Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/02/2015

TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

Dimanche 1er février 2015

Vestric capitale des vaches

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaises

De g. à d. : Françoise Peytavin, Jean-François Laurent
 Roger Astrologi, Patrick Garcia, Gérard Batifort, Serge Evesque.

 

Juste assez en retrait de la grande voie Lunel-Nîmes pour garder son âme rurale, chapeautée par sa communauté de communes Rhône-Vistre-Vidourle, Vestric-et-Candiac garde le charme d’un village languedocien et défend ses traditions. Pilier des courses de Vaches cocardières, Vestric rassemble nombre d’afeciouna lors des présélections des vaches (Ligues) et accueillait en ce premier dimanche de février l’assemblée générale du Trophée Philippe-Thiers.

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaisesFace à une salle bien remplie, siégeaient Florent Lupi représentant les manadiers de la Raço di biou, Patrick Bonton conseiller général, Françoise Peytavin pour les manadiers de l’AETCC, Jean-François Laurent maire de Vestric, Roger Astrologi secrétaire, Patrick Garcia président, Gérard Batifort président FFCC, Serge Evesque pour l’AGNS, Icham Fadli président des raseteurs.

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaises◄ Photo : Patrick Garcia aux côtés de Gérard Batifort.
Roger Astrologi dressait un bon  bilan moral de l’année écoulée avec ses 8 courses de Ligue, pour 68 vaches vues de 44 manades différentes à Cabannes, Saint-Georges, Saint-Chaptes, Vestric, et les courses du Trophée des Vaches cocardières. Il rappelait la finale au Grau-du-Roi (victoires de Jean-Louis Ricci et de Valsière de la manade Chaballier) et informait de la finale 2015 à Saint-Martin-de-Crau pour la 35e édition.

Le trésorier Marc Béziat ayant voulu prendre un peu de recul, en attendant son remplaçant (certainement Françis Vidal), Patrick Garcia listait le bilan financier pour un excédent de 467,50€.  Il ajoutait : « Les subventions (UCTPR) et le soutien des élus nous sont indispensables, sans cela nous ne pourrions fonctionner ».

A chacun, par la suite, de donner ses impressions, pour une parole libre et argumentée. Patrick Garcia lançant : « Toutes les parties prenantes sont réunies à cette table, la discussion est ouverte ».

MARTINE ALIAGA

QUELQUES-UNES DES INTERVENTIONS

Le  maire Jean-François Laurent reste lucide et soutient le club taurin et son adjoint Patrick Garcia, président entre autres du Trophée des Vaches cocardières : « Nous n’avons pas beaucoup de moyens mais abrivado, encierro, gaze, courses animent le village. Il faut conserver nos traditions, être solidaires. Dans nos communes, le brassage des population fait que certains n’ont rien à faire des taureaux… Certaines courses mériteraient beaucoup plus de spectateurs. Je supporte de tout cœur, et que tout cela continue ».

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaisesPropos renforcés par Jean Denat, président du Conseil général du Gard : « J’ai toujours soutenu la course camarguaise…. Il faut être capable de discuter, de se rassembler… Ici aux Vaches, vous êtes un bel exemple de rassemblement. Le Peuple de Camargue est divers, il est important que les élus s’engagent. Il faut présenter aux nouveaux habitants nos traditions, il faut les partager, elles font partie de notre qualité de vie. Il faudra encore se battre, convaincre. Il faut s’organiser, être sérieux… Aujourd’hui, j’essaie d’obtenir que la course camarguaise puisse être reconnue au Patrimoine immatériel de l’humanité à l’UNESCO. C’est essentiel, la reconnaissance du monde entier comme spectacle unique… ».

