Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/03/2015

LUNEL *AS HT 1re journée du Pescalune

Dimanche 30 mars 2015

Troubadour et Jupiter les meilleurs des Laurent

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises

Troubadour cocardier complet

Si la prestation de Troubadour est la plus complète et Cyrano bon premier, Jupiter termine tambour battant ses 10 minutes. Le reste de la Royale étant très inégal. Mènent la course, Chekade qui fait passer le frisson par sa témérité, Katif, Allouani et Aliaga bien esseulé à gauche. Au final une petite mouture pour la 1re course du Trophée Pescalune. 

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises► PHOTO Cyrano met Chekade en difficulté
Cyrano. -
Une première moitié de course où il utilise intelligemment la piste et se montre dangereux après Chekade (3 fois). Petit à petit, il se décale, sélectionne et se fait réticent malgré quelques beaux sursauts (Chekade, 2 fois, Aliaga). Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Fouquet.- Peu intéressé, il promène, se montre brouillon et ses sauts multiples et intempestifs gâchent un bien long quart d’heure. Rentre ses glands.

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises◄ PHOTO : Téflon-Katif
Teflon.-
Cul aux planches d’entrée, il faut vraiment le rentrer. Les hommes le forcent, alors les séries sont denses (Carmen) et il envoie souvent la corne en finition. 8 minutes les premiers attributs. Mais quand il retrouve sa position sous la présidence, il faut lui arracher les rasets. 

Troubadour.- Il se laisse plumer rapidement de ses cocarde et glands. Mais aux ficelles, il enchaîne magnifiquement en concluant rageusement au fil des planches. De superbes séries bien frappées où il ne laisse que sa 1re ficelle. Se réserve un peu sur la fin mais offre la plus belle prestation de l’ensemble. 8 Carmen et retour.

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises► PHOTO : Danger quand Romeo pointe  après Chekade
Roméo.-
Pas de tenue de piste, remuant mais quand Chekade prend le risque pleine piste, il est à ses trousses pour trois rasets qui font passer le frisson. Fantasque et peu sollicité, son quart d’heure s’éternise. 4 Carmen et retour. 

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises◄ PHOTO : Quo Vadis - Aliaga
Quo Vadis.-
La générosité même. Il se fait surprendre aux attributs par une longue série où les hommes le délestent. Mieux placé aux ficelles, sa franchise l’honore pour de longs échanges (Carmen) mais il manque de pétard pour tenir tête. 13’30 agréables.

Jupiter.- 10 superbes minutes d’actions violentes aux planches. Jupiter est leste, méchant, ses coups de barrière vont chercher les hommes haut sur les tubes. Des explosions de toute beauté pour un final en musique tout du long.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Niveau As HT. Entrée : 1/3. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Ayme, Chekade, Katif, Miralles. Gauchers : Alarcon, Aliaga, Allam, Mebarek. Tourneurs : Baccou, Daniel, Khaled, P. Rado.

LE FESTIVAL DE JUPITER

 lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises

▲ sur Alarcon

▼ sur Katif

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises

 lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises

▲ sur Allaouani

▼ sur Katif

 

lunel,1re journée du pescalune,royale de laurent,courses camarguaises

*******************

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *Avenir HT *

Dimanche 30 mars 2015
 
ETRE A LA HAUTEUR DE LEUR TACHE : 
LES RAYNAUD L’ONT ETE EN TERRE SAINTE
 
Dans le cadre de la journée qui lui est consacré, l’élevage du Grand Radeau présentait une course complète devant un public relativement clairsemé (500 personnes à vue d’œil) et sous une température plutôt automnale que printanière et un vent violent. Si la seconde partie avec Tailleur (6 ans), Léo (7 ans) et Andreloun (6 ans) fut nettement supérieure, la première, non sans reste,  fut rehaussée par Criquet (8 ans). Les tenues blanches, accueillies par la Pena Mithra et le Groupe Baroncelli  (au nombre de 8 +4 tourneurs – S. Rouveyrolles, M. Arnel, JF Moulin, P Thierry),  M Sanchez,  A. Charrade, G. Montesinos) prirent d’entrée leur vitesse de croisière bien secondés par M Marquier, H Poujol. R Ibarra, M. Gougeon qui furent les auteurs de bons passages alors que C. Ibanez faisait son retour. 
Au pupitre, Bruno Pascal sera égal à lui même. 
 
