Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/06/2015

LA GRANDE-MOTTE *AVENIR*

Samedi 27 juin 2015

Les meilleurs pour la fin

la grande-motte,course camarguaise

Ziko Katif et Cupidon de Cavallini
s'octroient le Souvenir Michel-Séverac

Entrée : 1/3 d’arène.  Org. CT Lou Gregau. Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Charnelet, Jourdan, Jodar, Katif, Soler. Gauchers : Aliaga, N. Benafitou, Clarion, Méric. Tourneurs : Labrousse, Grando, Abbal, Joseph.
Avec la chaleur étouffante, le premier acte des journées camarguaises du CT Lou Gregau a eu du mal à trouver son rythme de croisière. Mais les trois derniers cocardiers récompensent les spectateurs. Côté blanc, Les jeunes Méric et Soler n’ont pu se mettre en avant dans cette équipe de crocheteur où Katif et Aliaga mènent les débats. Cupidon et Katif s’octroient le Souvenir Michel-Séverac.
Quéribus (Occitane).- Attaqué sur un bon rythme, répond juste poliment même s’il ne rate pas l’occasion d’exprimer sa méchanceté aux planches sur Katif et Jodar (2 Carmen).  Rentre une ficelle.
Tiralou (Lautier).- Leste, il enchaîne à grande vitesse. Droite-gauche cornes pointées, il prend tout. A mi-parcours prend la défensive et se fait de plus en plus dur. 1 Carmen et retour.
Cenote (L’Aurore).- Ce jeune élément de 6 ans se livre avec franchise, pousse dans l’action, serre Katif, Méric. Quelques séries soutenues pour 8 minutes agréables (4 Carmen et retour). 
Pyros (Grand-Salan). Passe d’un raset à l’autre sans trop finir. Il faut vraiment l’intéresser pour qu’il aille au bout  (1 Carmen). Trop de retenue et une ficelle au retour.
Renard (Brestalou).- D’entrée, il est à bonne température pour des échanges soutenus.  Il a des yeux derrière la tête et au prix de “vuelta” sur les pattes arrières, il prend souvent le pas sur l’homme. Et même s’il ne s’approche pas des planches, ses interventions sont de toute beauté comme les longueurs avec Katif ou Aliaga. Une ficelle au toril, 4 Carmen et retour.
Picpoul (Michel).- Après deux violentes interventions sur Soler puis Katif où il se vrille le dos, il semble marquer le coup. Mais il continue avec coeur, bien placé et concluant encore sur Jourdan, Katif. Sous la pression pour l’obtention de la 1re ficelle, il ne sait plus où donner de la tête mais pousse encore après Katif et Aliaga. 13 minutes, 7 Carmen et retour.
Cupidon (Cavallin, hp, 12 minutes).- Avec sa carrure d’athlète, le tau montre tout son tempérament agressif. Des planches, il s’envoie dans de violentes interventions. une vrai brute qui se déchaîne dans une dizaine d’agressions. Rentre ses ficelles. Un final en musique.
 
 
MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER
 
 
Trophée de l’Avenir : Soler, 3 points ; Méric, 2.

Les commentaires sont fermés.