYME Anthony (D) 283

6. KATIF Zakaria (D) 273,5

7. BELGOURARI M. (D) 238,5

8. FAVIER Maxime (G) 227

9. ERRIK Radouane (G) 224,5

10. BRUSCHET Romain (D) 198

11. ALIAGA Jérémy (G) 177

12. OUFFE Julien (G) 162,5

13. REY Julien (D) 139

14. MARTIN Jérôme (G) 130,5

15. BENAFITOU Ilias (D) 97

16. ALLAM Fayssal (G) 86

17. POUJOL Hadrien (G) 81

18. RASSIR Sofiane (G) 65

19. SANCHIS Boris (D) 50

20. FAURE Lucas (D) 43

21. OUTARKA Lahcène (D) 22

22. MASCARIN Romain (D) 15

23. VILLARD Benjamin (D) 2

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. GUYON Rémy (D) 392

2. MAUREL David (D) 314

3. CLARION Christophe (G) 289

4. JOURDAN Victor (D) 271

4. MARQUIER Mathieu (D) 271

6. FOUGERE Dimitri (D) 261

7. MARTIN-COCHER D. (G) 239

8. FERRIOL Joffrey (G) 219

8. SABATIER David (D) 219

10. RICCI Jean-Louis (G) 187

11. SANCHEZ Marc (G) 184

12. GRAMMATICO Fab. (D) 163

13. GLEIZE Alexandre (D) 138

14. BENAFITOU Nabil (G) 136

15. VIC Jonathan (D) 123

16. OUFDIL Icham (D) 106

17. GOUGEON Mickaël (G) 88

18. MOINE David (D) 82

19. CARTALADE Kevin (G) 81

20. CANO Guillaume (D) 80

21. CHIG Mohamed (D) 77

22. MARTINEZ Damien (D) 61

23. RUIZ Olivier (G) 60

24. MIRALLES Cédric (D) 56

25. MONDY Thomas (G) 47

26. LAFARE Jérémy (G) 45

27. VIOLET Nicolas (D) 41

28. ALARCON Loïc (G) 40

28. OLESKEVICH Nicolas (G) 40

30. BINI Benjamin (G) 34

30. BOURNEL Marc (D) 34

32. CAIZERGUES Kevin (D) 32

33. MEBAREK Sidi (G) 31

34. GUIN Romain (G) 29

35. DUMONT Thomas (D) 28

36. VALETTE Benjamin (D) 26

37. MOUTET Damien (D) 25

38. THIERRY Patrice (G) 18

39. CASTEL Cyril (D) 13

40. SANTELLI Mickaël (D) 10

41. PAPARONE Nicolas (D) 9

42. CHARNELET Mickaël (D) 8

43. PEREZ Guillaume (G) 6

44. SALINESI Sylvain (D) 5

45. MONDY Romain (D) 3

45. PEREZ Yannick (D) 3

45. SOLERA Raphaël (G) 3

Trophée de l’Avenir - Gr. 3

1. BOUHARGANE J. (G) 654

2. ZEKRAOUI Youssef (G) 613

3. ALIAOUI Farid (G) 409

4. GAILLARDET Joan (G) 387

5. OUDJIT Jean-Henri (D) 363

6. GAUTIER Anthony (G) 351

7. ZBIRI Smaïn (G) 347

8. PRADIER Yoan (D) 342

9. CADENAS Joachim (D) 325

10. SABOT Benjamin (D) 257

11. SOLER Jérémy (D) 240

12. IBARRA Rémy (D) 218

13. MARQUIS Rudy (G) 135

14. ROIG Thomas (D) 127

15. EL HAJJOUJI Fouad (G) 93

16. BOYER Frédéric (G) 75

17. MONTESINOS Gabriel (D) 67

18. COULOMB Florian (G) 66

19. CIACCHINI Jérémy (D) 62

20. ORTIZ Rodrigue (D) 50

21. BENOIT Benjamin (D) 40

22. ANANE Medhi (G) 21

23. ZINI Walid (G) 16

24. MARQUIS Kevin (G) 4

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *AS*

Jeudi 28 août 2014

1h30 entracte comprise

Une course intense dans des arènes archi-combles

saint-geniès-des-mourgues,as,courses camarguaises

Un des gros engagements d'Escamillo, ici sur Julien Ouffe

Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président de course : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Belgourari, Chekade, Jourdan, Katif, Outarka, Ayme. Gauchers : Aliaga, Errik, Ouffe. Tourneurs : Galibert, Bensalah, Ull, Daniel, Kerfouche.