les saintes-maries,journée raynaud,courses camarguaises◄ PHOTO Criquet - Montesinos
Criquet (n°740) : Quelle entrée en matière. Ses répliques où il joue d’un petit coup de tête sont vives. Dans le terrain des planches, il dicte les règles du jeu et ne se fait pas submerger. Poujol, Ibarra et Montesinos seront serrés de près alors que Marquier sera gratifié d’un bel engagement à la dernière minute, le tout sous l’air de Carmen, rejoué à son retour porteur de ses ficelles.
Pitalugue (n°946) : Surpris et pris d’assaut, il défend ses principaux attributs sans placement défini et en limitant ses répliques à quelques enjambées. Plus appliqué aux ficelles (dont il rentre la seconde) ses ripostes sont plus délayées  surtout derrière Gougeon (2), Poujol (2) et Marquier où il passe la corne en conclusion. Tout cela lui valait bien les honneurs, desquels il  a été privé en course et à son retour au toril.
Cocognon (n°737) : Avide de rasets, il répond au coup par coup et se laisse piéger face au rythme imposé par les hommes. La 1re ficelle est pour Marquier (7e), la seconde pour Montesions (13e) et le retour se fait en musique en récompense de sa vaillance et d’une enfermée sur Sanchez.
les saintes-maries,journée raynaud,courses camarguaises► PHOTO Tailleur - Marquier
Avec Tailleur (n°943), la course va monter d’un cran. Cocardiérement parlant, il connait la leçon. Collé aux planches les hommes ne vont pas lui monter dessus. Pris par défaut, cocarde et glands partent. Tailleur se livre avec franchise tout en anticipant légèrement et en acceptant les reprises. Prenant l’ascendant sur les hommes au fil du temps, il reste maître de ses ficelles, dont la première était à 250 €. Un gros Carmen le raccompagne au toril.
les saintes-maries,journée raynaud,courses camarguaises◄ PHOTO Léo - Sanchez
Changement de registre avec Léo (n°832) pour qui on pouvait craindre le pire. Mais, il n’en fut rien. Volontaire, il ne rend pas les armes. Les rasets, tous les rasets trouvent réponse. Léo se livre sans retenue et n’hésite pas à pousser jusqu’aux planches où il vient se dresser derrière Sanchez (2), Gougeon (2), Poujol, Montésinos, Charrade. Ses finitions, cornes plantées dans les planches derrière Sanchez et Marquier viennent borner sa bravoure.  7 Carmen en course, répété à sa rentrée porteur de sa seconde ficelle.
▼ PHOTO : Andreloun - Montesinos
Pour conclure, et de quelle manière, Andreloun (n°958) allait tenir la dragée haute aux hommes. Hargneux, les saintes-maries,journée raynaud,courses camarguaisesrapide et agressif et avec l’œil de partout, il part sans retenue sur les rasets qu’il conclut par une envolée aux planches derrière Montesinos, son principal adversaire. S’échauffant au fil du temps, Poujol se fera fortement enfermer  sur la longueur lui cédant le seul attribut du quart d’heure, le gland. Donc cocarde intacte (à 200 €) il retourne au toril avec de forts applaudissement et son 6e Carmen.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 

