Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/01/2015

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

Journée du dimanche 18 janvier 2015. A la manade Caillan

Avec vue sur les biou et les Alpilles

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

 

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaisesDu soleil, des amis et pour panorama de premier plan, les vaches et veaux de la manade Caillan tandis qu'à l'horizon pointent les Alpilles. Quoi de mieux pour commencer l'année taurine ! Au rendez-vous hivernal de l'assemblée générale de l'Amicale, adhérents et sympathisants ont répondu présent.

L'occasion de souhaiter des voeux sincères à tous pour 2015. De prendre des nouvelles de Christian Gellet et André Chamand touchés par la maladie. De se souvenir de ceux qui sont partis en 2014 et parmi eux, les figures qu'ont été et que resteront Jean Mathieu et Hubert Yonnet. Et d'espérer pour l'Amicale une année au moins aussi réussie que celle passée où la remise des diplômes à Mouriès et la journée à la manade Martini resteront dans les mémoires.
De souligner aussi l'importance du vote des sympathisants - aux côtés des adhérents - pour élire les futurs diplômés. "L'Amicale vous prouve sa confiance et engage son image. En retour, elle vous demande solennellement de voter en votre âme et conscience... Nous vous faisons confiance, ne nous trahissez pas" a fermement rappelé la présidente. Qui a été entendue lors du dépôt des bulletins dans l'urne.

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaisesAprès le compte rendu financier, clair et net, du trésorier Eric Auphan ►, l'Amicale peut compter sur un solde créditeur 2014 à 1070,91€ ce qui lui permettra de préparer au mieux les prochaines animations.

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises◄ Photos à l'appui, le secrétaire Cyril Daniel a listé les différentes réunions du bureau (manade Ribaud, Vallabrègues, Bellegarde et Saint-Etienne-du-Grès), les sorties (Didelot, Martini) et soirée (Mouriès), le Souvenir Luc-Pero à Vallabrègues (vainqueur Manade Gillet).

 amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

▲ Le dépouillement des votes s'est fait en direct live (lire ci-dessous), avant que le top apéritif soit donné et que les discussions s'installent autour de la bonne table.

DIPLOMES TAURINS

Le bureau de l'Amicale se réunira pour déterminer où et comment les prix seront remis et les diplômés seront joints pour préparer les discours.

Coup de coeur des cocardiers : Léo de la manade Raynaud, N.832
(devant les taureaux, tous de 6 ans en 2014) Ajax de l'Occitane, Galant de Saint-Germain, Toronto de la Galère, Ouranos de Lagarde, Galopin de Blanc).

Personnalité : Philippe Gibert (au second tour de vote, devant J.-L. Meissonnier et Raymond Arnaud).

Raseteur : Stéphane Sanchez (au second tour de vote, devant Ludovic Zerti et Bernard Rado).

Manadier : Hubert Manaud, manade Lou Pantai (Plébiscité devant Joël  Paulin et Renaud Vinuesa).

Coup de coeur du bureau : à Monique Gimenez, présidente du CT Le Trident de Manduel. Prix de la "fe" à Olivier et Bruno Brossard, les jumeaux de Vauvert.

REMERCIEMENTS

 amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

Aux 60 participants à la journée.
A la manade Caillan pour son accueil chaleureux (photo ci-dessus).
Aux partenaires : Arnaud Fesquet, UCTPR, représentant la Sté Ricard ; à la Sté Haribo, qui par l'intermédiaire de Arlette et Rémy Martin, régale petits et grands.

LE BUREAU DE L'AMICALE

Présidente : Martine Aliaga. Président d'honneur : André Chamand. Vice-présidents : Patrick Pons, Yves Bustin, Michel Naval.Trésorier : Eric Auphan, adjoint Rémy Martin. Secrétaire : Cyril Daniel, adjointe Josée Jimenez. Membres : Denis Gouin, Jean-Claude Vianes, Christian Gellet.

