Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2014

JEAN MATHIEU EST DECEDE

L'emblématique défenseur de la Camargue et des gens de bouvine nous a quittés. Jean Mathieu, président d'honneur des gardians professionnels, est décédé hier, à 66 ans.

Ses obsèques se dérouleront jeudi 2 octobre. A partir de 14h30, hommage aux arènes de Saint-Laurent-d'Aigouze puis aux arènes du Cailar avant l'inhumation au caveau familial du Cailar.

Nos plus sincères condoléances à la famille de Jean et à ses proches.

AIGUES-VIVES *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

A Guyon, la 8e Cigale d’Or

Dimanche 28 septembre 2014. Entrée : 3/4 d’arène. Organisation : Union taurine. Présidence : Didier Gaillard. Raseteurs droitiers : Fougère, Guyon, Oudjit, Soler. Gauchers : Clarion, Sanchez. Tourneurs : Curtil, Lizon, Rouveyrolles.

Aigues-Vives,8e Cigale d'Or,courses camarguaises

La der de Mithra sous les yeux de son pelot

Aigues-Vives,8e Cigale d'Or,courses camarguaisesPour le dernier paseo de Charles Chanat, les raseteurs, les Arlésiennes du Velout Pescalune lui font une haie d’honneur animée par la peña La Vidourlenque. Le président de l’Union taurine, Marc Serrano, retrace sa carrière et lui offre son portrait grand format. Le président de course, Didier Gaillard, honore également le raseteur. La carrière du taureau Mithra, manade La Vidourlenque, est également retracée, dont c’est aujourd’hui la despedida. Lui qui a gagné la 3e cigale d’Or en 2009.

Vaunageol (Saint-Pierre).- 1 Carmen. Plein de bravoure, il est idéal pour mettre les hommes en confiance. Ces derniers ne s’en privent pas. Termine au ras des planches derrière Fougère (2), Clarion (2). A mi-course, sélectionne. Conserve ses 2 ficelles.

Sultan (Nicollin).- 3 Carmen. Une course tout en mouvement, pas facile d’aller à sa tête. On note des enfermées derrière Guyon, Fougère, Soler, Sanchez. Rentre ses 2 ficelles.

Mithra (La Vidourlenque).- 4 Carmen. A son entrée en piste, le public debout lui fait une ovation pour sa dernière apparition. De belle présentation, il a démontré encore de belles qualités avec des actions percutantes derrière Clarion, Fougère, Guyon à qui il offre son dernier gland dans les dernières secondes. Effectue un dernier tour d’honneur accompagné de son simbeu sous l’air de Carmen et l’ovation.

Aigues-Vives,8e Cigale d'Or,courses camarguaisesCigalon (Fabre-Mailhan).- Combatif à souhait, se livre avec franchise et bravoure. Défend ses attributs 5 minutes. De vives enfermées. Fougère (2), Guyon (2). Une belle et longue série. S’incline à la dernière seconde avec Carmen déjà entendu 5 fois.

Poulidet (Cuillé).- Un peu dans le même registre que le précédent, avec une volonté à toute épreuve. Il réussit une belle prestation. Ses poursuites sont bien conclues avec cornes au ras des planches et coups de barrière derrière Fougère (2), Guyon. Défend et conserve ses 2 ficelles. La première primée à 250 €. 6 Carmen pendant et rentrée.

Lebrau (Laurent).- 5 Carmen. Se place et poursuit énergiquement ses adversaires. Passe la tête sur Sanchez. Saute soudainement sur le tourneur Rouveyrolles. Récidive sur Clarion qui frôle l’accrochage. Coups de barrière sur Sanchez (2) et sur Clarion dans ses 14 minutes de course.

Ajax (Occitane, hp).- 4 Carmen. Termine sur une note très spectaculaire. Provoque les hommes. Coup de barrière sur Clarion. Bascule en contre-piste derrière Soler. Encore Clarion où il brise les planches. Tout cela sur des rasets à blanc. Sur de vrais rasets, coups de barrière sur Clarion (2), Guyon qui coupe la cocarde, Clarion lève la ficelle à 200 € et Guyon le 1er gland. Rentre le 2e.

PANI

Trophée de l’Avenir : Oudjit, 4 points ; Soler, 2.

