Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2015

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *TROPHEE DE L'AVENIR*

Dimanche 12 avril 2015 - 20e Printemps des Royales

BECHET CHEF DE FILE
DE LA COMPLETE DE SAUMADE

saint-laurent,saumade,courses camarguaises

Bechet et Clarion

Avec le beau temps et la circulation sur la route de la Mer, on aurait pu croire que les arènes, accolées a l’Eglise et servant d’axe aux bars, allaient enregistrer un plein pour la complète de la manade Saumade entrant dans le cadre du Trophée local du Printemps des Royales. Mais, fausse illusion, puisqu’à peine la 1/2 des gradins étaient garnis à l’heure où les 12 tenues blanches (8+4) suivie de Magali Saumade et son fils Emmanuel, sont venus saluer la présidence
De cette course, composée de  3 taureaux de 8 ans, et 4 taureaux de 6 ans (et oui, bien que nommée Printemps des Royales, la course est au Trophée de l’Avenir), si Béchet (4e) a tenu sa place, se sont fait également apprécier Llorca (1er), Génépy (2e), Baucis (5e) et Carabin (6e) et ce malgré un travail pas toujours approprié des hommes qui chacun dans leur style ont cependant distillés tout de même de beaux rasets.
saint-laurent,saumade,courses camarguaisesPHOTO Llorca et Soler
Llorca
(n°705) : Calmement et dans forcer le rythme, il va céder ses principaux attributs en 2’. Aux ficelles, ses réactions sont incisives  et terminées au fil des barrières notamment derrière Soler, Fougère (2), Ibarra et Méric. 14’30 récompensée par le disque qui avait tourné 4 fois. Génépy (n°740) : Surpris, cocarde et gland vont partir en 1’30. Ensuite, positionné ¾ piste, les choses vont se corser. Ses répliques sont vives et les rasets se font au compte-goutte. Sanchez, Clarion, Soler, Méric l’entraîneront avec aux dans des poursuites serrées. Six Carmen au total et les ficelles au toril.
Juste avant la pause, Tobias (n°972), en remplacement de Liber (n°726) va alterner entre déplacements et sauts (9) dont un aux trousses de Méric. Sur le raset,  pas toujours à son avantage, il a tendance à lâcher rapidement.
Avec Béchet (n°720), la musique va changer. Un placement irréprochable et une régularité parfaite dans ses répliques, à droite comme à  gauche. Mais, c’est aux ficelles (4’10) que le biou va passer la vitesse supérieure. Outre ses finitions avec la corne sur Ibarra (2), Fougère ses réactions sont limpides et il se dresse aux planches derrière Fougère et Ibarra avant de les franchir derrière ce dernier à l’ultime minute. Des Carmen pendant (7) ainsi qu’à sa rentrée porteur de sa seconde ficelle.
saint-laurent,saumade,courses camarguaises◄ PHOTO Baucis - Roig
Des qualités, aussi chez Baucis (n°997) Calme et toujours bien  positionné. Sanchez (3), Méric (4), et Soler l’amèneront  dans des poursuites qui déclencheront le disque  7 reprises rejoué à se rentrée après avoir cédé sa 2sde ficelle sur la trompette.
Avant dernier Carabin (n°982) va durant ses 9 minutes subir la pression des hommes qui ne lui feront guère de cadeaux. Il parvient toutefois à se mettre en valeur dans ses arrivées à la limite où il passe la corne (Fougère, Soler) ou se dresse (Roigt, Ibarra).
Pour conclure et  hors points, Rigau (n°994) en a sous les sabots. D’une énergie à revendre, d’une méchanceté débordante, il se jette sur tout. Il saute et même les portes de la contre-piste ne l’arrêtent pas. Quand il est en piste, les hommes le regardent. Il fuse pour s’éclater contre les planches. Les hommes essaient de la prendre par défaut mais en vain. Avec sa cocarde à 200 €, il regagne le toril en musique. A revoir avec son énergie canalisée et dans un autre contexte.
Texte et photos
CYRIL DANIEL
Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT Lou Bandot. Présidence : Aurélien LAGET
Raseteurs : Rémy IBARRA - Jérémy SOLER - Dimitri FOUGERE - Thomas ROIG - Jeoffrey ROBERT - Mervin MERIC - Christophe CLARION - Marc SANCHEZ
Tourneurs : Jean-René GRANDO - Benoit JOSEPH - Frédéric JOCKIN - Patrick RANC.
 

Les commentaires sont fermés.