Six cocardiers en une petite heure, pas le temps de “bader aux corneilles”, les hommes étaient en piste pour lever les attributs. Ambiance un peu tendue parfois, pagaille à certains moments mais sans litige, les débats sont restés corrects. Si ce n’est le déséquilibre gauche (3 raseteurs, 1 tourneur) droite (7 raseteurs, 4 tourneurs), et le manque d’élégance voire de respect envers certains taureaux. Mais il y a parfois des minutes qui comptent double et si Mollières et Escamillo affichent leur gros caractère, Ventaureu, et Rex se battent énergiquement. 

Ventaureu (Guillierme).- Tient tête et se bat avec énergie, sans se laisser enfermer dans la petite piste où les 15 hommes sont au coude à coude. Quelques dangereuses accélérations et rentre à la 9e. 1 Carmen et retour.

Mollières (Cuillé).- Temporise dans la pagaille et garde des réserves pour les tête-à-tête où il se cabre sur Chekade, s’envoie après Belgourari, Allouani, bascule après Jourdan. Une grosse anticipation sur Chekade avec conclusion. 11’30 de bagarre. 5 Carmen et retour.

Cyrano (Laurent).- Il est toujours en mouvement et ça le dessert, on en vient vite à l’unique ficelle. Quelques jolies poursuites où il enchaîne (Carmen), se rebiffe et fonce dans le tas mais succombe en 4’45.

Escamillo (Raynaud).- Il monte au combat avec une grosse présence et coup de barrière violent sur Jourdan. Sans trop se fixer, il ne néglige aucune invite. Saute par surprise et revient en piste seul. La moutarde lui monte au nez et il affiche sa méchanceté, explosif après Errik, coup de colère sur Jourdan. S’octroie une pause mais bascule sur le raset de Ouffe après une belle poursuite. 12 minutes trépidantes. 4 Carmen et retour.

Rex (Janin).- Répond et raccompagne avec vigueur. Asticoté sans relâche, se cabre sur Belgourari, pointe après Chekade, Ayme. Rétorque violemment à Katif en s’envoyant dangereusement à la planche, conclut sur Allouani. Droite-gauche sans répit, il tient le rythme jusqu’à la 7e. 3 Carmen et retour.

Chouan (Lafon).- Les blancs ne le craignent pas et la pagaille regagne du terrain. Quelques longueurs avec Aliaga, coup de barrière sur Katif, mais il ne sait plus où donner de la tête, du coup se centre et capitule. 9 minutes éprouvantes.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Allouani, 33 points ; Chekade, 10 ; Belgourari, 7 ; Aliaga, Ouffe, 6 ; Outarka, 5 ; Katif, 4 ; Errik, 3

 

 

25/08/2014

VACHES COCARDIERES *FINALE DU TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Les membres du Trophée Philippe-Thiers, sous la houlette du président de l'Association des vaches cocardières Patrick Garcia, se sont réunis pour décider de la composition de la Finale du Trophée qui se déroulera la samedi 20 septembre dans les Arènes du Grau du Roi.

1- Pelote (Ribansol)

2- Margaux (Chauvet)

3- Gazette (Chapelle)

4- Thérésa (Blatière-Béssac)

5- Pandora (Les Baumelles

6- Cigale (Ricard)

7- Sarah (La Galère)

8- Valsière (Chaballlier)