▼ PHOTOS GEORGES MARTIN ET CHRISTIAN ITIER

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

▼ La distribution Haribo a bien marché,
il ne reste plus rien dans les cartons de Cathy et Rémy Martin

amicale des chroniqueurs et photographes,courses camarguaises

*************************

 

26/01/2015

ASSOCIATION DES ELEVEURS DE TAUREAUX DE COURSE CAMARGUAISE

Réunion du samedi 10 janvier 2015

Défendre la spécificité de l'élevage camarguais

 aetcc,courses camarguaises

Le bureau de l'AETCC au Mas du Pont de Rousty

L'ambiance bon enfant de l'après-midi de travail des éleveurs de taureaux de course camarguaise en ce samedi n’a pas empêché les manadiers d’aborder toutes les questions liées à leur profession. Et si les bonnes notes sont nombreuses, l’inquiétude se fait jour du côté de la nouvelle PAC (politique agricole commune) décidée par l’Europe et gérée par la France et son ministère de l’Agriculture. A savoir que ces directives ne vont pas dans le sens d’un l’élevage extensif de bovins sauvages. Exemple avec, pour le décompte des primes, certains zones humides (marais, roselières) qui ne sont pas prises en compte dans le calcul des surfaces à paître ou encore, un taux de rentabilité de naissances demandé pour les vaches allaitantes. En clair comment mettre en parallèle un élevage de bovins classique avec celui des biou vivant en semi-liberté ? Le nouveau combat que mène l’AETCC se déroulera plus dans les cabinets parisiens à savoir demander des aménagements adaptés à la spécificité de l’élevage camarguais. On peut compter sur la ténacité de la présidente Françoise Peytavin et de son bureau pour faire avancer le dossier.

Malgré ce problème qui pèse sur la rentabilité des élevages, L’AETCC se félicite de la bonne santé des manades de l’association. Les problèmes sanitaires, après le triste épisode des abattages pour cause de tuberculose, sont passés. « La situation s’est améliorée, grâce au travail et au respect des règles, expliquent Françoise Peytavin et Francis Fassi, lors du point presse. Il n’y a plus de conséquences dramatiques majeures, mais il faut rester vigilants ».

« En piste, les taureaux et vaches de l’AETCC mènent bon train, avec des représentants de nos manadiers présents à tous les niveaux des compétitions, les résultats des sélections sont bien là. Et nous avons un an pour préparer les 30 ans de l’association en 2016 ».

En ce qui concerne l’encierro à l’Eyraguaise, l’association soutient par principe sa pérennité. « Si on touche à l’encierro, le reste va suivre. L’AETCC défend les cultures taurines ».

Gérard Batifort, invité par l’association, a listé les propos tenus lors des différents ODCC à savoir les tours de ficelle à plat pour les encocardements, les courses de promotion, les licences bientôt obligatoires (en 2016) pour les amateurs ou gardians qui font courir les taureaux. A la question « depuis 2014 l’AETCC impose à ses manadiers que les bêtes qu’ils font courir soient nées et marquées de leur fer, est-ce que la FFCC l’a pris en compte dans son règlement ? Gérard Batifort : « Cela sera fait lorsque les trois associations de manadiers seront d’accord ». Affaire à suivre…

Christian Vallat, invité au titre de président du comité du Trident d’Or, a expliqué comment faire noter les taureaux pour s’insérer dans cette compétition.

Après que l’AETCC Languedoc Roussillon dont la compétition des Jeunes Pousses affiche un joli succès,  se soit réunie pour tenir son assemblée générale, place était laissée à la partie plus festive.

MARTINE ALIAGA

AETCC LR

Après une autre réunion de son bureau, l’AETCC LR a élu son nouveau bureau. Rogé Andréo étant démissionnaire, Magalie Renaud (manade Sylvéréal) étant la nouvelle présidente.