Trophée des Raseteurs : Clarion, 16 pts ; Guyon, 16 ; Fougère, 9 ; Sanchez, 7.

LES PRIX 

Meilleur taureau de la saison : Notaire de Cuillé (course du 14 septembre). Meilleur taureau de la finale : Cigalon de Fabre-Mailhan. Meilleur barricadier : Ajax, manade Occitane. Meilleur raseteur de la finale : Sanchez. meilleur raseteur de la course : Guyon.

 

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DU POUGAOU

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Vic, Grammatico, Sanchis. Gauchers : Marquis, Gougeon, Thierry. Tourneurs : Estevan, Estève.

Pour sa dernière, l’équipe à “La Chenille” a tenu à fêter la despedida de Véran d’Allard. Quelques rasets en démonstration, puis il part vivre sa retraite. Cette course n’a pas vraiment décollé, malgré les efforts de Cadenas, Gougeon, Sanchis. Pour le bétail, Epervier a donné une bonne réplique, Triton a sorti son épingle du jeu, les autres ont paru plutôt “mouligas”.

Epervier (Cuillé).- Aux ficelles, il est agressif, il passe souvent le poitrail après Gougeon, Sanchis, Cadenas. Planté dans la région des planches, il sort de son terrain en mettant à profit son coup de rein et son anticipation. Un bon premier qui rentre avec un super Carmen entendu 3 fois.

Valat (Blanc).- Sa rapidité est son arme principale, peu à peu il se positionne pour la mettre en valeur. La peur ou le manque de travail ont mis ses qualités en demi-teinte. Les ficelles à l’étable. 2 Carmen.

Llorca (Saumade).- Il ne force pas, à son rythme, il défend son bien. Quelques réactions tout de même sur Cadenas et Sanchis (2 fois). Dépouillé à la 12e, il reçoit les honneurs bouche fermée. 2 fois le disque.

Pitalugue (Raynaud).- Grâce à un coup de tête, il va résister sur l’attaque en règle des hommes pour la circonstance peu scrupuleux. Il prend l’eau mais il a de la fierté notamment, cette poursuite finie planches brisées après Gougeon. Son 2e gland au grand Radeau. 2 Carmen en course.

Triton (Plo).- Inlassablement il poursuit et finit cornes passées. Il met du piment dans les séries proposées en les terminant sabots sur l’estribo. Il s’avoue vaincu fatigué à la 12e. 5 Carmen.

Jason (Blatière-Bessac).- Le travail n’étant pas écrasant, il conduit sa course, se contentant d’honorer ce qu’on lui propose. Délaissé alors il s’évade pour donner des frayeurs aux portiers. Ses deux ficelles aux Iscles avec Carmen sans doute pour sa domination (?)

Vegas (Bon, hp).- Trop sérieux pour finir, mais il sait s’engager à fond notamment après Gougeon. Blessé à la patte avant, il rentre prématurément en musique.

GUY MARTINELLI

Trophée de l’Avenir : Cadenas, 23 points.

Trophée des Raseteurs : Gougeon, 11 pts ; Gramatico, 8 ; Vic, 7.

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 28 septembre

Avantage aux cocardiers

Entrée : 100 personnes environ. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs droitiers : Roig, Gautier, Ibarra. Gauchers : Alarcon, Ricci, Boyer, Oufdil. Tourneurs : Ranc, Levy, Duran, Lieballe.

Les taureaux dominent, heureusement Oufdil est le seul à faire des rasets d’attaque ou arrêté. Surtout en 2e partie. Cupidon, Patou et Quintilien ont montré de belles qualités.

Ysengrin (Le Brestalou).- Sans refus durant 2 minutes pour les rubans. Vient sur tous les rasets avec vaillance pour la 1re ficelle. Pour la 2e enchaîne des séries jusqu’à la 10e minute. 2 Carmen.

Yucca (Janin).- Entrepris, se livre jusqu’au premier gland. Pour le 2e, se place et le cède à la 4e minute. Attentif, il répond aux attaques avec conviction. Et toujours placé, défend sa 2e ficelle qu’il conserve.

Gascon (Saint-Pierre).- En 2 minutes, on arrive aux ficelles. Vigilant, n’est pas assailli. Après de longues minutes, répond enfin à une série sans conséquence. Sans forcer, retourne au toril avec ses 2 ficelles. 1 Carmen.