9- Carmen (Nicollin) – Lauréate des courses de sélection 2014

Remplaçantes en cas de défaillance

- Hacienda (Cyr) en première partie

- Comète (Raynaud) en seconde partie

SAINT-CHAPTES *VACHES COCARDIERES*

Samedi 23 août 2014

PELOTE et VENOBIA, REINES EN GARDONNENQUE
NINON et REINETTE, DEMOISELLES D’HONNEUR
 
Pas mal de monde pour cette avant-dernière course, avant la finale, comptant pour le Trophée Philippe-Thiers qui a reposé essentiellement sur les pensionnaires de la  manade du Ribansol et à un degré moindre des manades des Montilles et La Clapière.
Dommage que le président de course (par son ton monocorde et ses nombreuses hésitations) n’ai pas su apporter le dynamisme qui  aurait donné une autre ampleur à cette course. Il en va de même pour le préposé au disque qui a souvent appuyé sur le bouton avec un peu trop de facilité les rendant par moment fantaisistes. JL Ricci en meneur de troupe totalise, R. Guyon est efficace. Th. Dumont et S. Salinesi ont eu de bons passages alors que Th. Douville semble encore traîner la jambe.
Pour la manade Blatière-Bessac, la surprise est venue du remplacement de Gitane et Héléna, initialement prévues. En première, Ambre (n.543) refuse la plupart des sollicitations venues de  droite et vient plus volontiers  en coupant le terrain à gauche. Corsant ses réactions au fil des minutes elle rentre ses glands avec le disque (pour la 3e fois) totalement déplacé et contesté. Quant à Gisèle (6e, n.348) c’est au petit trot et sans grand entrain qu’elle va se défendre avec plus ou moins de régularité. En silence, elle rentre ses ficelles.
Seconde, Blondine (Martini, N.622) ne tiendra pas la distance. 2 Carmen récompenseront sa bonne volonté dans 3’45 de présence.
saint-chaptes,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO Reinette - Douville
Juste avant la pause, Reinette (Les Montilles, N.302), inconnue du circuit va se montrer très spectaculaire et d’une volonté à toute épreuve. Ses conclusions  sur Th. Douvillle (2) JL. Ricci  et ses sauts à la poursuite de R. Guyon (2) ont fais résonner 7 fois le disque, tout comme a son retour ficelée. 
Saint-Chaptoise (Leron, N.103) sortie 7e renommée pour ses finitions, sera la déception de la journée. C’est tout en vaillance qu’elle va se jeter  dans l’arène. Une série déclenchera le disque tout comme un coup de barrière sur R. Guyon, lequel sera rejoué à son retour au toril en possession de la première ficelle primée à 120€.
saint-chaptes,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto - Ninon après Guyon
Dernière, Ninon (La Clapière, N.174) va se défendre vaillamment  en jouant d’un petit coup de tête au contact. Simultanément, M. Gougeon, Th. Dumont, Th. Douville et R. Guyon seront sévèrement raccompagnés aux planches d’une rare puissance. Six fois les honneurs vont retentir, renouvelés à sa rentrée, porteuse de ses ficelles.
saint-chaptes,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO Venobia
sur Gougeon

Mais, les deux vaches qui ont surplombées l’après-midi ont pour nom, Vénobia (n°717) et Pelote (n°601) et appartiennent toutes les deux à la toute jeune manade du Ribansol. La première nommée, sortie 3e  , va se faire surprendre un court instant sans pour autant se faire dominer. Par la suite, elle va se défendre avec beaucoup d’à propos et de qualités. Ses poursuites sont de plus en plus serrées  et la corne devient de plus en plus menaçante aux planches, qui d’ailleurs ne sont pas un obstacle pour elle. Elle va venir y taper aux trousses de Th. Douville, F. Boyer,  et JL. Ricci après s’y être envolée derrière M. Gougeon. Le tout agrémenté de plusieurs Carmen (4) elle rentre en musique sa seconde ficelle.  
saint-chaptes,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO Pelote
après Guyon
Quant à la seconde (Pelote, 5e), elle se montre en ce jour la véritable patronne. Positionnée aux planches, elle anticipe et oblige a dévier toute trajectoire. Il va falloir attendre la 7e minute pour voir un crochet lui toucher la tête. Les hommes vont essayer de la prendre par défaut (premier raset à blanc et reprise) mais en vain. A ce côté sérieux (sans trop quand même, juste ce qu’il faut) il faut y ajouter des arrivées non piquées des vers aux planches menaçant JL. Ricci, R. Guyon et M. Gougeon. Cocarde annoncée coupée, puis rectifiée une fois au toril  pour être finalement  attribuée (la coupe) à JL . Ricci, elle réintègre le toril avec l’air de Bizet pour la 6e fois. 
 
CYRIL DANIEL
Texte et photos (à suivre)
 
Les Points : JL Ricci : 18 – R. Guyon   : 12 – Th Dumont : 8 – M. Gougeon : 7 – G. Douville : 5 – F. Boyer : 2

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Comité des fêtes. Présidence : Guy Chanéac au micro assisté de André Mouillor. Raseteurs : JL. Ricci, F, Boyer, Th. Douville, S. Salinesi, Th. Dumont, R. Guyon, M. Gougeon

 

Tourneurs : A. Duran, M. Lizon

24/08/2014

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

 

saint-georges-d'orques,course camarguaise

Dimanche 24 août 2014

Course agréable à la mémoire de Cathy

 

saint-georges-d'orques,course camarguaise

Vainqueurs du Trophée des commerçants et artisans
Christophe Clarion et Vidourle de Lafon

 

Dimanche. Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Gleize, Jourdan, Oufdil, Vic. Gauchers : Cartalade, Clarion, Coulomb, Fouad.  Tourneurs : Grando, Beker.

