Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2015

CASTRIES * AS *

Samedi 2 mai 2015

Trophée des Brasérades et journées des anciens et élèves raseteurs

Beleu et Katif remportent les suffrages

 castriesBELEUPHCI.jpg

Entrée : 2/3 d’arène. Org. ATC Les manades. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Chekade, Katif. Gauchers : Errik, Martin, Ouffe. Tourneurs : Abbal, Kerfouche, Estève, Daniel, P. Rado.

Les anciens raseteurs présents aux côtés des élèves, pour un parrainage bienveillant, les crocheteurs actuels au centre, encadrés par les Arlésiennes, les cavaliers de la manade Lafon et la peña Bella Ciao... Un bon présage sous le ciel hésitant entre le bleu et le gris.  Làs! La mauvaise humeur des gauchers (raseteurs et tourneurs compris) a amené des moments de morosité dont on se passerait bien. Les droitiers ont pourtant mené de beaux passages avec Allouani, Katif et Chekade bien présents. Katif frôle la correctionnelle avec Escamillo mais remporte le prix du jour. Tout comme Beleu certainement le meilleur de la course.

Othello (Félix).- Il n’a pas le temps de “bader” que ça lui tombe dessus. Ne trouve jamais la bonne place pourtant, bien emmené, pousse jusqu’aux planches (Chekade, Carmen. 7 minute suffisent.

Brutus (Lautier).- Avec l’âge il a perdu du mordant mais il faut pas la lui raconter. Stratégiquement, il occupe les angles surtout au toril. Bien calé, les blancs ne lui sautent pas dessus d’autant qu’il peut tamponner de bon cœur (Chekade, 2 ; Ziko pour 2 Carmen) et pour les reprises, c’est non ! Les ficelles restent sa propriété. 

Beleu (Lou Pantaï).- S’il est plus facile sur ses déplacement, ce qui lui coûte ses pompons, quand il est placé, ses sorties sont conquérantes pour des conclusions corne bien pointée. Il monte en puissance dans les enchaînements et conclut en rafale, se dresse ou met la corne. Une belle prestation pour une ficelle au toril. 7 Carmen et retour.

Escamillo (Raynaud).- Brouillon aux pompons jusqu’à ce qu’il se pose. Aux ficelles, souvent il se décale. Katif est le seul à lui proposer des longueurs mais quand Ouffe le cite, il frappe de tout son poids, redouble après Martin. Bien sûr, il ne vient pas à tous les coups mais quand il part en chasse, il se montre dangereux. Et il ne rate pas le départ hasardeux de Ziko qu’il enferme, bouscule et oblige à passer sous l’estribo. Garde ses ficelles et retour en musique.

Pougaou des Baumelles.- Attaqué dans un désordre total, où seul Allouani l’embarque pour une conclusion appuyée. Pougaou n’adopte pas toujours le bon placement mais quand il y va c’est pas pour rien. La lutte pour la 1re ficelle lui fait montre un nombre incalculable de rasets auxquels il répond en ponctuant plusieurs fois (Chekade, Ziko). Termine par une belle anticipation sur Ziko et garde une ficelle. 3 Carmen et retour.

Mari Peu (Gillet).- Comportement alternatif. Soit il riposte méchamment, raccompagne les hommes à toute vitesse et tape violemment, soit il se centre et laisse passer. Il attaque donc en fanfare par trois coups de barrière successifs. Aux ficelles, longueurs poussées avec Allouani, Chekade, prend le pas sur Ouffe. Tape la barrière et retombe lourdement. Temporise un peu.  Frappe après Chekade haut et fort. 3 Carmen et retour avec une ficelle.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Chekade, 21 ; Katif, 17 ; Allouani, 14 ; Ouffe, 6 ; Martin, 2.

  

Les commentaires sont fermés.