Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/04/2015

CODOGNAN * TROPHEE DE L'AVENIR *

 

codognan,course camarguaise

Samedi 25 avril 2015

Grenat, Belgourari, Bouhargane
remportent le 7e Trophée du Rhony

 

codognan,course camarguaise

Grenat de Cuillé et Mehdi Belgourari

Marquant l’anniversaire de l’inauguration de la réfection des arènes et organisée par le Comité des Fêtes, les clubs taurins locaux (La Ficelle et Les Enganes) et la Commission des Festivités, ce concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir s’est avéré fort plaisant avec une première partie relevée par la prestation de Givalon mais marquée par la blessure du tourneur Christophe Galibert et une seconde partie agrémentée par Othello et surtout Grenat.
A la capelado, en présence du groupe de traditions "Lou Pantaï Di Camargo", de la pena Los Marineros et des gardians de la manade Robert H, ce sont 12 tenues blanches (8+4) qui sont venues saluer la présidence. Malgré une piste refaite de neuf durant l’intersaison, honneur doit être fait aux hommes d’avoir raseté sur un sol jonché de trous et bosses nécessitant à deux reprises l’intervention du tracteur réparateur et du cylindre pour damer le sable devenu trop meuble. Dans ce contexte, on ne peut pas leur jeter la pierre face à une baisse de régime notamment aux ficelles de certains cocardiers. A un moment donné il faut être réaliste, à l’impossible, nul n’est tenu.
 
Pour la manade Blatière Bessac :
En premier position Sisley (n°408) sans cesse en mouvement va chercher les fautes des hommes pour se mettre en valeur. Dès la 3e minute, il tamponne derrière Christophe Galibert (tourneur) attardé à la planche. Ce dernier blessé (coup de corne à la fesse et plaie à la tête) sera évacué en milieu hospitalier. Par la suite, le biou va se dresser aux bois sur Bouhargane et J. Martin et anticiper derrière Guyon qui ne pourra aller à la tête. Un premier récompensé par un Carmen quelque peu tardif.
En 4e position, Dingo (831) va défendre ses principaux attributs durant quelques minutes de pagaille. Aux ficelles, c’est avec une jolie vaillance mais avec plus ou moins de régularité qu’il va répondre tantôt en stoppant rapidement tantôt en venant passer la corne. En musique, jouée un fois il retourne au torail après avoir cédé sa 1re ficelle à la dernière minute.
En dernier et hors points, Goupil (n°917) va faire de son mieux durant 10 minutes face à des hommes qui lui ont rapidement pris la mesure face à son peu de difficulté. Le Carmen final (pas nécessaire) récompensant sa volonté.
 
codognan,course camarguaise◄ PHOTO GIVALON
ET MONTESINOS

Pour la manade Cuillé,
à qui le prix de la journée aurait pu revenir sans contestation au lot de taureaux présenté en ce jour, Givalon (n°504) en deuxième position va se laisser manœuvrer le temps des principaux attributs (4’). Puis changement radical de comportement. Positionné contre les planches il se lance sur le raset avec vivacité et accélère à l’approche des bois,  où il se dresse derrière Montesinos (2), Belgourari (2) et Guyon. Sur la fin, anticipe et enfermer sévèrement Bouhargane. Ouf ! Porteur de ses ficelles, âprement défendues, il regagne le toril.
Avant dernier Grenat (n°952) est porteur d’espoirs. Certes lourdaud, manquant parfois d’avant, ses qualités sont indéniables. La bravoure, la volonté, la hargne et surtout les finitions sont au registre de ce jeune élément du Mas des Pavillons. Après avoir tamponné Bouhargane (2), Gougeon (2), Montesinos ou encore Guyon, il va sauter aux trousses de Bouhargane (2) et Belgourari. Il sauve sa 2de ficelle reçoit les applaudissements nourris sous l’Air de Bizet pour la 5e fois.
 
Pour la manade Nicollin et en 3e position, Saladin (n°679) n’a pas de tenue de piste mais, ce n’est pas pour ça que les hommes vont s’y jeter dessus. C’est dans les moments de pression, parfois défaillants, qu’il va se mettre en valeur dans ses arrivées aux bois  sur Belgourari (2) Guyon et Martin. Il conserve sa 2de ficelle et entend 3 Carmen, retour inclus.
codognan,course camarguaise► PHOTO OTHELLO
ET BOUHARGANE

Quant à Othello (n°702, 6e) avec une régularité parfaite et en toute franchise, il va enchaîner les rasets, se permettant même de se signaler aux planches où il se dresse. Bouhargane (2), Belgourari (2) se feront ainsi raccompagner. Après avoir cédé sa 1re ficelle, la seconde, autour de la corne,  retourne au toril aux accents de Carmen  pour la sixième fois.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Entrée : Grosse demi-arène. Organisateurs : Comité des Fêtes – Club Taurin La Ficelle – Club Taurin Les Enganes  - Commission des Festivités. Président : Alain Soubeiran. Raseteurs : D Bouhargane – M Gougeon – M Belgourari - J Martin – C Miralles (sort au 3e) -  R. Guyon – G Montesinos – Ch Clarion
Tourneurs : S Fargier – M Lizon – F. Lopez – Ch. Galibert (sort au  premier)

Les commentaires sont fermés.