BUREAU DE L’AETCC

Présidente Françoise Peytavin, vice-président Francis Caillan et Bernard Andréo, trésorier Jean-Pierre Chazot, secrétaire Sandrine Salmeron. 28 manadiers sur 31 membres étaient présent à l’AG au siège de l’association Mas du Pont de Rousty.

 

 

 

 

24/01/2015

FESTIVAL DE FILMS

Castries : Samedi 24 et dimanche 25 janvier 2015

FESTIVAL DE FILMS TAURINS

castries,festival de films taurins,courses camarguaisesLes vidéastes amateurs et pro, sous la houlette de Jean Roumajon, ont travaillé d’arrache-pied sur les films et diaporamas. Le CT Le Trident a peaufiné l’intendance jusque-là impeccable, avec l’aide de la municipalité. Tout est prêt pour ce 7e rendez-vous maintenant bien installé auprès des afeciouna, au foyer Hippolyte-Paulet.

Toutes les tauromachies y sont présentées. Au programme, entre autres, des portraits de Camarguais, Manu Pero, Julien Ouffe, Hadrien Poujol; des images de toros chez le majoral Patrick Alarcon ou avec le réjonéador Pablo Hermano de Mendoza; les Landais, bien sûr, avec la ganaderia du Maynus et d’autres, les traditions des gens de bouvine avec notamment le dernier pèlerinage à Lourdes... Et bien sûr les concours amateurs.

Alors dès cet après-midi, direction Castries pour une immersion dans les cultures taurines, l’ambiance y est bon enfant et l’entrée libre.

MARTINE ALIAGA

Bande annonce du Festival

http://www.youtube.com/watch?v=p3VkPxf2IL0

 

23/01/2015

ASSOCIATION DES PRESIDENTS DE COURSE

Dimanche 11 janvier 2015 - A la manade Raynaud

Bilan après 8 ans d’existence

 apcc,manade raynaud,courses camarguaises

De g. à d. : Philippe Gibert, Nicolas Manchon, Marc Moucadel,
Claude Chevalier, Frédéric Raynaud

 

apcc,manade raynaud,courses camarguaises« L’Association des présidents de course camarguaise se porte bien après 8 ans d’existence, tels ont été en préambule de l’assemblée générale, les propos de Marc Moucadel, président des présidents. Notre objectif de rassembler se confirme avec, cette année six nouveaux adhérents. Tout n’est pas parfait, on peut améliorer l’implication de tous dans l’amélioration des règlements. Aujourd’hui, la FFCC est à l’écoute, chacun doit faire un effort ».

Et Marc Moucadel de re-demander à Gérard Batifort, présent, « nous devons avoir une réflexion sur la reconnaissance officielle de notre association par la FFCC, que l’APCC soit représentée officiellement au comité directeur ».

L’association prouve son implication par des propositions :

Pour exemple : demander aux raseteurs stagiaires de participer dans la saison à 2 ou 3 courses à côté d’un président pour avoir une idée du fonctionnement et de sa complexité : de réfléchir sur la formation des jeunes à la présidence de course, en plus de l’examen on pourrait les intégrer aux côtés d’un président. Ces deux points sont déjà dans les tuyaux de la FFCC, précise Gérard Batifort.

L’APCC poursuit son rôle auprès de ses adhérents en leur fournissant et en leur expliquant lors de réunions, les documents suivants : règlement FFCC, Trophée Taurin, fiche de préparation de course.

Le président de la FFCC apportait son concours en précisant : « Les présidents de course ont toute la responsabilité de la course. De nouvelles mesures ont été prises : les raseteurs et tourneurs vous laisseront leur licence en début de course. En cas de blessure, la licence sera donnée au délégué à charge pour le raseteur de la récupérer à la Fédé avec certificat médical. Vous pouvez aussi demander leur licence aux manadiers et aux gens qui interviennent sur les torils ou en contre-piste. En cas de problème, la Fédé ne peut intervenir que si les acteurs des litiges sont licenciés ».

