Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/02/2015

TRAVAIL D'HIVER

Jeudi 12 février 2015

L'arribage des taureaux
rythme la vie des manades

 ARRIBAGE2.jpg

 ▲ A la manade Vitou, c'est en charrette attelée
que les bêtes reçoivent le fourrage

"Apporter le fourrage aux taureaux en charrette, cela me prend un quart d’heure de plus qu’en tracteur, mais c’est un vrai plaisir. J’en profite pour faire travailler mes chevaux de trait. Attelés tous les jours, ils sont rompus à toutes les pratiques", explique Nicolas Vitou, menant tranquillement sa jeune jument, tout en distribuant avec son gardian la nourriture aux bêtes. Un vrai moment de “zenitude” ce jour-là baigné d’un doux soleil.

janvier arribage à la manade Vitou (31).JPGL’“arribage” à l’ancienne est plutôt rare dans les manades aujourd’hui plus enclines à utiliser tracteurs, 4x4 et remorques. Mais peu importe le moyen, ce moment d’intimité partagé avec les bêtes reste un temps fort de l’activité hivernale. Cela permet au manadier d’avoir un contact journalier avec son cheptel, de repérer faiblesses et blessures, et, au sein du troupeau des vaches, de compter les naissances au jour le jour. 

janvier arribage à la manade Vitou (28).JPGC’est aussi un bonheur pour les amateurs, volontiers embarqués par les éleveurs, que de cotôyer les taureaux d’aussi près dans le calme des pâturages.

Mais c’est également  quand le mauvais temps s’y met, un vrai morceau de bravoure. Dernièrement la neige a frappé en certains endroits du Gard et en Provence, le week-end passé c’était un Mistral violent qui soufflait, et en décembre dernier, la pluie incessante inondait nombre de manades. Dans ces moments-là, la vigilance des hommes est primordiale, car si impressionnants de force et d’instinct sauvage soient-ils, les taureaux restent fragiles quand les éléments se déchaînent.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA 

janvier arribage à la manade Vitou (22).JPG

***************************** 

 

Les commentaires sont fermés.