Le CT Le Trident enregistre avec plaisir une belle entrée pour ce Trophée des commerçants et artisans où, à la capelado, une minute de silence fut observée à la mémoire de Cathy Malzac, trésorière du club, récemment disparue.

La course est agréable avec du rythme en première partie, quelques difficultés en seconde,  et Clarion, Oufdil qui mènent l’équipe en blanc. Les prix retiennent Christophe et Vidourle de Lafon. 

saint-georges-d'orques,course camarguaisePHOTO Le Corse - Oufdil
Le Corse
(Mermoux).- Pas un refus, pour ce premier participatif qui pointe méchamment les cornes. Aux ficelles, supporte la bourre avec de bonnes et sèches ripostes. La 2e moins convoitée rentre. 4 Carmen et retour.

Fougueux (Les Termes).- Repousse les attaques avec entrain. Se dégage et se poste aux ficelles. Soutient le ryhtme dans de longues séries et se bat avec cœur et gros moral. Envoie des cornes en finition (Oufdil), conclut après Vic (2 fois). 12 minutes intéressantes. 7 Carmen et retour.

Vidourle (Lafon).- Se livre sur un bon tempo et conclut gaillardement. Leste dans les reprises, il se chauffe dans la bourre, prend les séries, se cabre ou frappe. Combattif jusqu’au bout, il rentre sa 2e ficelle au terme d’un quart d’heure crescendo. 7 Carmen et retour.

Iroko (Le Brestalou).- Cavalcade dans toute la piste et accélère (Clarion, Oufdil, Vic) quand l’homme est à portée. Quand les blancs le captent il se livre franchement pour 10 minutes.

saint-georges-d'orques,course camarguaisePHOTO Gabian et Vic
Gabian
(Vellas).- Belle bête avec de la tenue de piste. Première longueur, il s’envoie après Fouad. Garde jalousement son terrain, et il faut l’y défier pour qu’il déclenche mais là il se révèle violent comme après Gleize qu’il plaque aux tubes, ou Oufdil et Clarion. Sur la fin, il se retient trop et cède son unique ficelle à la 13e. 4 Carmen et retour.

Catigo (Sylvéréal).- Bien placé, il piaffe en attendant les invites. Rapide et vite retourné, il écarte souvent les hommes et enchaîne quelques sévères enfermées. Il apporte de la difficulté, Clarion insiste pour une arrivée serrée mais Catigo garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

saint-georges-d'orques,course camarguaisePHOTO Quintilien sur Jourdan
Quintilien
(le Ternen, hp).- Sans trop se poser, il distribue quelques pétards bien frappants (Jourdan, Oufdil, 2). Mais pas assez sollicité, il reprend ses rondes et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Fouad, 8 points ; Coulomb, 4. 

Trophée des Raseteurs : Clarion, 18 ; Oufdil, 13 ; Jourdan, 9 ; Gleize, 4 : Vic, 3 ; Cartalade, 2.

 ▼ GABIAN SUR GLEIZE

saint-georges-d'orques,course camarguaise

▼ FOUGUEUX ET JOURDAN

saint-georges-d'orques,course camarguaise

▼ CATIGO ET CLARION

saint-georges-d'orques,course camarguaise

*******************************

EYRAGUES *AS*

Dimanche 24 août 2014

LA DIFFICULTÉ AVEC GREGAU....

 corne d'or

 Grégau (Gillet) anticipe le cite de Zico Katif

Entrée: Plein Organisateur: CT La Bourgine Présidence: P Pancin Droitiers: Ayme, Bruschet, (sort au 4ème), Katif, Mascarin, Rey, Villard Gauchers: N Bénafitou, Martin, Ouffe Tourneurs: Baccou, Garrido, Kerfouche, Sanchez, Ull.