La discussion s’engage sur le fait de récupérer les licences. Marc Moucadel : « Je verrai plus les délégués récupérer les licences… ». Gérard Batifort : « Les délégués sont les observateurs, les présidents de course en tant que licenciés FFCC sont chargés de faire appliquer les règlements… ». Claude Chevalier : « Comment récupérer les licences à la Cocarde d’Or ? ». Marc Moucadel : « Sur les grandes courses, le délégué peut donner un coup de main… ».

Puis sur l’application du règlement.  Frédéric Raynaud : « en tant que manadier, je demande de faire respecter les règlements. Par exemple, faire reprendre un taureau fatigué, surtout en début de saison… ». Gérard Batifort : « lors de la table ronde, manadiers-raseteurs, l’encocardement a été prévu « à plat » pour limiter les blessures aux taureaux ». Frédéric Raynaud : « Il faudra bien l’expliquer aux spectateurs, car l’encocardement « à plat » sera visuellement plus large sur les cornes… »

Au bilan de ses huit années d’existence, l’Association se montre toujours offensive dans ses propositions, à l’écoute des problèmes de ses adhérents et prête à s’investir davantage pour la bonne marche de la course camarguaise. L’homme au micro, par ses décisions et sa voix, est un acteur majeur de la bonne tenue et de la réussite d’une course. Améliorer sa formation est primordiale, reste qu’étant défrayé par les organisateurs et ayant obligation de faire respecter les règlements, il lui faut beaucoup d’expérience, d’intégrité, de souple autorité sur les acteurs, de connaissance et de passion des taureaux, pour assurer ce poste difficile. Nos présidents ne manquent pas de ces qualités mais, il faut bien reconnaître, que ce n’est pas facile tous les jours.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

PARTICIPATION

apcc,manade raynaud,courses camarguaisesUne soixantaine de convives ont participé à la journée, un chiffre conséquent pour cette 8e assemblée générale.

BILAN FINANCIER

Le trésorier Claude Chevalier a listé recettes et dépenses pour un solde positif à 860,17€.

BILAN MORAL

Le secrétaire Nicolas Manchon a retracé les travaux 2014 de l’APCC. L’AG à la manade Occitane. Sur 96 présidents de course licenciés à la FFCC, 40 sont menbres de l’APCC. Participation à des sessions de formation. Remise de cocuments. Diverses réunions : du bureau, à la FFCC.

MANADE RAYNAUD

 

apcc,manade raynaud,courses camarguaises

 

C’est toujours un grand plaisir de prendre la route du Grand Radeau et de ses espaces privilégiés entre mer, petit Rhône, étangs et roubines. L’accueil de la famille Raynaud est chaleureux, direct. Les convives se sentent bienvenus et un peu chez eux. Les deux grandes charrettes ont permis la visite des bêtes et le privilège de serrer de près les vedettes. Ratis bien sûr, tranquille et majestueux, mais aussi Rabino, Escamillo et consort. Un large tour dans les terres avant d’attaquer les agapes.

REMERCIEMENTS

 

apcc,manade raynaud,courses camarguaises

 

apcc,manade raynaud,courses camarguaisesL’APCC n’a pas omis de remercier ses hôtes. L’artisan-artiste Michel Cassagne avait été requis pour travailler sur des couteaux personnalisés répliques du couteau détaillé par Carle Naudot. Des couteaux de manadiers uniques, siglés au nom de chacun des Raynaud, Frédéric, Marcel et Jean.
Un bouquet à Maguy, l’âme bienveillante de la manade. Et un tableau de l’artiste Jany.
Clin d’œil à Didier Penant, l’ami 51, aujourd’hui retraité et bien décidé à vivre sa passion de la Camargue. Sa présence en atteste.

Et Muscat de Frontignan pour tous !

Une belle journée en terres saintoises et, au retour dans le rétroviseur, la magie des couleurs de la Camargue, le coeur léger et l'âme sereine.C'est ça aussi l'effet Grand Radeau...