MAUGUIO

Samedi 28 mars 2015

LA COURSE CAMARGUAISE MOBILISEE
AUTOUR DE GABRIELLE et de l’AFMBD

mauguio,tous pour gabrielle,course camarguaise

 
Les arènes de Mauguio ont ouvert en ce samedi leurs portes pour la bonne cause. En effet y était organisée une course au profit l’AFMBD  (Association Française de la Maladie de Blackfan-Diamond), maladie dont souffre la petite Gabrielle.
Et quand c’est pour la bonne cause, que ce soit, un samedi, un dimanche, le public camarguais se mobilise et notamment en ce début de saison dans les arènes. Un peu plus de 1000 personnes (1014 exactement) avaient pris place sur les gradins pour ce concours de manades, qui dans de ce contexte bien particulier, a été très plaisant à suivre.
En ouverture, Manon et Fanny Izquierdo et Quentin Foucaran nous ont emmené, avec leurs chevaux et au son du Groupe Gypsie Estrella, Outre -Pyrénées dans un carrousel et un numéro sans bride. La pena Mistral, accompagnée des arlésiennes de la Pitchoto Camargue et des gardians des manades Lafon et L’Aurore précédés de  la petite Gabrielle ont accueilli à la capelado, pas moins d’une vingtaine de tenues blanches, qui interviendront en alternance durant l’après-midi.
Sortie en première position, Sueno (Rouquette - n° 515) va bien jouer son rôle tant en se jetant volontiers dans le raset, tantôt  en demandant davantage d’engagement chez les hommes. Quand il vient, il conclut sévèrement aux planches sur Allouani(4), Katif, Rassir et Aliaga. 3 Carmen plus rentrée.
Juste derrière le tout jeune Bagna (Janin – n°013) va étaler toute sa bravoure. Sans difficulté apparente, il enchaîne droite/gauche sans rechigner. Classique, coupant légèrement le terrain, ses réparties serrées auraient mérité les honneurs, dont il a été privé durant ses 13 minutes.
Juste avant la pause, Maé (Les Soleil – n°7001), malgré son placement irrégulier s’est prêté au jeu fourni par les hommes. Il se jette dans le raset en une petite anticipation. Castel se fera enfermer alors que Jodar sera obligé de traverser la piste. Même si sa fin de course baisse de rythme, cela vaut bien le disque à sa rentrée pour la 4e fois.
mauguio,tous pour gabrielle,course camarguaiseA la place de la vedette, Cenote (L’Aurore – n°921) a parfaitement joué son rôle. Calme, contre les planches, il surveille. Consenti, il part avec force sur raset pour pousser jusqu’à l’extrême limite ou il profile la corne. Outarka, Katif, Aliaga (4) se feront serrer. Allaouni sera sévèrement raccompagné (2) et Guin de fera coincer (sans mal) au moment sur saut. 5, 6 Carmen rejoué à son retour.
mauguio,tous pour gabrielle,course camarguaiseAvant dernier, Tiburce (Lafon – n° 917) est plaisant. Après un début calme, il s’échauffe et apporte un peu plus d’application dans ses sites. Présent, il vient au bout passer la corne sur les planches ou s’engager aux bois derrière Four et Auzolle. Son temps de course sera récompensé par le disque, joué 3 fois durant.
mauguio,tous pour gabrielle,course camarguaisePour conclure, Mistigri (Cyr – n°901) va attendre près de 4 minutes pour le premier raset. Sollicité il se montre plus à l’aise sur les droitiers qu’il  gratifie de 6 jolies finitions (Khatif, Ciacchini, Jodar) tout comme Ouffe.
A l’issue de la course, en présence  des participants à la journée, l’AFMBD  recevait des mains du principal partenaire de la journée un chèque de 2000 € alors que les organisateurs remettaient eux, un chèque de 9750 € de dons récoltés sur la journée (course à 5€ l’entrée – Repas – Loterie – Buvette)
Une bien belle journée d’estrambord pour la bonne cause…
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Raseteurs : S Allouani, L Auzolle, B Four, R. Guin, E. Jodar, C. Castell, JB. Granier, D. Fougere, K. CaiZergues, R. Mondy, Th. Mondy, J. Ciacchini, L. Outarka, J. Aliaga, D. Moine, N. Paparone, O. Ruiz, Z. Katif, K Cartalade, S. Rassir, J. Ouffe. Tourneur : J. Daniel, L Esteve. Présidence : Laurent Hénin
 