Beefeater (Ricard).- Rapide, ne refuse rien. Cède ses pompons à la 4e minute. Décidé, lorsqu’on va à sa tête, vient fort jusqu’aux planches. Placé au toril, répond à des séries pour la 1re ficelle qu’il cède à la 13e. La 2e ficelle au toril. 2 Carmen.

Cupidon (Paulin).- Sort avec du pétard. Chasse les blancs. N’est pas étouffé. Placé, lorsqu’on va dans son terrain, va au bout. Sur un raset arrêté serre Oufdil pour l’obtention du 2e gland que lève Ricci à la 12e. Dominateur, conserve aisément ses ficelles. 2 Carmen plus rentrée.

Patou (Occitane).- D’entrée, casse les planches après Oufdil. Il frappe après Ibarra. Attentif, ne se fait pas surprendre. Prend une première série pour la cocarde à la 7e minute. Il s’envole après Oufdil jusqu’aux tubes. Saute encore pour la cocarde après Oufdil qui la lève à la dernière minute. 5 Carmen et retour.

Quintilien (Le Ternen, hp).- Plein de fougue, brise les planches et pas raseté, franchit les barrières. Le premier raset est effectué à la 4e minute. Il saute aux trousses d’Oufdil. Il se dresse encore après Oufdil pour la cocarde et pour le 2e gland. Prometteur, à revoir avec plaisir. 3 Carmen plus rentrée.

SAINT-HILAIRE

Trophée de l’Avenir : Roig, 7 points ; Ibarra, 6 ; Boyer, 4 ; Gautier, 2.

Trophée des Raseteurs : Oufdil, 21 pts ; Ricci, 7 ; Alarcon, 3.

29/09/2014

CAVAILLON *AVENIR*

RETOUR EN IMAGE SUR LA COURSE

************************************************************IMG_7302.jpg

IMG_7303.jpg

 IMG_7304.jpg

 IMG_7305.jpg

IMG_7306.jpg

 IMG_7307.jpg

 IMG_7308.jpg

IMG_7309.jpg

Situation périlleuse pour Fouad enfermé par Rastignac (Le Rhône)IMG_7380.jpg

 IMG_7381.jpg

IMG_7382.jpg

IMG_7383.jpg

IMG_7384.jpg

IMG_7385.jpg

IMG_7386.jpg

IMG_7387.jpg

L'excellent Galant (St Germain) hautement spectaculaire après Damien Moutet 

Photos Eric AUPHAN

************************************************************* 

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DES DERS !
 