 

apcc,manade raynaud,courses camarguaises

Photo MARTINE ALIAGA

*****************

 

22/01/2015

FFCC : AVEC LES ORGANISMES DEPARTEMENTAUX

Les quatre assemblées générales des organismes départementaux se sont tenues en décembre, en voici les comptes rendus. Avec les mêmes thèmes développés dans chaque département, les réactions et ambiances ont été quelque peu différentes mais toujours menées dans un consensus constructif.

Réunion du mercredi 10 décembre 2014

Les fédéraux héraultais à Lansargues

odcc34PHMALI.jpg

Face aux adhérents, de g. à d.: FFCC, Lucien Pallix, secrétaire; Nicolas Vera, trésorier; Gérard Batifort, président; ODCC34, Jean-Claude Vianes, président, Sébastien Bonnière, secrétaire. 

Mercredi 10 décembre, l’ODCC 34 présidée par Jean-Claude Vianes a tenu la première des quatre réunions des organismes départementaux (avant les Bouches-du-Rhône mardi dernier, le Var mercredi, le Gard jeudi), à la salle Marcel-Pagnol de Lansargues. L’occasion de réunir les adhérents héraultais pour établir le bilan 2014 et les projets futurs. La saison passée, l’ODCC 34 s’est investi dans une animation pédagogique à Valergues avec la manade Lafon ; le festival des sports à Gruissan ; une soirée débat-films sur le site de Viavino à Saint-Christol, une émission radio sur France Bleu Hérault avec Etienne Villiet (manade Occitane) et bien sûr la remise des tenues aux élèves des écoles de raseteurs héraultaises.

En 2015, les animations pédagogiques dans les écoles seront perpétuées, tout comme le soutien aux écoles de raseteurs et une soirée films à Pierresvives (Montpellier) sera proposée le 30 janvier 2015. Ce rapport moral tout comme le financier (solde bancaire créditeur à 1333,35€) présenté par le trésorier Nicolas Vera, sera adopté à l’unanimité.

Restait la présentation des modifications des règlements de la FFCC par le président Batifort, le secrétaire Pallix et le trésorier Vera. Un gros travail d’adaptation et de dépoussiérage expliqué au fur et à mesure aux adhérents qui pouvaient aussi intervenir.

Des précisions sur le calendrier 2015 en cours de finition; le groupe Détection qui est “vidé” et dont les raseteurs sont reversés en groupe 2 et 3; la sécurité dans les arènes (barrières, infirmeries); encocardement; compétitions; nombre de courses; travail des différentes commissions; le site du magazine la fe di biòu; les courses de promotion, et beaucoup d’autres sujets encore... Un inventaire à la Prévert, parfois compliqué à suivre mais toujours instructif qui sera présenté à l’identique dans les trois autres réunions.

Les adhérents peu nombreux mais attentifs ont été récompensés par le verre de l’amitié final.

Texte et photo MARTINE ALIAGA

Réunion du mardi 16 décembre 2014

Avec l'ODCC 13 à "l'Aqui sian ben"
de Saint-Martin-de-Crau

lansargues,odcc34,courses camarguaises

Les congrès fédéraux d'antan sont maintenant remplacés par les ODCC où la synthèse des propositions pour la temporada 2015 est évoquée: décisions prises et votées au cours des 9 Comités directeur et des 2 assemblées générales de la fédé en 2014. Force est de constater que cela sonne plus juste car ces 4 rassemblements (dans les 4 départements) se déroulent dans des salles adaptées ou l'intimité aide à la clarté des dialogues et des réponses.

Donc pour le 13, la fédération avait donné rendez­-vous le mardi 16 décembre à Saint-Martin-de-Crau où après 3 heures entre lecture d'une partie des règlements généraux et sportifs, des diverses commissions, des décisions prises, l'important pour tous c'est: que les clubs taurins puissent faire leurs courses, que les manadiers puissent sortir leurs taureaux et que les raseteurs....rasètent.

