Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2015

BAILLARGUES *TROPHEE DE L'AVENIR*

Samedi 25 avril 2015 - Complète de Guillierme

Les blancs sans concession

Baillargues,Avenir,Guillierme,course camarguaise

Jérémy Soler, entreprenant et adroit,
rasetant le plus souvent dans le bon sens

Entrée: 150 personnes environ. Organisateur: CT Le Sanglier. Président: Thierry Tosas. Raseteurs droitiers: Cadenas, Charrade, I. Benafitou, Marignan, Moine (rentre au 3e), Soler. Gauchers: Méric, Zbiri. Tourneurs: Grando, Joseph, Lieballe, Abbal.

Trop de précipitation dans l’équipe blanche égale travail bâclé, cocardiers gâchés voire blessés, spectateurs mécontents et grosse colère des manadiers. Hubert et Christian Espelly élèvent la voix pour défendre leurs taureaux, cela calme un peu des hommes qui n’ont guère fait appel à leur talent tout au long de l’après-midi. Certes les Guillierme étaient remuants mais quand bien même! Dans ce malstrom, Jérémy Soler ressort pour son assiduité, dans le bon sens le plus souvent.

Rigau. - Pas de placement mais beaucoup de fougue. Victime de la précipitation des hommes, il réintègre à la 3e minute sur blessure au-dessus de l’œil.

Pense-te.- Tout feu tout flamme, les hommes ne lui laissent pas le temps de respirer. C’est une déferlante qui lui tombe dessus jusqu’à l’intervention des manadiers. Après, c’est plus calme. Pense-te a du cœur, il se dépense sans compter, jusqu’à serrer Zbiri. 9’30. 2 Carmen en cours.

Saint-Omer.- Lui a de l’expérience et sait se sortir de l’emprise en occupant tout le terrain. Vaillant, il prend une multitude de rasets maladroits pour 3 minutes les premiers attributs. Quand ça chauffe, il repousse tout le monde et change de terrain. Une fois posé, il s’engouffre dans des séries bien menées où il pousse après Zbiri, Marignan. Conserve une ficelle. Agréable. 3 Carmen et retour.

Paveu.- Il engage tout son beau gabarit dans les poursuites. Le rythme des blancs est toujours aussi trépidant, et sans se poser, Paveu répond inlassablement. Montre des qualités quand il sort en force sur le premier raset, une grosse vaillance et même fatigué, se bat jusqu’à rentrer sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.

Gravihous. - Attentif, rapide, un peu plus stable, il pousse ses actions au ras des planches (Soler, Charrade). Tenant mieux son placement, il se fait davantage respecter même si les séries de reprises ne laissent guère de place aux beaux rasets. Ne cède sa 1re ficelle qu’à la limite du temps. 4 Carmen et retour.

Baillargues,Avenir,Guillierme,course camarguaise

▲ Aroujo après Ilias Benafitou

Aroujo.- Premier raset, premier pétard. Puis, au trot, il choisit son adversaire selon la qualité de son engagement. Du coup, il ne se laisse pas submerger. Franc et offensif, il bombarde Ilias Benafitou, Cadenas. Sans s’enflammer, il envoie quelques scuds bien frappés, la corne à l’affût après Cadenas et Soler. 12 minutes de qualité. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée de l’Avenir : Soler, 22 points; Marignan, 11; Cadenas, 10; Méric, 4 ; Charrade, 4; Zbiri, 2.

Les commentaires sont fermés.