 

28/03/2015

LE GRAU-DU-ROI *SAISON 2015 (1)

Samedi 28 mars 2015

GRAUSAISONAS.jpg

GRAUSAISON2015.jpg

LE GRAU-DU-ROI *SAISON 2015

Samedi 28 mars 2015 - Saison 2015, suite

GRAUSAISONAS2.jpg

LE GRAU-DU-ROI * SAISON 2015 *

Samedi 28 mars 2015 - Saison 2015 suite

GRAUSAISONAS3.jpg

GRAUSAISONAVENIR2.jpg

LE GRAU-DU-ROI *SAISON 2015 *

Samedi 28 mars 2015 - Saison 2015 suite

 

GRAUSAISONAVENIR2.jpg

 

26/03/2015

CE WEEK-END

Vendredi 27 mars 2015

Le panache des Laurent
pour l'ouverture du Pescalune

Dimanche, à Lunel, premier rendez-vous aux arènes San Juan

ce week-end des 28 et 29 mars,courses camarguaises

Une semaine avant que ne débute le 64e Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, l’offre des organisateurs monte en puissance et c’est déjà un programme étoffé qui est proposé aux amateurs.

Aux arènes San Juan qui ouvrent traditionnellement pour les Rameaux, la manade Laurent présentera ses pensionnaires, ce dimanche. « C’est un honneur de débuter la temporada avec l’élevage des Marquises », avait commenté Magali Saumade en charge de Lunel Toro, lors de la présentation de la saison.

A Pentecôte l’an dernier, le retour au plus haut niveau de la Grasilhe à Lunel, avait marqué par les prestations de Troubadour, Cassius et Jupiter. Trois de la nourride millésimée 2006 qui signent le renouveau de la devise blanc, vert, rouge. Et si Cassius déclare forfait pour ennuis musculaires, les deux autres compères seront bien là, tout comme Teflon et Cyrano. Auxquels se rajoutent les deux sérieux Roméo et Fouquet, âgés de 8 ans. « J’aurais aimé qu’avant Lunel, ils aient une course dans les pattes, précise Patrick Laurent, mais le calendrier tombe comme ça. Alors... ». Alors faisons confiance au panache, à la fougue et à l’agressivité de la race baroncellienne ainsi qu’aux qualités des hommes en blanc. Pour ce premier rendez-vous, sont invités Alarcon, Aliaga, Allam, Allouani, Ayme, Chekade, Katif, Miralles. Du beau monde pour de beaux cocardiers.

MARTINE ALIAGA

* Course à 16 h, 11 € (voir grille des courses). Réservations : bar le National, tél. 04 67 71 13 27.

MAUGUIO : Top départ de la temporada

MAUGUIOGABRIELLE.jpgSamedi, la journée est placée sous le signe de la solidarité avec l’Association française de la maladie de Blackfan Diamond, maladie dont souffre la petite Gabrielle. Toutes les forces vives melgoriennes et de la bouvine sont mobilisées pour offrir nombre d’animations hors et en piste. La journée débutera à 10 h, par un déjeuner sur la place de la mairie, animé par la peña. Suivront l’abrivado (11 h 30) et l’encierro (12 h). Dès 14 h 30, le public est attendu aux arènes pour un spectacle équestre et une capelado élaborée. 15 h, 5 €, concours de manades niveau Avenir HT (voir grille ci-dessus). Après la remise des prix, bandido, encierro et verre de l’amitié salle d’exposition école Jacques-Prévert (en face des arènes). A partir de 19 h 30, projection de films, expo photo et repas du terroir seront proposés dans les locaux de la MJC. L’expo photo et peintures sera ouverte du samedi au dimanche 11 h-20 h, non stop, et une loterie est organisée au profit de l’association.