Tout va bien, sauf du côté des Ligues où le nombre de stagiaires sera insuffisant, notamment de mai à septembre "Si vous voulez pouvoir en organiser il faut continuer à inviter deux raseteurs confirmés", explique le président Gérard Batifort. Quant à l'encocardement des tours de ficelles et des crochets blessants "Je fais confiance aux manadiers et aux raseteurs pour une prise de conscience de tous".

De la piste au hors ­piste, le fil rouge est recommandé, et même obligatoire comme pour les infirmeries où il est obligé d'avoir un minimum de 20 mètres carrés et d'hygiène à respecter. Ainsi que 7 cases au toril plus pratiques pour le travail des gardians. Toutefois un sujet n'est pas à prendre à la légère c'est celui des assurances avec un gros déficit du secteur accidentologie. Avec d'une part celle des raseteurs (assez normal) mais aussi celle des gardians amateurs (l'AGNS) mise en exergue par Gérard Batifort faisant valoir ce constat négatif avec document à l'appui de l'assureur AXA: "De ce fait nous aurons une augmentation de 6% (au lieu des 15 initialement prévu) soit 12000€ TTC à répartir en 2015 sur les licences. Je ne vous cache pas qu'on se pose la question de savoir si on conserve l'AGNS au sein de la fédération", réfléchi sérieusement Gérard Batifort.
Un 2e point interpelle, il concerne l'appartenance à la fédé et c'est du côté de l'Art 52 qu'il faut lorgner. Il mentionne que : "Avant chaque course le raseteur devra obligatoirement présenter et remettre sa licence au président de course avant la capelado, elle lui sera restituée à la fin de la course. En cas de sortie sur blessure, elle lui sera restituée par la FFCC sur présentation d'un certificat médical d'aptitude au sport délivré par le médecin fédéral." Donc, en principe, fini les fausses blessures à répétitions pour des histoires de rentrants constatées cette saison et mal vécues par tout le monde. "On nous le demandait depuis longtemps , on en a discuté avec l'Association des raseteurs et on le met en pratique pour 2015" précisa Gérard Batifort.
Entre l'assurance et ce point ô combien courageux à mettre en place, mine de rien ça donne à réfléchir. Reste toutefois la validation définitive avant le Congrès Fédéral de mars 2015 à Vauvert.

Texte et photo PATRICK PONS


Réunion du mercredi 17 décembre 2014

Avec l'ODCC 84 à l'hippodrome de Cavaillon

lansargues,odcc34,courses camarguaises

Gérard Perino, président de l'ODCC 84 et son secrétaire
André Lauzier, président du CT de Pernes-les-Fontaines

Le Vaucluse, ou plutôt les afeciouna et responsables vauclusiens, ne veulent pas être considérés comme les parents pauvres de la course camarguaise. Ils l'ont prouvé dans les actes et l'ont fait comprendre au président fédéral Gérard Batifort le mercredi 17 décembre à l'hippodrome pour l'ODCC 84.

D'une part par leur bilan moral positif, courses et actions pédagogiques, retracé par André Lauzier, un bilan acté par le responsable du Comité Départemental du Vaucluse Gérard Périno: "Les affluences se sont très nettement améliorées et je ne peux que féliciter et encourager les 2 clubs de Cavaillon, celui de Pernes-les-Fontaines et leurs responsables à continuer dans ce sens. "Et comme les finances 84 sont également positives, le président fédéral ne pouvait que se réjouir de la belle vitalité des Vauclusiens et de leur promettre un représentant du Vaucluse au Comité Directeur de la fédé d'ici peu "Je vous l'ai promis, je tiendrai ma promesse". Un président qui, accompagné du secrétaire fédéral Lucien Palix, a eu à répondre aux mêmes questions. Entre autre sur la communication: "Servez-­vous du site de la FFCC pour donner vos infos, c'est gratuit et instantané". Sur la sécurité, les infirmeries ou les barrières avec des planches qu'il est conseillé de fixer. Des précisions sur le calendrier des courses, le groupe détection "vidé" et dont ses raseteurs rejoindront le groupe 2 et 3. Sur l'encocardement, les compétitions, sans oublier la qualité recherchée des courses "Un matador devant un toro faible essaye de le revigorer, en camarguaise dès qu'il montre un signe de vulnérabilité on lui tombe dessus" dixit Gérard Batifort.

