Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2014

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DU POUGAOU

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Vic, Grammatico, Sanchis. Gauchers : Marquis, Gougeon, Thierry. Tourneurs : Estevan, Estève.

Pour sa dernière, l’équipe à “La Chenille” a tenu à fêter la despedida de Véran d’Allard. Quelques rasets en démonstration, puis il part vivre sa retraite. Cette course n’a pas vraiment décollé, malgré les efforts de Cadenas, Gougeon, Sanchis. Pour le bétail, Epervier a donné une bonne réplique, Triton a sorti son épingle du jeu, les autres ont paru plutôt “mouligas”.

Epervier (Cuillé).- Aux ficelles, il est agressif, il passe souvent le poitrail après Gougeon, Sanchis, Cadenas. Planté dans la région des planches, il sort de son terrain en mettant à profit son coup de rein et son anticipation. Un bon premier qui rentre avec un super Carmen entendu 3 fois.

Valat (Blanc).- Sa rapidité est son arme principale, peu à peu il se positionne pour la mettre en valeur. La peur ou le manque de travail ont mis ses qualités en demi-teinte. Les ficelles à l’étable. 2 Carmen.

Llorca (Saumade).- Il ne force pas, à son rythme, il défend son bien. Quelques réactions tout de même sur Cadenas et Sanchis (2 fois). Dépouillé à la 12e, il reçoit les honneurs bouche fermée. 2 fois le disque.

Pitalugue (Raynaud).- Grâce à un coup de tête, il va résister sur l’attaque en règle des hommes pour la circonstance peu scrupuleux. Il prend l’eau mais il a de la fierté notamment, cette poursuite finie planches brisées après Gougeon. Son 2e gland au grand Radeau. 2 Carmen en course.

Triton (Plo).- Inlassablement il poursuit et finit cornes passées. Il met du piment dans les séries proposées en les terminant sabots sur l’estribo. Il s’avoue vaincu fatigué à la 12e. 5 Carmen.

Jason (Blatière-Bessac).- Le travail n’étant pas écrasant, il conduit sa course, se contentant d’honorer ce qu’on lui propose. Délaissé alors il s’évade pour donner des frayeurs aux portiers. Ses deux ficelles aux Iscles avec Carmen sans doute pour sa domination (?)

Vegas (Bon, hp).- Trop sérieux pour finir, mais il sait s’engager à fond notamment après Gougeon. Blessé à la patte avant, il rentre prématurément en musique.

GUY MARTINELLI

Trophée de l’Avenir : Cadenas, 23 points.

Trophée des Raseteurs : Gougeon, 11 pts ; Gramatico, 8 ; Vic, 7.

Les commentaires sont fermés.