le grau-du-roi,courses camarguaisesEn clôture des manifestations taurines 2014 (24 courses camarguaises et 27 taureaux piscines), les arènes graulennes menées de mains de maître par Monsieur Daniel Siméon pour qui c’était aussi la dernière, suite aux décisions municipales ont enregistrées une bonne entrée (environ 1000) pour ce concours de l’Avenir qui sur le papier s’inscrivait des plus banals. Mais bon  au Grau du Roi, le public sort rarement déçu. Comme quoi ce n’est pas un hasard. Et une fois de plus encore, force est de constater que cette course, malgré un manque de travail des hommes par moment, ce qui a profité à certains taureaux,  a été d’un bon niveau rehaussée par les prestations de Pernen en première partie, Camerone en seconde et par le travail assidu de Nabil Benafitou qui a pris la course à con compte jusqu’en en perdre le souffle bien secondé par Victor Jourdan.
Au micro, Joris Alvares, avec humour, entrain et dans la bonne humeur, a su donner l‘impulsion nécessaire pour apporter l’ambiance qui fait monter la température sur les gradins jusqu’au moment de l’ultime au revoir sous une pluie d’applaudissements du public, des raseteurs au centre de la piste, les regards tournés vers la présidence où, très ému, Daniel Siméon recevait un vibrant hommage…
En première position, Regain (Les Baumelles – n°340) tient les planches et ne s’en éloigne guère. Il s’engage sur les rasets en jouant d’un sec coup de tête (dont Outarka fera les frais sans suite) et poursuit jusqu’à la limite. Présent dans les séries, il s’impose sans forcer et retourne au toril en musique pour la troisième fois et porteur de sa première ficelle à 350 €.
le grau-du-roi,courses camarguaisesAvec Pernen (Lou Pantaï – n°619) changement de registre. Remuant au début, il entame tout avant de malmener N. Benafitou au moment du saut… Mais aux ficelles (4e), changement de registre. Il se positionne à son avantage, s’élance avec rythme sur les rasets et conclut aux planches. S Mebarek, V. Jourdan, L. Outarka seront raccompagnés alors, qu’à la 12e minute, V. Jourdan sur un raset, frôlera l’accrochage. A 400 euros la 1re ficelle est levée par L. Outarka à la dernière minute d’une très bonne prestation récompensée par le disque qui avait tourné 6 fois en course.
Avant la pause, Chamaco (Vinuesa – n°466) va effectuer un quart d’heure mi-figue mi-raisin.  Dans un premier temps de course il s’engage fort sur les rasets, sans pour autant conclure sauf derrière V. Jourdan où il vient passer la tête. Par la suite, il demande davantage d’engagement des hommes qui ne parviendront pas toujours à leurs fins… En silence il regagne le toril avec ses ficelles.
le grau-du-roi,courses camarguaisesAprès la pause, si le ciel devenait chargé et humide d’un air marin faisant déplacer les gens  de l’ombre au soleil, Camarone (Paulin – n°402) allait de son côté illuminer la piste. D’un calme olympien, et pas toujours positionné comme il faut (mais peu importe quand on voit a suite), il surveille tout et part derrière le premier qui se présente et ne lâche pas prise jusqu’aux planches où  il se dresse sans retenue, même derrière les tourneurs. V. Jourdan (6), K. Caizergues (2) et N. Benafitou (5) se verront gratifier de puissantes finitions qui feront retentir l’air de Bizet une dizaine de fois renouvelé à sa rentrée porteur de sa 1re ficelle à 500 euros.
Difficile de juger en ce jour, Quarante Sous (Saint- Antoine – n°818) qui avec son air élancé, sa grande armure, et son instabilité  ne va guère motiver les hommes qui ne se bousculeront pas pour lui toucher la tête. La coupe de la cocarde sera pour V. Jourdan à la 7elaquelle sera levée par N. Benafitou qui sera menacé par une corne baladeuse à deux reprises. A la 11e une timide série déclenchera le disque pour la troisième fois, lequel sera rejoué a sa rentrée, porteur de ses ficelles. Avec Pétrus (Occitane – n°615) c’est le brio qui va être à l’honneur. Volontaire jusqu’au bout des cornes, il s’engage volontiers sur les rasets, en baissant la tête  jusqu’aux fils des barrières ou il n’hésite pas à passer la corne à la pêche d’un mollet qui traîne. Aux ficelles (7e) il prend le dessus aux hommes qui le laisseront propriétaire de la première à 500€. Carmen au retour pour la 3e fois….
le grau-du-roi,courses camarguaisesPour conclure cette course, le jeune Arpagon (Lagarde – n°909) n’aura guère l’occasion de s’exprimer tellement il sera peu consenti. Alors il va se mettre à sauter avant de montrer des qualités, surtout dans ses finitions où il tape sans retenue avec le frontal les planches avant de se dresser derrière N. Benafitou et sauter aux trousses de V. Jourdan… Des Carmen (3) en récompense et les ficelles sur les cornes, pour une tombée de rideau sur les arènes du Grau-du-Roi.
 
CYRIL DANIEL
 
 
Organisateur : régie des arènes. Entrée : environ 1000. Présidence : Joris Alvares. Raseteurs : N. Benafitou - V. Jourdan – S. Mebarek – K. Caizergues – G. Martinez – N. Oleskevitch – L. Outarka
Tourneurs : F. Jockin – B. Joseph
 
 

28/09/2014

PALAVAS-LES-FLOTS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 29 septembre 2014 - Finale du Trophée Albert-Dubout

Mignon la maîtrise, Pourpier l’insolence

Un rythme plan plan pour cette finale du Trophée Albert-Dubout mais aussi de très beaux moments où tout s’enflamme. Quatre cocardiers pour se régaler chacun dans son style, Aïoros le TGV, Mignon la maîtrise, Cardinal l’alternatif (un coup je brille, un coup j’éteins), et Pourpier, l’insolence flamboyante. Côté blancs, si Allouani gère, Chekade s’investit pour le très bon et parfois le moins bien, Rassir sur certains taureaux et Katif sur toute la deuxième partie.