Un seul petit point (l'élastique de (Cusco) sépare Katif (21) de Ayme (20) et la 37ème finale de la Corne d'Or s'annonce indécise. La course s'avère attractive. Pavoun termine bien la première partie et la seconde s'avère difficile avec Grégaù très dangereux qui malmène Bruschet tandis que Cusco, Orion et Courlis font dans le spectaculaire. Bruschet menait la course avant de sortir. Ayme et Katif se disputent la gagne suivis par Ouffe, Rey et Martin travailleurs. Mascarin et Villard sont moins impliqués mais apportent aussi leur concours.

Aux rubans, BUTOR (Félix) n'appuie pas ses poursuites. Aux ficelles, il en conclut quelques unes cornes clouées aux bois sans effectuer de coup d'éclat. Il rentre une ficelle (grâce à son coup de tête) avec Carmen. Taureau à réactions aléatoires, CALENDAU (St Pierre) est récalcitrant avec les gauchers. Il effectue des sauts agressifs après Mascarin (2), Rey, Katif et des actions après Bruschet (2) et Katif mais au gauche c'est non. Il rentre une ficelle entre actions puissantes, poursuites ou refus. 2 Carmen et rentrée. Bien placé, PAVOUN (Vinuesa) s'avantage surtout qu'il sort rapidement à la rencontre des hommes. Après six minutes intenses, il défend ses ficelles brillamment avec des poursuites serrées mais il les perd de façon peu orthodoxe à Ayme peu élégant sur le coup. Douze minutes trente brillantes ponctuées de 4 Carmen et retour.

Rapide, dès l'entame GREGAU (Gillet) surprend Bruschet pleine piste. Il le rattrape avant la barrière, le soulève, le malmène longuement pour heureusement plus de peur que de mal. Ses poursuites font frissonner. Concentré, coopératif, il est menaçant avec ses anticipations et ses cornes en avant. Excellent et dominateur, il rentre ses ficelles. 2 Carmen et rentrée. L'empereur CUSCO (Lagarde) est un cogneur qui tape souvent tête baissée faisant sauter nombre de planches jusqu'à sauter après Bénafitou. Son combat est valeureux et face aux hommes affûtés, il réalise 13 minutes agressives. 5 Carmen et retour. Moins de deux minutes et ORION (St Antoine) défend ses ficelles. Ses réponses sont franches parfois empreintes de percussion aux planches. Une bonne demi-douzaine dont une en bascule après Villard mais un peu moins de dix minutes suffisent. 2 Carmen et rentrée. Spectaculaire, COURLIS (Layalle) termine agréablement avec onze minutes trente agrémentées d'engagements puissants aux planches et des séries rythmées. 6 Carmen dont retour.

 corne d'or

 Anthony Ayme à la tête de Butor (Félix)

corne d'or

Grande action de Calendau (St Pierre) sur Romain Mascarin

corne d'or

 Pavou (Vinuesa) serre Jérome Martin

 corne d'or

Grégau (Gillet) termine après Julien Rey

corne d'or

Conclusion frappante de Cusco (Lagarde) sur Nabil Bénafitou

 corne d'or

Orion (St Antoine) se soulève après Benjamin Villard

 corne d'or

 Grande action de Courlis (Layalle) sur Zico Katif

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Ayme (18) Katif (16) Ouffe (9) Rey (8) Bruschet (7) Martin Mascarin (6) Villard (2).

Classement 37ème Corne d'Or : Katif (21) Ayme (20) Ouffe (13) Rey (10) Bruschet Martin (7) Mascarin (6) Villard (4).

*************************************************

L'accrochage de Romain Bruschet rattrapé en pleine piste par Grégau de Gillet et malméné devant les barrières de longues secondes. Heureusement que des contusions et une grosse frayeur....

corne d'or

corne d'or

corne d'or

corne d'or

corne d'or

corne d'or

corne d'or

 corne d'or

corne d'or

corne d'or

 corne d'or

corne d'or

 corne d'or

 

 **********************************************

 

21:08 Publié dans TROPHEE DES AS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corne d'or

20/08/2014

LE CRES *AS*

 le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaise

Mardi 19 août 2014

La bonne et la mauvaise humeur

 A 7h du matin ce mardi, les membres du CT Joujou (photo ci-dessus) étaient déjà aux arènes pour remettre la piste en état après les orages de la nuit. Au terme de la fête, cette journée en est le point culminant avec la course aux As, 42e Trophée de la Garrigue. Le président Guy Vergnes, Gérard Batifort, président FFCC, et tous les bénévoles veillent au moindre détail.