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaises◄ Photo Patrick Bonton aux côtés de Françoise Peytavin
Patrick Bonton, conseiller général :
« Je suis ému, c’est ma dernière participation en tant qu’élu puisque je ne me représenterai plus, pour raisons de santé principalement et autre découpage de cnatons. J’apprécie la bonne vitalité du Trophée des Vaches cocardières. Sans les subventions, c’est difficile de vivre pour notre association. J’espère que mon successeur continuera à vous aider. En me libérant de mes fonctions, je vais pouvoir participer un peu plus aux courses de vache. J’ai passé 14 années de la plus belle des manières ».

Françoise Peytavin, AETCC : « L’intérêt pour l’AETCC des Vaches cocardières n’est plus à démontrer. Pour avoir de bons taureaux, il faut de bonnes vaches, et il faut les faire courir en pointe. Il faudrait puiser dans le vivier de Vestric et faire tourner davantage les bêtes. Les courses à Salin (sur le modèle des courses des Saintes, financées par le PNRC, Ligues), sont une très bone chose. Face aux « anti tout », il est important de se préparer à défendre tous ensemble les trois tauromachies. Il y a du travail aussi pour apprendre à tous les nouveaux habitants nos traditions, il faut communiquer pour les intégrer, leur faire partager notre passion des taureaux pour qu’ils adoptent nos traditions . Et balayons devant notre porte pour offrir de beaux spectacles ».

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaisesFlorent Lupi, manadier Raço di biou : « Félicitations à Valsière de Chaballier pour son titre. A Eyragues, c’est un symbole des traditions qui a été attaqué. Attention aux photos et films sur les réseaux sociaux. Ce qui peut nous sauver, c’est notre diversité qui fait notre richesse. Le Peuple de Camargue devra se lever pour défendre les traditions. L’esprit de dialogue avec les raseteurs, avec Icham Fadli va dans le bon sens ».

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaisesIcham Fadli, président des raseteurs : «  Peu de raseteurs sont présents aujourd’hui, c’est une honte... Je suis président pour les défendre. Les raseteurs font des efforts pour l’avenir des bêtes. Nos crochets ne sont pas en cause, ce sont les mêmes depuis 20 ans. L’effort doit porter sur les comportements. Nous avons accepté la baisse des tourneurs en taureaux jeunes. Il faut faire de la qualité, être respectueux. Chez nous, on essaie d’éliminer les mauvais éléments. Notre passion première c’est bien les taureaux et les vaches ».

 

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaisesJacques Roumajon : « Il faut rester vigilants avec tous ces anti-corrida… mais le risque pourrait venir de l’intérieur. Hier à l’AG de l’UCTPR, on n’a pas beaucoup parlé de la course camarguaise, ni des vaches cocardières, nous ça nous a fait un peu mal ». Patrick Garcia acquiesce : « Les Landais et la corrida on pris le dessus sur la course camarguaise. Nous nous en sommes expliqué hier avec Jérémy Serano », exprimant également quelques inquiétudes tout comme plusieurs intervenants dans la salle sur la pérénité de la subvention de l’l’UCTPR aux Vaches…  Jacques Roumajon poursuit « Merci à Patrick Bonton de soutenir la course camarguaise depuis le début, ainsi que Jean Denat. Sur l’Unesco, tu as l’air emballé (à Jean Denat) mais je le suis moins… A Icham Fadli, « c’est bien les bonnes intentions mais il ne faut pas lever trop d’hommes en piste... Je souligne le travail du CT l’Aficion de Sommières qui soutient toutes les tauromachies… »

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaisesClaude Chaballier, manadier : « Bon travail de votre association, il faut continuer dans ce sens là. Au sujet de l’Unesco, si le dossier a été retoqué la première fois, c’est qu’il ne prenait pas en compte toutes les parties de la course camarguaise (manadiers, raseteurs). Ce qui nous soucie ce n’est pas la course camarguaise qui marche très bien mais la Camargue en général. C’est l’ensemble du travail, de l’activité en général. Il faut  faire un package avec la culture et les traditions ».

**************

 

vestric-et-candiac,vaches cocardieres,courses camarguaises

 

  *******************

Les commentaires sont fermés.