Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/09/2014

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 21 septembre 2014

SAUVAGE, ROUSSILLON et BECHET!
 
Deux courses en Provence (1 As et 1 Avenir), deux courses en Languedoc (1 As et 1 Avenir), pas mieux comme répartition, me direz-vous. Et pourtant les gradins n’affichent pas le plein. Comme quoi, peu de course ne signifie pas concentration de public.  Juste une petite demi-arène à l’heure de la capelado où 12 tenues blanches (8+4) viendront se présenter à l’appel de Philip Chabanon qui avec enthousiasme et professionnalisme, même si par moment à l’impossible nul n’est tenu,  a  su donner du rythme à cette course rehaussée par les prestations de Sauvage, Roussillon et Béchet.
Chez les blancs, l’absence de D. Bouhargane (annoncée aux guichets) a bien été palliée par une prise de conscience des présents, qui ont travaillé sans relâche chacun selon ses moyens et son style.
 
En premier, Boncoeur (Lou Pantaï – n°611)  est un peu lunatique. Il peut faire celui qui ne voit pas, celui qui ne veut pas venir comme répondre en serrant de près celui qui s’y frotte. J. Soler (avec ses rasets tantôt longs, tantôt  courts et sans tourneur) sera celui qui en tirera le meilleur en l’embarquant dans de belles trajectoires. Pareil pour G. Montesinos ou R. Guyon.
En second, Folco (Bon – n°703) est beau et imposant. Sur le raset, il a du mal à poursuivre sur le même rythme. 3 timides finitions sur Pradier, Mebarek mais aussi 4 sauts volontaires dans un quart d’heure sans rythme.
Juste avant la pause, même si c’est brouillon, Paveu (Guilierme – n°820) va, en quelque sorte animer la première partie. En mouvements constants, il prend les rasets de part et d’autre. Tout en s’aidant d’un coup de tête, il va se défendre 12 minutes en tapant derrière Y. Zekraoui, S Mebarek et R. Guyon. Carmen, joué 3 fois le raccompagne au toril.
lansargues,avenir,course camarguaiseAvec Roussillon (Plo – n°553) la course va franchir plusieurs échelons. Expérimenté et moins novice que les précédents (9 ans), il ne va pas se laisser submerger. Tout d’abord avec un bon placement il s’engage avec une légère anticipation et ne lâche jamais prise. Seule la finition manque. Il défend ses ficelles qui restent sur les cornes, avec hargne et détermination avec cependant une petite baisse de régime sur la fin. 5 Carmen au total.
lansargues,avenir,course camarguaisePHOTO Bechet et Pradier
Les 10’30 de Béchet (Saumade – n720) sont ascendantes. Après un début classique où il coupe le terrain dans son engagement sur le raset pour raccompagner jusqu’à l’extrême limite, aux ficelles (6e) Béchet va  venir conclure ses poursuites de plus en plus serrées derrière Mebarek (2), Zekraoui ou encore Pradier (2). Les honneurs, joués pour la 7e fois le raccompagnent.
lansargues,avenir,course camarguaisePHOTO Sauvage et Pradier.
Avant dernier Sauvage (Lautier – n°755) va donner à la course une autre dimension. D’un air frêle  et fragile, il part avec vivacité sur tout ce qui bouge. Les échanges sont de plus serrés et se concluent aux planches sur Y. Zekraoui, G. Montesinos (4), Y. Pradier, R. Guyon (2) et J. Soler (2) qui sera même rejoint en fin de course dans le couloir…. Tout en pression il fait front, ne lâche rien et sauve ses ficelles avec une multitude Carmen (une dizaine) renouvelé à sa rentrée sous les applaudissements nourris…
Mais hélas, avec Cayrel (Cuillé – n° 959) le final allait tomber dans la monotonie. Un Cuillé, 5 ans, et dernier, on attendait du spectacle, eh bien  c’est raté. Sans placement  il va entamer les rasets avec force et en positionnant la tête tel un violoniste pour s’en désintéresser sur la trajectoire. Force est de reconnaître aujourd’hui, que le 7en’a rien apporté.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Organisateur : Cté des Fêtes. Entrée : Petite ½ arène. Présidence : Philip Chabanon. Raseteurs : Y. Zekraoui – J. Soler – V. Jourdan – R. Guyon – G. Montesinos – M. Sanchez – S. Mebarek – Y. Pradier
Tourneurs :  F. Jockin – F. Curtill – B. Joseph – F. Levy

Les commentaires sont fermés.