Une fois réglés en coulisse le nombre des raseteurs entrants, l’après-midi débute à merveille dans la bonne humeur, avec deux cocardiers issus du Trophée des Jeunes pousses de l’AETCC LR de Rogé Andréo. Le N.932 de Pagès et N.953 du Grand Salan font le spectacle avec les élèves raseteurs de Vendargues et Baillargues. Place aux As, dont 9 des 12 meilleurs raseteurs se présentent à la capelado. D’entrée, le déséquilibre est flagrant (3 gauchers et 1 Tourneur face à 7 droitiers et 3 tourneurs). Le ton monte. Excessivement. Au 2e taureau, l’altercation éclate, les mauvais gestes avec. Le public reste coi. Le président de course durcit le ton. Résultat, le taureau passe au second plan, l’image envoyée est désastreuse, tout le monde est stressé. Heureusement la seconde partie est plus apaisée. Reste que si on peut comprendre que la compétition engendre une émulation, aucun règlement ne pourra jamais gérer le savoir - bien - vivre ensemble !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaiseLe 42e Trophée de la Garrigue
à Camerone et Auzolle
Katif meilleur animateur
 
► PHOTO Camerone de Paulin et Loïc Auzolle.
Le soleil est de retour, les gradins bien garnis, la pena de Sète met l'ambiance, après les deux taureaux emboulés, la capelado est lancée avec dix raseteurs et quatre tourneurs.
Zeus (Brestalou).- Les premiers attributs s'envolent dans le désordre. Le taureau navigue et se bat avec des accélérations et des coups de revers dont Chekade sera la victime (pointe sous le bras). Pagaille à la 1re ficelle ouverte, levée à la 5'30, repagaille à la 2e pour 8 minutes. 3 Carmen et retour. Le ton est donné, c'est pas le jour de l'élégance.
Galipan (Lautier).- Quand il se place, il gère dans un petit périmètre les assauts désordonnés. Les tourneurs se disputent le taureau, panique à bord, et altercation. Le président a du mal à contenir les troupes. Le public s'interroge. C'est la foire d'empoigne. Du coup, Galipan garde ses premiers attributs 7 minutes. Les ficelles ne sont pas outrageusement travaillées, quelques séries. Galipan ne force pas et réduit sa charge. Rentre ses ficelles.
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaisePHOTO
Camerone avec I. Benafitou
Camerone
(Paulin).- Il a du peps et tape d'entrée deux fois. Navigue mais s'engage violemment aux planches (Belgourari). Aux ficelles, se place, et offre une série brûlante où il se démultiplie aux barrières dans quatre assauts puissants et quelques cabrages. Auzolle ne se laisse pas gagner par l'ambiance délétère, travaille, et s'approprie les deux ficelles. Le cocardier fait une très belle course, dommage que la mauvaise humeur et les vociférations gachent l'ambiance. 8 minutes pour autant de Carmen et retour.
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaiseAu retour des vestiaires, les hommes semblent calmés.
PHOTO Brutus et Belgourari
Brutus (Lautier) promène, le long des planches. Et s'il manque de conviction à gauche, il se chauffe sur les droitiers, notamment Auzolle. Puis les rasets s'espacent, droite-gauche, Brutus appuie sur Auzolle, mais c'est mou de part et d'autre. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaisePHOTO Nanou et Katif
Nanou
(Saliérène).- Vif et remuant à sa sortie, il se livre dans des séries rythmées. Appuie un peu plus sur les droitiers pour quelques accélérations et poursuites serrées (Katif). Se place, mais les blancs sonnent le gong à la 7e avec les deux ficelles pour Chekade. 1 Carmen et retour.
Pougaou (Les Baumelles).- Il va vite, s'engage aux planches (Katif) et tient le tempo dans les séries pour de belles longueurs (Aliaga, Chekade) et des assauts aux planches (Katif, Auzolle). A nouveau c'est la pagaille.
Les mauvaises manières sont de retour. Pougaou s'incline à 9'30. 5 Carmen et retour.
***********
▼ Ecoles de raseteurs de Vendargues et Baillargues Agglo
avec les emboulés de Pagès et Le Grand Salan
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaise

****************

 
Entrée : 2/3 d'arène. Org : CT Joujou. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Allouani, Chekade, Auzolle, Belgourari, Katif, I. Benafitou. Gauchers : Errik, Aliaga, Ouffe, Favier (se blesse au 6e en retombant en contre-piste). Tourneurs : Ull, Kerfouche, Garcia, Bensalah.
Trophée des As : Auzolle, 22 points ; Chekade, 14 ; Allouani, 11 ; Katif, 9 ; Belgourari, I. Benafitou, 4 ; Favier, 3 ; Aliaga, 2.
 

