Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2014

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DES DERS !
 
le grau-du-roi,courses camarguaisesEn clôture des manifestations taurines 2014 (24 courses camarguaises et 27 taureaux piscines), les arènes graulennes menées de mains de maître par Monsieur Daniel Siméon pour qui c’était aussi la dernière, suite aux décisions municipales ont enregistrées une bonne entrée (environ 1000) pour ce concours de l’Avenir qui sur le papier s’inscrivait des plus banals. Mais bon  au Grau du Roi, le public sort rarement déçu. Comme quoi ce n’est pas un hasard. Et une fois de plus encore, force est de constater que cette course, malgré un manque de travail des hommes par moment, ce qui a profité à certains taureaux,  a été d’un bon niveau rehaussée par les prestations de Pernen en première partie, Camerone en seconde et par le travail assidu de Nabil Benafitou qui a pris la course à con compte jusqu’en en perdre le souffle bien secondé par Victor Jourdan.
Au micro, Joris Alvares, avec humour, entrain et dans la bonne humeur, a su donner l‘impulsion nécessaire pour apporter l’ambiance qui fait monter la température sur les gradins jusqu’au moment de l’ultime au revoir sous une pluie d’applaudissements du public, des raseteurs au centre de la piste, les regards tournés vers la présidence où, très ému, Daniel Siméon recevait un vibrant hommage…
En première position, Regain (Les Baumelles – n°340) tient les planches et ne s’en éloigne guère. Il s’engage sur les rasets en jouant d’un sec coup de tête (dont Outarka fera les frais sans suite) et poursuit jusqu’à la limite. Présent dans les séries, il s’impose sans forcer et retourne au toril en musique pour la troisième fois et porteur de sa première ficelle à 350 €.
le grau-du-roi,courses camarguaisesAvec Pernen (Lou Pantaï – n°619) changement de registre. Remuant au début, il entame tout avant de malmener N. Benafitou au moment du saut… Mais aux ficelles (4e), changement de registre. Il se positionne à son avantage, s’élance avec rythme sur les rasets et conclut aux planches. S Mebarek, V. Jourdan, L. Outarka seront raccompagnés alors, qu’à la 12e minute, V. Jourdan sur un raset, frôlera l’accrochage. A 400 euros la 1re ficelle est levée par L. Outarka à la dernière minute d’une très bonne prestation récompensée par le disque qui avait tourné 6 fois en course.
Avant la pause, Chamaco (Vinuesa – n°466) va effectuer un quart d’heure mi-figue mi-raisin.  Dans un premier temps de course il s’engage fort sur les rasets, sans pour autant conclure sauf derrière V. Jourdan où il vient passer la tête. Par la suite, il demande davantage d’engagement des hommes qui ne parviendront pas toujours à leurs fins… En silence il regagne le toril avec ses ficelles.
le grau-du-roi,courses camarguaisesAprès la pause, si le ciel devenait chargé et humide d’un air marin faisant déplacer les gens  de l’ombre au soleil, Camarone (Paulin – n°402) allait de son côté illuminer la piste. D’un calme olympien, et pas toujours positionné comme il faut (mais peu importe quand on voit a suite), il surveille tout et part derrière le premier qui se présente et ne lâche pas prise jusqu’aux planches où  il se dresse sans retenue, même derrière les tourneurs. V. Jourdan (6), K. Caizergues (2) et N. Benafitou (5) se verront gratifier de puissantes finitions qui feront retentir l’air de Bizet une dizaine de fois renouvelé à sa rentrée porteur de sa 1re ficelle à 500 euros.
Difficile de juger en ce jour, Quarante Sous (Saint- Antoine – n°818) qui avec son air élancé, sa grande armure, et son instabilité  ne va guère motiver les hommes qui ne se bousculeront pas pour lui toucher la tête. La coupe de la cocarde sera pour V. Jourdan à la 7elaquelle sera levée par N. Benafitou qui sera menacé par une corne baladeuse à deux reprises. A la 11e une timide série déclenchera le disque pour la troisième fois, lequel sera rejoué a sa rentrée, porteur de ses ficelles. Avec Pétrus (Occitane – n°615) c’est le brio qui va être à l’honneur. Volontaire jusqu’au bout des cornes, il s’engage volontiers sur les rasets, en baissant la tête  jusqu’aux fils des barrières ou il n’hésite pas à passer la corne à la pêche d’un mollet qui traîne. Aux ficelles (7e) il prend le dessus aux hommes qui le laisseront propriétaire de la première à 500€. Carmen au retour pour la 3e fois….
le grau-du-roi,courses camarguaisesPour conclure cette course, le jeune Arpagon (Lagarde – n°909) n’aura guère l’occasion de s’exprimer tellement il sera peu consenti. Alors il va se mettre à sauter avant de montrer des qualités, surtout dans ses finitions où il tape sans retenue avec le frontal les planches avant de se dresser derrière N. Benafitou et sauter aux trousses de V. Jourdan… Des Carmen (3) en récompense et les ficelles sur les cornes, pour une tombée de rideau sur les arènes du Grau-du-Roi.
 
CYRIL DANIEL
 
 
Organisateur : régie des arènes. Entrée : environ 1000. Présidence : Joris Alvares. Raseteurs : N. Benafitou - V. Jourdan – S. Mebarek – K. Caizergues – G. Martinez – N. Oleskevitch – L. Outarka
Tourneurs : F. Jockin – B. Joseph
 
 

Les commentaires sont fermés.