Satix (Daumas).- Du placement, de l’envie dans les séries, des sauts, et des actions poussées notamment après Chekade. Rentre ses ficelles avec un peu trop de Carmen et retour mérité.

Mollières (Cuillé).- Sérieux par moments mais aussi des envies de se promener. De bonnes phases où il attaque fort aux planches et puis, suivant le rythme des hommes, de longs passages. La 2e ficelle pour Allouani sur la sonnerie. Des Carmen et retour.

Aïoros (Les Baumelles).- Vigilant, surveille les départs, et raccompagne à grande vitesse. Coupe le terrain et se projette dans des accélérations à couper le souffle, notamment avec Chekade. Série où il fait la loi et impose son rythme. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Mignon (Cuillé).- Physique parfait, cuir lustré, fringant, d’entrée placé. Mignon maîtrise ses sujets. Il fait le pas et fait avorter nombre de rasets. Coupe cocarde à la 7e. Attentif à tout, pousse dans toutes les actions. Aux ficelles, Katif dans le berceau, Allouani idem. Sort fort sur Rassir, Allouani. Bravo taureau. Les ficelles à la maison. 7 Carmen et retour.

Cardinal (Lautier).- Il ne paye pas de mine, avec son petit gabarit et son air de ne pas y toucher. Mais branché sur le courant alternatif, il produit de très bons passages où agressif aux planches il balance méchamment la corne et quelques petits coups de mou. Mais au final une impression tonique. Rentre une ficelle. Moult Carmen.

Pourpier (Saumade).- Physique irréprochable et un air insolent de loubard. D’ailleurs d’entrée il traverse les planches sans avertir. Des séries à fond, méchamment conclues, et souvent en bascule. Bons déplacements. D’un coup s’enrage sur le portail et le dégonde. Arrêt de 7 minutes. A la reprise, tout aussi insolent, il continue son show, coups de barrière sur Ziko, Chekade en rafale, des sauts, des actions à faire frémir après Katif, Chekade. Bref un super quart d’heure et les ficelles pour lui. Un concerto de Carmen.

Trencardel de Bon (hors points, 10 minutes).- Ce n’est pas le taureau de supplément mais le superflu. Pas attaqué, produit deux gros investissements sur Rassir.

MARTINE ALIAGA

**********

TROPHEE ALBERT DUBOUT

1er Sabri Allouani, 52 points. 2. Amine Chekade, 42. 3. Ziko Katif, 31.

Meilleur cocardier de la saison : Garlan des Baumelles.

Meilleur de la finale : Mignon de Cuillé.

Coup de cœur à Chico de Lautier.

TROPHEE DES AS

Chekade, 18 points ; Allouani, 14 ; Rassir, 7 ; Katif, 7 ; Errik, 7 ; Allam, 1.

***********

Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur : CT Fiesta y toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Katif, Chekade, Violet. Gauchers : Errik, Allam, Rassir. Tourneurs : Daniel, Bensalah, Ull, T. Garrido.

CAVAILLON *AVENIR*

Dimanche 28 Septembre 2014

UN RENDEZ-VOUS GALANT….IMG_7381.jpg

Galant (Manade St Germain) en duo explosif avec Damien Moutet

Entrée: ¼ Organisateur: CTPR de Cavaillon Présidence: F Ginoux Droitiers: Douville, Gleize, Montésinos (sort à la pause), Moutet Gauchers: Anane, Aliaoui, El Hajjouji. Tourneurs: Mata, P Rado.

Heureusement la seconde partie est plus animée car à la pause on se faisait du souci. Toutes les ficelles rentrent mais Téflon, Léo et surtout Galant hautement spectaculaire amènent de l'émotion. Chez les blancs Moutet prend la course à son compte. A gauche Aliaoui est le plus constant et Fouad crée le spectacle avec des rasets kamikaze.

