Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/11/2014

SAINT-MARTIN-DE-CRAU *PATATE D'OR*

Samedi 15 novembre 2014

Une Patate d’Or très convoitée 

saint-martin-de-crau,patate d'or,course camarguaise

saint-martin-de-crau,patate d'or,course camarguaise

Ils sont arrivés le sourire en coin, le sac sur l’épaule... Motivés mine de rien, voire un peu stressés. « Je suis aux taquets », dira même Jacques Estevan. « J’ai fait des footings toute l’année pour être au top », explique le vainqueur 2013, Jean-Marie Aliaga.

► PHOTO : Jean-Marie Aliaga, avec 10 points de handicap, et malgré son entraînement intensif et son free-style, n'a pu réitérer son exploit 2013.

Après trois entraînements et une sévère sélection parmi les candidats, le CNIPO (comité national et international de la Patate d’Or) alignait 24 raseteurs et 4 clowns-tourneurs, prêts à veiller au grain. Aux prises avec le bétail joueur de Chapelle-Brugeas, et motivés par Jérôme Dumas au micro, les hommes ont rivalisé avec courage, grand cœur et sens artistique certain pour s’octroyer le trophée préparé par Edgar Dumas, frère d’Emile Dumas.

saint-martin-de-crau,patate d'or,course camarguaise◄ PHOTO : Tatawine, malgré sa belle forme physique, n'a pu éviter la blessure.
Les spectateurs venus de toute la zone taurine ont supporté leurs candidats préférés. Notamment Jérémy et Maxime ne ménageant pas leurs encouragements à Jean-Marie et Jean-Paul ou encore cette équipe très en voix venue du Languedoc supporter Jimmy.

Place à la course : les cocardières choisies par la manade Chapelle-Brugeas (Saint-Martinoise, Pepita, Caphanaise, Pimprenelle, Nabila, Shakira, Roussette) s'en sont donné à coeur joie. Pour les raseteurs ce fut un peu plus compliqué et ils ont multiplié les gamelles, les baroulages, les sauts en avant, en arrière, de lourds atterrissages en contre-piste, le raset le plus long de la course camarguaise de l’homme qui ne sautait jamais les planches... Des bleus, des coups, des bosses... Quelques frayeurs et beaucoup de rires.

Samedi dernier, la 16e Patate d’Or a tenu sa réputation. Mention à Didier Laurent cumulant la 2e place (déterminée au nombre de cocardes, glands levés puis à l'âge), son jubilé, et ses 60 ans. Bravo ! Félicitations aux Languedociens Rémy et Jimmy, respectivement 3e et meilleur animateur. L’histoire retiendra le nom de Stéphane Dumas (vainqueur pour la 2e fois)... Dumas ? Encore un ? Y’a rien là...

MARTINE ALIAGA

PHOTOS HERVE BERNON

 

Les commentaires sont fermés.