Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2015

ARLES *AS*

Dimanche 05 Avril 2015

BANARU DANS LA COUR DES GRANDS

arles

 Banaru (Le Rhône) aux trousses de Maxime Favier

Entrée: 2/3 Organisateur: SA Jalabert frères Présidence: C Chevalier Droitiers: Auzolle, Cadenas, Gros, Marquier, Rey (sort au 1er) Gauchers: Favier, Martin Cocher, Poujol, Pinter, Zekraoui Tourneurs: Dunan, Duran, Garcia, Moulin, Rado G.

Ce concours de manades matinal rehaussé par une capelado riche en arlésiennes, gardians, étalons Camargue et folklore mêlant la jeunesse s'avère plus attractif avant la pause. Banaru (Le Rhône) offre une course complète pleine d'émotions et remporte le prix du meilleur taureau. Chez les hommes Maxime Favier très entreprenant remporte le prix du meilleur raseteur au bénéfice des cocardes devant Auzolle aussi travailleur. Zekraoui effectue de bons débuts mais c'est Joachim Cadenas qui éclabousse la piste avec des rasets de grande classe. Un jeune pousse qui respire la facilité et remporte le prix du meilleur animateur. Prometteur il ne doit pas brûler les étapes.

Agressif, QUITO (Fabre-Mailhan) n'en laisse pas moins ses rubans en moins d'une minute. Plus intermittent aux ficelles, il amorce une série de conclusions menaçantes jusqu'à coincer la jambe de Julien Rey. Arrêt du chrono et reprise en demi-teinte entrecoupé d'actions dangereuses qui lui permettent de conserver une ficelle. Un Carmen et rentrée pour un premier honorable.
Très mobile, LUCAS (La Galère) promène les hommes pour les attributs. Aux ficelles, plus assidu il honore une série tête dans les planches. Volontaire, l'ensemble néanmoins est décousu et manque de rythme même si son final devant le toril est plus enjoué. Ficelles au toril avec 4 Carmen et retour.
Vif, BANARU (Le Rhône) se jette avec conviction  dans les rasets parfois osés du trio Zekraoui, Favier et surtout Cadenas qui traverse la piste en longueur dans le berceau de cornes. Aux aguets, il surveille les départs et domine. Poujol trébuche à la barrière, Gros aussi. Les primes s'envolent et l'émotion créé par son anticipation est palpable sur chaque raset. Il conserve sa première ficelle à 1500€ et la rentre sous l'ovation. 7 Carmen et rentrée.

Toujours aussi bien placé, GARLAN (Les Baumelles) semble en dessous de son niveau. S'il compense avec l'expérience, il lâche quand même ses rubans en deux minutes trente. Aux ficelles toucher la tête n'est pas à la portée de tous et le jeune Joachim Cadenas s'illustre dans des rasets limpides. Auzolle, Favier et Zekraoui essaient aussi et malgré le poids des ans il conserve sa première ficelle à 2500€ en musique jouée à sept reprises.
Rapide et vite tourné, VACCARÈS (Ricard) à du punch dès sa sortie. Sa vélocité et sa façon de baisser la tête gêne considérablement les hommes qui ont du mal à poser la main. Il conserve d'ailleurs son second gland jusqu'à la dixième. Aux ficelles il est délaissé et sa course manque de rythme. Son Carmen au retour porteur de ses ficelles est contesté comme certains des quatre obtenus en piste.
Bien positionné, RATIS (Raynaud) n'est plus autant barricadier. Combatif, il contrôle et se délecte des rasets de Cadenas. Néanmoins sur un raset engagé de Favier, il brise la planche à l'arrivée comme pour se rappeler au souvenir de ses supporters. C'est dans un registre plus cocardier qu'il s'exprime mais à la douzième il tape et se blesse à la bouche et doit réintégrer le toril. 4 Carmen et rentrée.…

Trophée des As : Auzolle, Favier (18), Zekraoui (12), Gros (3).

Trophée des Raseteurs : Marquier (8)

arles

 Quito (fabre-Mailhan) se dresse derrière Romain Gros

arles

Lucas (La galère) oblige Favier à s'envoyer en contrepiste

 arles

 Banaru (Le Rhône) enferme Joachim Cadenas ci dessus 

et Hadrien Poujol ci-dessous

arles

arles

Garlan (Les Baumelles) s'engage après Maxime Favier très travailleur 

arles

Youssef Zékraoui à la tête de Vaccarès (Ricard)

arles

Belle attitude de Joachim Cadenas avec Ratis (Raynaud)

Texte et photos Eric AUPHAN

21:13 Publié dans TROPHEE DES AS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arles

Les commentaires sont fermés.