Dimanche, c’est un concours de manades relevé (niveau As HT) qui est proposé. Au casting : des taureaux de vérité comme le redoutable Ulysse ou Tastaïre et des plus “baceleurs” comme Gasto Boï, Sauvage, Saint-Eloi ou Absolut (voir grille). Un bon mélange des genres auquel fera face une équipe chevronnée de raseteurs.

MARGUERITTES : les 40 ans de la manade Blanc

ce week-end des 28 et 29 mars,courses camarguaisesOuverture également à Marguerittes où le CT La Bouvina accueille la manade Blanc. Avec un bel anniversaire à fêter pour les 40 ans de l’élevage du domaine de Paulon dont - entre autres - Fournelet a fait briller les couleurs “rose et blanc”. Aujourd’hui, ce sont les Agassoun, Catouli, Pegoulié et le redoutable Ulmet qui portent le flambeau de la race. Ce dimanche (15 h 30, 8 €), les espoirs seront à l’honneur pour une course bien dans l’esprit des organisateurs dont le vœu est la découverte et l’accompagnement des jeunes cocardiers. Une recette qui a fait ses preuves, pour une arène qui a vu débuter tant de futures vedettes. 

 

******************

LES ECHOS

JEUNES POUSSES AU CRES

Ce soir, à 18 h 30, première course des sélections pour le 4e Trophée des Jeunes pousses de l’AETCC LR avec le bétail des manades Le Levant et Agniel raseté par les élèves de l’école de Baillargues Métropole.

 LE CAILAR

Ce dimanche 29 mars, première fête des Clapières. Au programme, à partir de 9 h 30, déjeuner au pont des Clapières au Cailar. 11 h, festival d’abrivado (départ du Pont) avec les manades Aubanel, Martini, Labourayre et Agnel, arrivée chemin de la Tour d’Anglas. 12 h, apéritif “à l’ancienne” dans les prés de Chaberton. Restauration rapide sur place. 18 h 15, bandido. Renseignements : tél. 06 12 33 57 48.

AUX SAINTES, JOURNEE RAYNAUD

Ce dimanche, aux Saintes-Maries-de-la-Mer, la journée Raynaud débutera à 9 h par l’embarquement des participants sur le Tiki III. 9 h 30, ferrade au reculé du Rhône avec petit-déjeuner. 11 h, gase du Rhône. 11 h 30, retour sur le Tiki III. A 15 h 30, 9 €, aux arènes, course de l’élevage avec Pitalugue, Andreloun, Cocognon, Criquet, Leo, Tailleur. Journée complète 15 €.

HEURE D’ETE

 Ce dimanche, pour le passage à l’heure d’été, nous devrons avancer nos montres d’une heure.

**************

 

 

 

 

 

22/03/2015

VENDARGUES *NIVEAU AVENIR HT*

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

Le pelot François Hervas (à droite), les gardians (à gauche) et les membres de la Muleta dont Serge Hermet le président (au centre) à la capelado, la remise des cadeaux.

Dimanche 22 mars 2015 - Manade Hervas

Pour les 25 ans, une complète qui tient la route

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

▲ Pour ses débuts à l'Avenir, Marvin Méric,
issu de l'école de raseteurs de Baillargues, affronte Jazz.

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaisesHormis Pabeu peu conciliant et Epsilon trop bébé mais prometteur quand même, la complète de François Hervas donne une bonne image de l’élevage avec Rafiot (◄ Photo sur Favier) et Jazz les vedettes qui n’ont pas failli et deux jeunes éléments qualifiés Houari et Mouflet. Chaque cocardier a montré du courage au sortir de l’hiver face à une bonne équipe de crocheteurs loyale mais omniprésente pour la 1re journée de la Main d'Or. 