Concentré, RASTIGNAC (Le Rhône) met de l'envie dans ses poursuites. Il enferme Fouad qui s'en sort le tricot déchiré. Aux ficelles, décollé des planches il est difficile à manœuvrer et ne sera inquiété que sur une série à la dernière minute. Musique au retour et jouée à 3 reprises. Calme, ARLEQUIN (Laurent) n'en voit pas de toutes les couleurs. Peu sollicité il pointe les cornes sur les cites les plus engagés. Pourtant abordable il n'est pas assailli et termine en roue libre. Un Carmen et retour. Placé au ras des planches, VILA (St Antoine) frappe après Aliaoui. Sérieux, il se soulève à l'arrivée quand l'occasion se présente mais avec plus de pression il aurait été meilleur témoin son ultime percussion après Fouad sur la sonnerie. A revoir. 3 Carmen et rentrée.

Cul aux bois, TÉFLON (Laurent) est étanche. Il tient les hommes au large et seul Moutet insiste et se trouve raccompagné au delà des bois. Sur la fin il prend deux séries ponctuées par une paire de coups de barrières. Sur la sonnerie il décolle aux tubes après Fouad. Intéressant, il reçoit 6 Carmen et retour. Vif, rapide et puissant, GALANT (St Germain) donne rendez-vous aux planches avec les hommes dans des actions puissantes parfois avec fracas ou terminées dans le pourtour après Aliaoui, Fouad mais surtout Moutet qui lève le second gland sur le gong. 9 Carmen et rentrée. LEO (Raynaud) n'est pas un tendre. Il tape tête dans les planches et se livre énergiquement en se soulevant à l'arrivée. Il termine sur une note positive avec des poursuites dangereuses. 4 Carmen dont retour.

IMG_7301.jpg

Fouad à la tête de Rastignac (Manade Le Rhône)

IMG_7315.jpg

Arlequin (Manade Laurent) se livre avec Alexandre Gleize

IMG_7321.jpg

Vila (Manade St Antoine) percutant derrière Farid Aliaoui

IMG_7337.jpg

Téflon (Manade Laurent) serre de près Fouad à l'arrivée

IMG_7401.jpg

Eblouissant Galant (Manade St Germain) aux trousses de Fouad

IMG_7414.jpg

Les cornes dangereuses de Léo (Manade Raynaud) après Damien Moutet

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Aliaoui (14) Anane, Fouad (4)

Trophée des Raseteurs : Moutet(15) Gleize (2)

27/09/2014

VAUVERT *AVENIR*

Samedi 27 septembre 2014

Les noirs pour un bon casting
Les blancs pour Ilias et Icham

Satisfaits à la fin de la course par la valeur ajoutée d'Armaguenon (5e) et du pétaradant Cusco (6e) très bien rasetés par Icham Oufdil et Ilias Benafitou mais un peu frustrés quand même par le manque de travail aux autres cocardiers notamment Queyras. Grandeur de la piste, jambes fatiguées, finales en vue, ça peut se comprendre. D'autant que les deux compères Icham et Ilias  n'ont pas ménagé leur peine. Tout comme un président de course, très en verve, jovial et motivant à redonner du moral à un moribond.

Ventoux (Cuillé).- Avec un placement rigoureux et quelques accélérations, il tient tout le monde en respect. Aux ficelles, pas un refus, travail régulier, une poussée sur Sanchez pour 14'30 d'un classique régulier. Carmen.

D'Arbaud (Saumade).- Toujours dans le terrain favorable, le beau cocardier montre beaucoup de jus et de force dans ses poursuites. Vigilant, il prend souvent le pas (I. Benafitou, Clarion). Du coup les blancs pas très fringants, se mettent en sourdine. Les primes montent, les rasets sont plus nombreux, D'Arbaud monte en puissance puis campe un peu sur ses positions. Rentre ses ficelles en musique. 2 Carmen et retour.

Queyras (Paulin).- Il est pas là pour rigoler et le montre d'entrée en cherchant la bagarre aux spectateurs des barrières. Mobile, rapide, il chasse. Petit à petit améliore son placement. Bien entrepris, enchaîne des séries de qualité, frappe droit, la corne placée. Des conclusions sur I. Benafitou (2), et le 2e gland à Clarion à la 9e. S'envoie après Oufdil, frappe encore sur Guyon, Ilias et Icham. Garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Merlan (Saint-Pierre).- Bien emmené, se soulève à de multiples reprises, mais les sollicitations manquent. Aux ficelles, dès qu'il est tiré, il frappe, avec bascule après Clarion. Malgré les primes, les hommes le délaissent, les ficelles à la maison. 3 Carmen et retour.

