Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/12/2014

ASSOCIATION MANADIERS DE LA RACO DI BIOU

Jeudi 11 décembre 2014

Les manadiers au pays de Virat

MANADIERS2.jpg

 La parole a été libre, lors de cette assemblée des manadiers de la Raço di biòu, hier, à la manade Nicollin. Et le président Jacques Mailhan, s’en est réjoui : « Il y a eu une bonne ambiance de travail, et toutes les composantes de la course camarguaise nous ont rejoint en fin de matinée, que ce soit la FFCC, le Trophée Taurin, les raseteurs... ». Propos repris par Gérard Batifort, président de la FFCC et Lucien Palix, secrétaire : « Il y a des bonnes volontés partout, on peut discuter. Depuis un an et demi, on arrive à tous se réunir et ça c’est déjà important » ainsi que par les directrices du Trophée Taurin Julie Zaoui et Domynique Azema: « Il faut travailler tous ensemble »...

Mais avant ces conclusions, Sébastien Attias, directeur du GDS (Groupement de défense sanitaire) et intervenant pour la Chambre d’Agriculture, avait largement expliqué la future PAC qui, par les subventions allouées, aide les agriculteurs et les éleveurs. « Les dossiers à établir sont tellement compliqués qu’il nous faut l’aide de techniciens. S’il y a des erreurs, les primes peuvent être supprimées mettant en danger l’élevage », explique Jean-Pierre Clauzel.

La crise économique frappe aussi les éleveurs

« La crise actuelle est ressentie par toute la profession qui vit une période difficile, complète Jacques Mailhan, et les primes nous sont indispensables même si cela ne valorise pas notre travail. Nous préférerions que nos locations de taureaux soient suffisantes, mais même si certains organisateurs font des efforts, les prix n’ont, dans l’ensemble, pas augmenté depuis des années ».

Autre sujet d’importance de cette matinée de travail, la protection des jeunes cocardiers. « Les taureaux de 7-8ans sont très souvent rasetés au Trophée de l’Avenir par des raseteurs confirmés. Nous aimerions que les points ne soient comptés que pour les jeunes raseteurs que ce soit au Trophée Taurin ou pour les trophées locaux. Cela enlèverait la pression sur nos taureaux ».

Bien sûr le problème récurrent des tourneurs a été évoqué : trop nombreux, mauvais comportement... Tout comme les blessures des cocardiers, « très nombreuses cette année », selon le comptage de la FFCC. Jacques Mailhan : « Il est inadmissible qu’on blesse les taureaux, mais en contrepartie, il ne faut pas encocarder de trop, ça ne sert à rien ». Les raseteurs présents (Loïc Auzolle et Icham Fadli) promettent que samedi, lors de leur assemblée générale, ils sensibiliseront les raseteurs sur ce problème.

Des courses de promotion pour tester de jeunes taureaux

Quant aux présidents de course, il leur est instamment demandé d’appliquer le règlement fédéral notamment dans les grandes courses où, souvent, les manadiers notent que les mauvais comportements ne sont pas dénoncés. La Fédération organisera d’ailleurs une réunion avec les speakers des arènes.

Une nouveauté : la création avec la FFCC de courses de promotion pour permettre aux éleveurs de tester les taureaux de plus de 6 ans, trop vieux pour les Ligues et pas assez aguerris pour les autres courses. 20 sont d’ores et déjà programmées en 2015, hors week-end, fériés, ni juillet-août, ce qui permettra de passer en revue 160 taureaux. Des courses spécifiques dont le déroulement sera prochainement affiné (raseteurs, tourneurs, etc.)

Il ne restait plus qu’à poser devant la statue de Virat qui trône à l’entrée du Mas d’Anglas avec une superbe vue sur le Vistre et les marais alentours.

 

MARTINE ALIAGA

 

manadiers raço di biou,courses camarguaises

 

De droite à gauche : Sébastien Attias du GDS, Olivier Blanc (manade Blanc), les manadiers Robert Michel, J.-C. Blanc, Sophie Chapelle-Brugeas, Jacques Mailhan, le président FFCC Gérard Batifort, les manadiers Frédéric Bon, Guillaume Linsolas, Patrick Laurent, Frédéric Raynaud, Emmanuel Lescot, le secrétaire fédéral Lucien Pallix.

************

Les commentaires sont fermés.