Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2015

VENDARGUES *NIVEAU AVENIR HT*

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

Le pelot François Hervas (à droite), les gardians (à gauche) et les membres de la Muleta dont Serge Hermet le président (au centre) à la capelado, la remise des cadeaux.

Dimanche 22 mars 2015 - Manade Hervas

Pour les 25 ans, une complète qui tient la route

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

▲ Pour ses débuts à l'Avenir, Marvin Méric,
issu de l'école de raseteurs de Baillargues, affronte Jazz.

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaisesHormis Pabeu peu conciliant et Epsilon trop bébé mais prometteur quand même, la complète de François Hervas donne une bonne image de l’élevage avec Rafiot (◄ Photo sur Favier) et Jazz les vedettes qui n’ont pas failli et deux jeunes éléments qualifiés Houari et Mouflet. Chaque cocardier a montré du courage au sortir de l’hiver face à une bonne équipe de crocheteurs loyale mais omniprésente pour la 1re journée de la Main d'Or. 

Pabeu.- Fantasque, il faut vraiment l’intéresser pour qu’il participe. Il s’encroute au toril mais gare à ses réactions intempestives comme sur Rassir (2 fois) et Méric. Rentre ses ficelles. 

Houari, lui, prend d’entrée une rafale où il se livre généreusement. A 8 ans, il enchaîne les séries de belle manière avec quelques anticipations au passage. Pas un refus malgré le rythme imposé et cette bane qu’il envoie en finition après Favier. 9’30 de bonne facture. 3 Carmen et retour.

Mouflet se donne à fond et les premiers attributs volent rapidement. Leste, avec une jolie pointe de vitesse, sa volonté est sans faille dans les multiples séries où il se livre avec coeur. Malgré la fatigue il ne lâche pas, pousse même à plusieurs reprises, accélère après Rassir et rentre une ficelle. Bon petit taureau. 8 Carmen et retour.

Rafiot est de suite en place d’où il grille souvent la politesse aux blancs. Ne se laisse pas manœuvrer, pousse fort après l’homme et se dresse ou frappe en finition. Ses plus beaux engagements se déploient à gauche (Rassir, Aliaga, Favier) mais il ne dédaigne pas Katif et I. Benafitou, à droite. Manque un peu de patte sur la fin mais très bonne prestation avec les ficelles au toril.

Pour Epsilon ce n’est pas la même musique. Quelques sauts le sauvent de l’assaut, une paire d’accélérations, puis un peu plus de placement et quelques belles séries le font tenir jusqu’à la 14e. A revoir dans une vraie course à l’Avenir. 2 Carmen et retour.

Jazz ne s’économise jamais. Il saute, frappe, s’envoie, se cabre mais ne baisse jamais pavillon. Après avoir explosé à de multiples reprises, s’être blessé un peu, et montré un début de fatigue, il brise les planches après Rassir, explose sur Katif et lâche ses dernières forces dans une série. Un final en étincelles et en musique.

MARTINE ALIAGA

▼ JAZZ et Rassir

 Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

 

vendargues,manade hervas,courses camarguaises

▲ JAZZ - Maurel

▼ JAZZ - Aliaga

vendargues,manade hervas,courses camarguaises

▼ RAFIOT et Rassir

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

▼ RAFIOT et Aliaga

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

 

Les commentaires sont fermés.