Armaguenon (Saliérène).- Vif, dès les premières séries, les arrivées aux planches se font à la limite (I. Benafitou). Un bon positionnement, de l'assiduité dans les réparties - il n'en laisse pas passer une - plus de la régularité dans les finitions toujours la corne au fil du bois. Multiples coups aux planches pour 10'30 très bonnes. 7 Carmen et retour.

Cusco (Lagarde).- En mouvement, se prête au jeu et tape droit, puis se chauffe et les conclusions prennent de l'ampleur. Coups de barrière à maintes reprises sur Ilias et Icham, à tour de rôle, pour un final pétillant qui récompense des quelques longueurs. Des Carmen... Rentre ses ficelles. A revoir volontiers. 

MARTINE ALIAGA

Entrée : environ 300 personnes. Organisateur : mairie. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Guyon, Miralles, I. Benafitou, Oufdil. Gauchers : Sanchez, Ferriol, Clarion. Tourneurs : Lizon, Curtil, Sagnier.

FINALES DU TROPHEE TAURIN

Vendredi 26 septembre 2014

En bon ordre pour les finales

La commission du Trophée Taurin a, à son habitude, communiqué dans les quotidiens La Provence et Midi Libre, la composition espérée des courses pour les trois finales du Trophée Taurin dès le lendemain de la réunion portant sur choix des taureaux (jeudi 4 septembre). Donnant dans la foulée, cette liste à chacun des trois organisateurs. A charge pour eux de s’entendre avec les manadiers (place du taureau, prix) à qui revient le droit d’accepter ou de décliner l’invitation. 
Certains cocardiers choisis étaient déjà loués comme (pour le groupe 2), Chico de Lautier ou Mari Peu de Gillet. Tout comme Pourpier pour qui Magali Saumade explique : «Pourpier était réservé depuis longtemps pour la feria d’automne de Palavas (dimanche 28 septembre), organisateur avec qui je travaille régulièrement. Je ne pouvais pas l’enlever ». 
Pour d’autres, leurs propriétaires ont fait valoir leurs motivations. François Hervas évoque son taureau Jazz sollicité, en dernière position, pour la finale de l’Avenir : « Jazz est un gros barricadier qui se livre tant et plus. Sa saison prochaine est déjà presque tracée, il a beaucoup de sollicitations mais je veux le protéger, il ne sortira que quelques fois. Malgré le plaisir que j’aurais eu à le mener à Vauvert - et je n'ai rien contre le Trophée Taurin - il faut que je pense à sa carrière. Je suis un petit manadier et je n’ai pas beaucoup de taureau de cette envergure...» 
Henri Laurent a décliné lui aussi l’invitation pour Jupiter choisi pour terminer la finale des As : « Le taureau est généreux, il a une extraordinaire vaillance aux planches. La manade revient tout juste au plus haut niveau après les problèmes que l’on sait, je me dois de le protéger, de le respecter pour que l’année prochaine, il fasse encore plaisir au public ». 
Aujourd’hui, les sept cocardiers de chaque finale sont en place, ce qui donne les affiches suivantes.
 
MARTINE ALIAGA
 
LA GRANDE-MOTTE : TROPHEE DES RASETEURS
Samedi 4 octobre.
VENTAUREU de Guillierme.
FRELON de Blatière-Bessac
APARICIO de Rouquette
BARYTON de Lautier
PERILLE du Grand Salan
BELEU du Pantaï
TALLEYRAND du Joncas.
Réservations : tél. 06 14 60 33 11
******
VAUVERT : TROPHEE DE L’AVENIR
Dimanche 5 octobre
JUPITER de Chauvet
PURPAN de Fabre-Mailhan
LOU GUECHOU de La Galère
COQUET de Cuillé
UBAYE de Paulin
OPTIMUS des Baumelles
MARQUIS de Ricard.
Réservations : 04 66 73 17 35
*******
NIMES : TROPHEE DES AS
Dimanche 12 octobre
HORACIO de Cuillé
ESCAMILLO de Raynaud
SUGAR de Saint-Gabriel
GARLAN des Baumelles
ULMET de Blanc
GRECO de Saint-Antoine
RATIS DE Raynaud.
Réservations : tél. 08 91 70 14 01