Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2015

LUNEL-VIEL *AVENIR*

Dimanche 5 juillet 2015

D. MAUREL INCONTESTABLEMENT
HEMINGWAY PAR DEFAUT
 
Ce n’est la foule en ce premier dimanche de juillet pour fêter le 10e anniversaire du Club Taurin Lou Biou qui avait programmé en ce troisième jour de fête un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir. Face à une équipe d’hommes en blanc (8 + 4 puis 7 + 4) des plus motivées, les taureaux n’ont pas toujours eu le dernier mot. Seules 4 ficelles restent sur les cornes.
Si David Maurel ne peut qu’être le vainqueur du jour tant son engagement et sa ténacité furent au degré supérieur, Mickael Gougeon s’est fait remarquer en 1re partie, Victor Jourdan a été l’auteur de bons passages, tout comme Lucas Faure, que l’on n’a pas senti à son aise dans la bourre. Les autres ont raseté à leur main, sans forcer. 
Chez les noirs, si Hemingway remporte les suffrages du jury, Bouillarguais, aurait pu y prétendre aussi.
La remise des prix en piste a clôturé cet après-midi en présence de la pena et du groupe de traditions local.
En premier Bienvenu (Rousseau, n°605), pris dans la tourmente, ne pourra pas résister plus de  5 minutes où il se prête au jeu  sans grande résistance.
Avec Cocognon (Raynaud, n°737) les choses allaient un peu se corser mais guère. Après avoir cédé cocarde et glands en totale mobilité, il va davantage se caler. Il anticipe légèrement, pousse de temps en temps sur le raset (Gougeon, Benafitou) et menace à l’arrivée (Charrade, Jourdan). Carmen, joué 2 fois récompense ses 12’.  
BLOGBOUILLARGUAIS sur  MAUREL.jpgPhoto
Bouillarguais
et David Maurel
Avant la pause, Bouillarguais (Félix, n°852) va faire preuve d’une vaillance extrême. Généreux il prend tout pour en arriver aux ficelles (2’30) où il va s’arrêter de courir pour mettre son bon coeur à l’ouvrage. Il anticipe, démarre avec vivacité et ne permet pas à tout le monde d’y parvenir à la tête en toute quiétude. Après avoir cédé sa 1re ficelle à la 8’, il redouble d’énergie pour défendre la 2de qui sera pour Maurel 3 minutes plus tard. Carmen au retour pour la 3e fois.
BLOGTESTON sur CHARRADE.jpgPhoto
Teston sur Charrade
Après la pause, et revenant de convalescence, Teston (Lou Pantaï, n°714) après s’être fait dépasser le temps des principaux attributs (3’) va diriger les débats, sans être toutefois saillant comme à l’accoutumée. Placé correctement, sans se laisser enfermer il va faire sa course. Il serre Jourdan, tape derrière Gougeon et franchit les planches (14e) derrière Charrade. Ficelles autour des cornes, il regagne le toril en silence après avoir entendu le disque 2 fois en course.
Avant dernier Ugo
(Les Baumelles, n°715) va nous laisser perplexe.
En mouvement constant, il prend les rasets mais a tendance à lâcher prise sauf sur Charrade, où il pousse jusqu’aux planches, mais sans conclure. Après avoir cédé sa 1re ficelle à Jourdan (9e), il subit trois minutes de plus avant d’y laisser la 2de.
BLOGHEMINGWAY sur GOUGEON.jpgPhoto
Hemingway
sur Gougeon
Pour conclure,
Hemingway
(Paulin, n°911) va s’imposer par sa fière allure et son supposé savoir-faire démontré par un saut aux trousses de Maurel sur le 1er véritable raset. Même s’il a la bougeotte (déplacements et sauts), les hommes de l’étouffent pas. Jourdan (2), Maurel et Gougeon se feront menacer au saut.  Consenti avec plus de rythme dès la 10e minute, il accuse le coup et sa fin de course sera un ton en dessous.   Maître de ses ficelles, il retourne au toril avec son 6e Carmen et le prix du jour.
Texte et photos
CYRIL DANIEL
Entrée : 1/5  - sur une donne de 1600 places assises-
Présidence : Jacques VALENTIN
Raseteurs : Lucas FAURE – Antoine CHARRADE – Mickael GOUGEON – David MAUREL – Adil BENAFITOU – Victor JOURDAN – Marvin MERIC - Hicham OUFDIL (sort au 2e)
Tourneurs : Frédéric JOCKIN – Benoit JOSEPH – Jean-René GRANDO – Jérôme DUMAS

Les commentaires sont fermés.