18/08/2014

PALUDS DE NOVES *AVENIR*

Dimanche 17 Août 2014

LOU GUÉCHOU TAUREAU AU GRAND CŒUR

4ème journée saint roch

Lou Guéchou (La Galère) serre de près Rémi Guyon

Entrée: Plein. Organisateur: CT Les Paluds Présidence: S Gonfond Droitiers: Bini, Gleize, Guyon, Pradier Gauchers: N Bénafitou, Gaillardet, Martin Cocher Tourneurs: Lieballe, Lizon, Rado G & P

Lors de cette 4ème journée de la Saint Roch agréable, Lou Guéchou taureau débordant d'envie gagne le 15ème souvenir Michel Beltrando. Chez les raseteurs Gaillardet meilleur animateur remporte lui le 4ème souvenir Pauleau. Tous travaillent dans un esprit constructif avec plus ou moins de réussite. Bénafitou prend les commandes du trophée (43 points) suivi de Gaillardet (39) et Guyon (38) qui perd la première place mais reste à portée.

Agressif, TAMELIER (Caillan) chasse puis se cale aux bois où il défend âprement son périmètre et effectue un début de course tonitruant cornes pointées. Très cocardier, aux ficelles il repousse les attaques avec autorité et les rentre en musique jouée à deux reprises. Deux minutes et SALME (Didelot) défend ses ficelles. Volontaire il se jette d'un raset à l'autre. Aux ficelles, il répond à de nombreuses séries et se dresse sur Guyon. Sans se relâcher, il finit au ras des planches avec un final très agréable. Il s'incline sur la trompette. 5 Carmen et retour. TINTARIN (Plo) ne prend pas tous les rasets mais est capable d'accélérations. A ce jeu il ne défend ses ficelles qu'à mi-course. Son manque d'envie n'engendre pas un rythme soutenu. Décevant, c'est en silence qu'il rentre ses ficelles.

COHIBA (Fabre-Mailhan) c'est la vaillance à l'état pur mais dès qu'il se tient aux planches c'est une autre paire de manches. Cocardier, il contrôle tout et domine les hommes qu'il raccompagne à vive allure. Il ne perd son premier gland qu'à la dernière seconde. 1 Carmen et retour de domination. Vif, LOU GUÉCHOU (La Galère) se jette fort dans le raset et serre les hommes de près à l'arrivée. Pradier se fait coincer aux bois et s'en sort en plongeant miraculeusement en contre piste. Le bioù tire la langue mais se démultiplie sur chaque sollicitation dans une superbe prestation. Ficelles au toril avec 3 Carmen et rentrée. Volontaire, PRAVIEL (Guillierme) se jette à corps perdu dans la bourre. Facile sur le raset, il explose plusieurs fois à la barrière notamment sur Gaillardet dans 11 minutes éprouvantes mais applaudies. 6 Carmen dont retour. Sorti une semaine avant, TEMPLIER (Ricard) légèrement ficellé effectue moins de cinq minutes certes parfois spectaculaires face à Gaillardet omniprésent mais ce fut trop court à cause de l'encocardement. 2 Carmen et rentrée. 

4ème journée saint roch

Tamelier (Caillan) pointe les cornes derrière Damien Martin Cocher

4ème journée saint roch

Salme (Didelot) à l'arrivée derrière Joan Gaillardet

 4ème journée saint roch

Tintarin (Plo) poursuit Damien Martin Cocher

4ème journée saint roch

Rémi Guyon s'engage à la tête de Cohiba (Fabre-Mailhan)

4ème journée saint roch

Lou Guéchou (La Galère) s'engage derrière Rémi Guyon

4ème journée saint roch

Praviel (Guillierme) offensif derrière Joan Gaillardet le meilleur animateur.

4ème journée saint roch

Templier (Ricard) avec Benjamin Bini

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Gaillardet Pradier (7)

Trophée des Raseteurs: Gleize (15) N Bénafitou (11) Guyon (5) Bini (3) Martin Cocher (2)