Bref un inventaire ­à la Prévert­ bien détaillé des projets futurs de la fédé pour la temporada 2015. Et comme pour les 3 autres ODCC, le verre de l'amitié a été pris collégialement et dans la bonne humeur.


Texte et photo PATRICK PONS

Réunion du jeudi 18 décembre 2014

Les Gardois à la salle Foucaran des arènes de Vauvert

 ffcc,les 4 odcc,courses camarguaises

A la table : Marie-Jo Querel secrétaire ODCC 30, Lucien Pallix secrétaire général FFCC, Luc Allemand vice-président ODCC30, Gérard Batifort président FFCC, Nicolas Vera trésorier FFCC

En ouverture de séance, après les mots de bienvenue du vice-président ODCC30 Luc Allemand (en l’absence du président J.-B. Lagarde), Nicolas Vera, trésorier, fait ressortir un solde bancaire de 3 835,87 euros. Marie-Jo Querel rappelle l’objet de l’organisme du Gard à savoir la sauvegarde des traditions et de la course camarguaise qui passe par le soutien aux coutumes dans différents salons, des animations et sorties en milieu scolaire et la remise d’équipements sportifs aux écoles de raseteurs gardoises.

Tout en listant les différentes propositions après les 9 comités directeur et les 2 AG FFCC, Gérard Batifort permettait une libre discussion avec le public composé de présidents de clubs taurins, de représentants de l'ACTO et d’un bon contingent de raseteurs, dont leur président Icham Fadli, rappelant : « En moins de deux ans, on a réussi à tous se parler même si on n’est pas toujours d’accord ».

   Durant la réunion ont été évoqués : le site lafedibiou.com et le site ffcc.com. Le financement du petit fascicule ffcc (calendrier, divers listings, etc) n’est pas encore bouclé. La bonne entente avec le Trophée Taurin. Les règles de sécurité : Gérard Batifort : «  Je serai intransigeant avec les règles de sécurité (infirmeries, planches, torils, et 30 cm sous l’estribo pour permettre de passer dessous…)

Courses de Ligue où il manque des raseteurs-stagiaires mais  « Les deux raseteurs confirmés des Ligues ne servent pas toujours la bonne cause », exprime un raseteur… Rappel des deux jours de repos pour les raseteurs de Ligue en accord avec le code du sport.

   Le calendrier des courses 2015, Lucien Pallix :  « La majorité des problèmes ont été réglés entre organisateurs »

-    Courses de promotion : taureaux jeunes hors toute compétition y compris les locales, à l’essai sur un an. Avec 6 raseteurs et deux tourneurs, tarif de sortie des attributs des Ligues, de mars à fin mai.

-    Le forfait dû sur les entrées par les grandes arènes…

-   Les blessures des taureaux : « l’encocardement se fera désormais « à plat », « les raseteurs ne sont pas là pour faire mal aux taureaux »…

-    Licence des raseteurs donnée au président de course, en début de course. En cas de blessure, la licence est retenue, le raseteur devra la récupérer à la fédé après visite chez un médecin agréé.

-    Assurances : problèmes avec AXA. Obligation d’augmenter les licences de 6% (au lieu des 15 demandés par l’assureur), sauf pour les élèves raseteurs. Le président de poser la question du maintien de l’AGNS (gardians non salariés) au sein de la FFCC.

Au final, une longue rencontre où la fougue des raseteurs rejoints par moments par les organisateurs a parfois fait monter le ton et durer les échanges, mais de fait la convivialité a primé.

Texte et photo MARTINE ALIAGA


 

01/01/2015

2015

tourradons2BLOG2.jpg