Pabeu.- Fantasque, il faut vraiment l’intéresser pour qu’il participe. Il s’encroute au toril mais gare à ses réactions intempestives comme sur Rassir (2 fois) et Méric. Rentre ses ficelles. 

Houari, lui, prend d’entrée une rafale où il se livre généreusement. A 8 ans, il enchaîne les séries de belle manière avec quelques anticipations au passage. Pas un refus malgré le rythme imposé et cette bane qu’il envoie en finition après Favier. 9’30 de bonne facture. 3 Carmen et retour.

Mouflet se donne à fond et les premiers attributs volent rapidement. Leste, avec une jolie pointe de vitesse, sa volonté est sans faille dans les multiples séries où il se livre avec coeur. Malgré la fatigue il ne lâche pas, pousse même à plusieurs reprises, accélère après Rassir et rentre une ficelle. Bon petit taureau. 8 Carmen et retour.

Rafiot est de suite en place d’où il grille souvent la politesse aux blancs. Ne se laisse pas manœuvrer, pousse fort après l’homme et se dresse ou frappe en finition. Ses plus beaux engagements se déploient à gauche (Rassir, Aliaga, Favier) mais il ne dédaigne pas Katif et I. Benafitou, à droite. Manque un peu de patte sur la fin mais très bonne prestation avec les ficelles au toril.

Pour Epsilon ce n’est pas la même musique. Quelques sauts le sauvent de l’assaut, une paire d’accélérations, puis un peu plus de placement et quelques belles séries le font tenir jusqu’à la 14e. A revoir dans une vraie course à l’Avenir. 2 Carmen et retour.

Jazz ne s’économise jamais. Il saute, frappe, s’envoie, se cabre mais ne baisse jamais pavillon. Après avoir explosé à de multiples reprises, s’être blessé un peu, et montré un début de fatigue, il brise les planches après Rassir, explose sur Katif et lâche ses dernières forces dans une série. Un final en étincelles et en musique.

MARTINE ALIAGA

▼ JAZZ et Rassir

 Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

 

vendargues,manade hervas,courses camarguaises

▲ JAZZ - Maurel

▼ JAZZ - Aliaga

vendargues,manade hervas,courses camarguaises

▼ RAFIOT et Rassir

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

▼ RAFIOT et Aliaga

Vendargues,manade Hervas,courses camarguaises

 

20/03/2015

LA CAMARGUE A VAUJANY

VAUJANYTETE.jpg

 DES TAUREAUX A LA NEIGE

Samedi 28 et dimanche 29 mars, la station-village de Vaujany accueille les traditions camarguaises. Cette commune de montagne du canton de l'Oisans fait partie des huit formant le grand domaine de ski de l'Alpe d'Huez (Isère). Chevaux, gardians, taureaux, fanfare et spectacle équestre vont animer pendant tout le week-end les rues et ainsi transporter un petit bout de Camargue au pied des pistes de ski.

 

VAUJANY1.jpgLe gardian amateur Lilou est le trait d'union entre la station et la manade Martini qui est chargée d'animer la fête. Dans les quatre taureaux qui goûteront à l'air alpin, il y aura "Vaujany", vainqueur des courses de "Graine de raseteurs" à Milhaud en septembre dernier.

Sûr que les gardians galliciannais avec leur grande habitude des "missions impossibles" vont s'acquitter au mieux de cette tâche inhabituelle et qu'ils donneront une belle image des traditions camarguaises. Peut-être dans leur sillage draineront-ils dans les rues et les arènes languedociennes et provençales, quelques amateurs de plus qui viendront grossir les rangs des afeciouna.

MARTINE ALIAGA

Renseignements : Office de tourisme de Vaujany,
tél. 04 76 80 72 37

vaujanyprog.jpg

VAUJANYManadeMartini(1).jpg

**********************